• Le sexe faible est entré en guerre contre le sexe fort…

    Aujourd’hui, je prends ma plume la plus colérique - en aucun cas due au temps pluvieux du jour - pour pousser un énorme coup de gueule. Depuis le début de l’affaire Harvey Weinstein, la gente masculine à laquelle j’appartiens est sans cesse pointée du doigt et pas toujours de manière justifiée. Je n’en peux plus. Certaines féministes sont tout simplement exaspérantes et donnent l’impression d’avoir un compte à régler avec les hommes. Je suis convaincu que pour certaines, c'est le cas. Sans compter cette idéologie sociétale qui voudrait que les femmes et les hommes soient égaux ! Ce n’est pas possible. Nous sommes différents et les deux sexes sont tout simplement complémentaires. Je peux comprendre que les femmes réclament des "ajustements" par rapport au sexe opposé mais il y a des choses qui ne sont pas ou plus tolérables. On reproche aux hommes d’être ce qu’ils sont et aucune d'elles ne me fera changer quoi que ce soit ! On nous reproche, messieurs, d’être trop nombreux ici ou là. Il paraîtrait qu'elles manquent de visibilité... On nous reproche, messieurs, d’être souvent lâches et d’avoir deux cerveaux, le plus bas primant souvent sur le dominant… Personnellement, j'ai qu'un cerveau moi ! Bon nombre de femmes semblent bien mal connaître l’homme et ce que la nature a bien voulu faire de lui. Je suis un homme et j’en ai marre d’être quotidiennement harcelé par voie médiatique (entre autres) et ce qui m’énerve le plus c’est quand j’écoute des hommes qui rejoignent la meute hystérique, pour faire bien certainement et pour embellir leur vitrine sûrement. Oui les femmes ont des droits mais les hommes aussi ne leur en déplaise. En premier lieu desquels de ne pas être tous mis dans le même sac. Tous les hommes ne sont pas des DSK ou des Weinstein et encore moins des Polanski dont j'approuve d'ailleurs les derniers propos (concernant Time's up). Depuis 7 mois, les hommes sont attaqués constamment sans que l’un d’eux n’ait les couilles de ne pas être d’accord avec ce qu'on nous rabâche au fil des jours. En 2018, on peut se faire "hashtaguer" simplement et juger sur la place publique rapidement. Les hommes n'auraient-ils donc même plus le droit à la justice ? C’est tellement confortable de ne pas entrer en contradiction au sein de ce qui n’est même plus un combat mais bien une guerre : celle du mâle. Vous vous rendez compte que nous en sommes rendus à compter les femmes et les hommes pour respecter la parité ? Ah la parité, cette mesurette purement sexiste, pondue pour calmer la meute aux abois… Même Hollywood en est arrivé à refaire des films jugés désormais trop masculin, avec des femmes cette fois. J’entendais voici quelques jours que dans le Top 50 musical, il y avait plus d’hommes que de femmes et alors ? hier matin, dans sa chronique sur RTL, Isabelle Morini-Bosc précisait que The Voice comptait qu’une finaliste et alors ? Je vis moi-même avec 3 filles et alors ? Cette société prouve à quel point elle est malade et rongée par la bien-pensance et surtout l'idéologie écrasante. Chacun chouine et espère avoir plus de gâteau que prévu. Entendez-vous mesdames, les hommes se plaindre de ne pas avoir dans 75% des cas, la garde des enfants qu’ils ont faits avec vous ? Se plaignent-ils de payer leur entrée le Vendredi soir dans les clubs quand c’est souvent gratuit pour vous ? Se plaignent-ils de devoir payer leur inscription sur un site de rencontre quand vous n’avez pas le moindre Euro à sortir ? Ont-ils aboyé lorsque le site adopte un mec fut lancé ? Je veux bien qu’on parle des femmes mais faut quand même arrêter l’excès qui conduit inéluctablement à l’ivresse. Le féminisme m’est désormais insupportable. Une partie de la société compte trop sur les autres, sur les associations, sur la politique mais uniquement quand ça les sert convenablement et copieusement. Un adulte qui se construit sur l'assistance n’en est pas un. Je n’en peux plus de ces gens qui au nom de l’évolution cherchent à imposer des changements au risque de piétiner des fondamentaux parfaits jusqu’alors. Messieurs soyez plus que jamais sur vos gardes car je suis convaincu que désormais beaucoup de femmes sont prêtes à tout. Méfiance, méfiance… Dieu soit loué, elles ne sont pas toutes formatées par le rouleau compresseur sociétal. Ouf ! Dans ce monde que certaines veulent féminiser de partout, ne vous agenouillez surtout pas à moins d’être prêts à vous faire émasculer sans broncher… Et pour finir, je tiens à dire que si le féminisme existe et heureusement, le masculinisme à tout autant le droit d’être également. Et oui, c’est peut-être même de là que commence "l’égalité" des sexes. Une égalité dont je ne crois pas une seconde ! Dans une France ou une raciste s'en prend aux pansements dont elle reproche la blancheur de la compresse, je dois dire que plus rien n'est susceptible de titiller mon étonnement... Malgré tout, comme mots de la fin, je dirai que bien des propos ne grandissent pas leurs auteurs et en ce moment, ce sont bien souvent des femmes qui se ridiculisent. Il va donc falloir que les hommes s'y mettent rapidement... LOL


    votre commentaire
  • Un support de bureau pour smartphone qui a le bras long !

    Au travers ce nouveau billet de mon blog, je souhaite vous présenter un support de bureau universel pour smartphone. Depuis son acquisition, voici quelques semaines, je reste sous son charme et les possibilités qu’il offre me ravissent chaque jour. Acquis dans sa version grise, ce support fait principalement d’aluminium, se fixe via une ventouse (lavable à l’eau tiède) assez puissante, sur toute surface plane fiable. Oubliez le bois car il ne tiendra pas bien longtemps sur ce matériau ! Personnellement, le mien est posé sur une table de bar (j’adore travailler debout pour me délasser les jambes !) et il me permet surtout de visionner des vidéos lorsque je suis sur mon MacBook Air. J’aime bien travailler le matin, en compagnie de la chaîne info LCI. C’est comme si j’écoutais la radio mais avec l’image ! Le support de la marque Tidery permet bon nombre d’angles d’inclinaison, je regrette toutefois, qu’il n’offre pas la possibilité de laisser son smartphone en mode portrait. Il aurait été judicieux que le constructeur embarque un système de serrage au niveau de la charnière,  incapable de maintenir le smartphone dans cette position plutôt utile pour certains usages. Ce support disponible en 4 coloris (gris clair, gris foncé, noir et gold) révèle un design innovant et offre à l’utilisateur, la liberté de le retirer d’un emplacement pour le fixer ailleurs. Le support se plie sur lui-même afin de prendre un minimum de place dans un sac de transport et je peux même vous dire qu’il est très pratique en voiture. Fixé sur le pare-brise de la voiture, il permet, grâce à la longueur totale de ses deux bras, d’avoir son smartphone à portée de mains. C'est loin d’être le cas des supports dédiés à la voiture malgré le fait que celui-ci ne soit pas forcément conçu en priorité pour elle…

    Un support de bureau pour smartphone qui a le bras long !

    Les plus : un design attirant, une fabrication irréprochable, une tenue parfaite sur les surfaces faites de verre ou de plastique (entre autres), il offre plein d’angles de visionnage.
    Les moins : il ne tient pas sur les surfaces en bois, il ne permet pas le mode portrait, il manque une visse de serrage au niveau de la charnière.


    votre commentaire
  • Certains sont Charlie SEULEMENT quand ça les arrange…

    Je suppose que vous êtes nombreux à suivre, comme moi, l’actualité de près. Ce weekend, nous avons beaucoup entendu parler de cette action, que chacun jugera de son propre chef, du groupuscule Génération Identitaire. Hier, j’ai parcouru Twitter pendant un bon quart d’heure et j’ai été choqué par les propos de haine portés contre les jeunes de ce groupe. J'ai découvert le pire que peut produire l'humain. Alors je veux bien qu’on soit contre leur action - ou pour d’ailleurs - mais je ne comprends pas que Twitter laisse passer autant de haine sur son réseau. Je viens d’apprendre par contre - au moment où j'écris ces lignes - que le compte du porte-parole de Génération Identitaire avait été suspendu. Certainement après un déluge de signalements pas forcément des plus justifiés mais bon... La logique qui n'est pas toujours de mise, est très discutable chez Twitter. L'américain laisse donc circuler des messages dans lesquels leurs auteurs (y compris des journalistes ou des personnalités comme Valérie Damidot qui a fini par supprimer un tweet qu'elle n'assumait visiblement pas) expriment leur souhait de voir mourir des personnes. Des personnes qui ont le malheur de penser différemment d’eux mais que Twitter laisse filer comme si de rien n'était. Je trouve scandaleux de suspendre des comptes de personnes pacifiques qui s’expriment librement sans le moindre outrage. Depuis quelques semaines, je vais de moins en moins sur Twitter mais en l’état actuel des choses je réfléchi à l’idée de supprimer mon compte définitivement. Trop de personnes polluent ce réseau social qui était plaisant voici quelques années et qui est désormais devenu un déversoir de haine en provenance de cas sociaux totalement irrécupérables et pour lesquels même la science ne pourra rien ! Je me demande comment on peut justifier en tant qu'être humain, autant de haine ? Ce pays compte deux camps : les abrutis qui sont libres de faire ou dire ce qu’ils veulent sans même être inquiétés et ceux qui ont encore la tête sur les épaules mais qu’on censure pour faire plaisir à la bien-pensance d'une gauche moralisatrice mais souvent inconsciente et destructrice. Je vois très bien ce qu'elle produit chez certains énergumènes qui révèlent, souvent sans même s'en rendre compte (c'est ça le pire !) ses "effets secondaires" qui sont dévastateurs... Au moment du Bataclan, toutes ces personnes étaient très certainement Charlie mais visiblement leur mémoire est aussi limitée que leur sens du respect d’autrui et surtout de la liberté d’expression (et de penser). Les crétins sont de plus en plus nombreux chaque année, j’ai l’impression que ceux de 2019 sont déjà arrivés et se sont tous donné rendez-vous sur Twitter. J'imagine que c'est exactement la même chose sur Facebook et je ne regrette surtout pas de ne pas y être présent. Finalement, j'ai comme la nette impression que les réseaux sociaux deviennent de plus en plus : les réseaux des cas sociaux...

    Certains sont Charlie SEULEMENT quand ça les arrange…


    votre commentaire
  • Grâce à l’Exomount, conduisez en toute tranquillité !

    Aujourd’hui, la plupart des parents ont trouvé la parade pour les longs trajets. Afin d’occuper les enfants à l’arrière de la voiture, qui vous demandent toutes les deux minutes « c’est quand qu’on arrive ? », rien de mieux que de leur offrir la possibilité de découvrir un film depuis la tablette de la famille. C’est vrai que c’est pratique et cela offre un certain apaisement pour le chauffeur ainsi que son passager ! Vous l’aurez peut-être compris : ce billet porte cette fois sur un support de voiture universel pour tablette (de 7 à 10.1 pouces). J’ai récemment, en prévision des prochaines vacances d’été qui verront s’accumuler les longs trajets, fait l’acquisition du support de la marque Exogear qui je l’avoue tout de go se révèle, être une agréable surprise. Je redoutais qu'il soit constitué d'un plastique cheap ! Le support est plutôt bien construit et bien assemblé mais son installation au dos d’un des sièges de la voiture n’est pas des plus aisés. Quand certains s’installent sans le moindre outil, celui-ci impose d’avoir une clé (fournie) pour l’installer et donc le désinstaller. Effectivement, une visse permet de sécuriser l'installation et le maintien du support d'ailleurs compatible avec tous les appuis-tête à deux broches (détail important). Je conseille d’ailleurs de laisser cette clé dans la voiture. C’est le côté pratique qui prime si vous voulez le changer de véhicule dans le cas où votre ménage possède deux automobiles. Choisi dans son duo de couleur noir/rouge, le support Exogear Exomount fait parfaitement bien le boulot. Rotatif à 360 degrés - très pratique pour passer rapidement du mode portrait au mode paysage et vice versa - le support semble solide et la tablette me paraît être en parfaite sécurité et bien protégée par les tampons rouges en silicone qui permettent de bien la serrer. Une fois que vous avez choisi la position de la tablette, vous pouvez maintenir cette dernière grâce à son système de verrouillage dorsal. Une fois que tout est bien en place, appuyez sur lecture et profitez du calme pendant au moins 90 minutes... LOL

    Grâce à l’Exomount, conduisez en toute tranquillité !

    Les plus : le design général du produit, sa fiabilité, sa rotation à 360 degrés, son système de verrouillage du positionnement, son prix de vente (34€).
    Les moins : son système d’installation pas des plus ingénieux, incompatible avec une installation entre 2 sièges pour un meilleur partage entre les passagers, incompatible avec certains appuis-tête.


    votre commentaire

  • Quand je me balade dans ma ville de moins de 10000 habitants, je croise de plus en plus de p’tits jeunes avec un casque bluetooth vissé sur les oreilles. C’est toujours mieux que de croiser des jeunes qui au travers une enceinte sans fil te font découvrir leurs gouts musicaux très souvent discutables : la plupart du temps, tu entends plus de musique que de paroles… Bref, malgré mon âge "avancé" j’ai décidé, moi aussi, de me visser un casque sur les oreilles. Ne rigolez pas merci ! Il n’y a pas d’âge pour le sans fil !!! Mon choix s’est porté sur le casque ZB-5 de la marque britannique Veho qui m’avait laissé un excellent souvenir voici quelques années, lors de l’acquisition d’une petite enceinte bluetooth très satisfaisante en terme d’options et de qualité de son. Ce casque est une pure merveille. J’aime beaucoup son look sobre et discret, son noir intégral, la disposition des boutons usuels et la qualité du son est irréprochable. Couplé à mon iPhone 7 Plus mais aussi à mon Apple Watch, je peux profiter de mes albums favoris quand je veux où je veux ! Le casque est bien sûr compatible avec tous les smartphones compatibles bluetooth 4.1 comme le nouveau Samsung Galaxy S9; Quel plaisir, grâce à ce casque, de pouvoir sortir et d’écouter Renaud, Gauvain Sers, Gérard Depardieu, Michel Sardou ou Pomme (ma playlist du moment !) en marchant librement dans la rue avec la possibilité de laisser mon smartphone à la maison. Ainsi j’écoute ma musique préférée sans risque d’être dérangé par un appel qui surviendrait comme par hasard au mauvais moment (ce qui n'est pas le cas si j'emmène mon smartphone avec moi !)… La première charge du casque a frôlé les 3 heures, les suivantes également, à quelques minutes près. L’appairage avec mes appareils s’est fait en quelques secondes puisque l'appareil est reconnu rapidement et j’apprécie le fait que le casque permette plus de 17 heures d’écoute non-stop grâce à sa batterie de 400 mAh. Bien entendu, il est possible de prendre un appel téléphonique en plein écoute musicale, le casque gère d'ailleurs très bien, la réduction des bruits environnants. Pour terminer, je tiens à préciser que le casque est également utilisable avec un câble audio 3.5 mm. Hormis le fait qu'il est plus agréable de l'utiliser sans le moindre fil. 



    Les plus :
     son design attractif, la qualité du son délivré, confort des coussinets des hauts-parleurs rotatifs, son temps d'écoute de 17 heures (19 en appel), sa bonne tenue sur la tête, facile à ranger et son prix de vente (39€).

    Les moins : son emballage plutôt cheap vu la qualité du produit.


    2 commentaires
  • Voici quelques jours, un homme, Arnaud Beltrame dont chaque français doit absolument doit connaître le nom, a perdu la vie de manière courageuse et en même temps horrible : en souhaitant épargner la vie d’autrui menacée, il a perdu la sienne et s'est fait égorger par un barbare. Je prie le bon Dieu d’accueillir cet homme devenu un véritable héros, parmi les siens et alors qu’il a quitté ce monde de plus en plus sombre : qu’il retrouve rapidement la lumière. Pour ce qui est du terroriste, je suis convaincu que le diable lui aura réservé la place qui revient à cet abruti qui parmi tant d’autres, portait la haine au plus profond de lui. Ces êtres irrécupérables n’ont pas le moindre respect pour la vie et ne supportent pas qu’on puisse être différents d'eux. Hormis les pensées que je dédie à ce gendarme parti bien trop tôt et à quelques jours seulement de déclarer son amour pour celle qu’il aimait, devant un prêtre, je pense à cette femme à qui la barbarie inflige une douleur incommensurable. Je pense également à sa famille, ses amis et ses proches et tous ses collègues qui risquent leur vie quotidiennement pour nous. Malheureusement, face à l’inertie notoire des pouvoirs qui se succèdent, ils ne pourront pas nous sauver de ce qui se dessine sous nos yeux, au fil des jours qui font désormais des années. Il faut un soulèvement général et sociétal contre ces gens qui nous veulent du mal, qui en veulent à nos libertés, notre mode de vie, notre culture. Ce n’est pas avec des belles phrases qu’on les aura. Je suis persuadé que les représailles ne sont pas à la hauteur. Remarquez à y réfléchir : des représailles il n’y en a pas ! Les politiques, désormais à coup de tweets, jouent la carte de la solidarité nationale, étalent leurs bons sentiments mais s’en foutent royalement. Ils ne se rendent même pas compte qu’à chaque attentat, c’est leur incompétence qui brille à nouveau. Quand Gérard Collomb ose dire que personne ne pensait que le terroriste agirait, j’ai honte et je rentre immédiatement dans un état de colère. Macron, le président aux dents bien blanches, veut sauver des vies sur la route en abaissant de 10km/h la vitesse sur plus de 400 000 kilomètres français mais ne fait rien pour limiter les victimes que nous pouvons tous être à cause de l’islam radical. C’est bien beau tout ce blabla au travers des conférences de presse, des interviews ou des pseudos débats sur les plateaux de télé mais depuis la tuerie de Charlie Hebdo, comme vous, j’entends toujours les mêmes phrases, les mêmes états de faits, les mêmes hommages ou les mêmes incitations verbales à la solidarité nationale. Moi, je ne suis plus Charlie depuis l’attentat qui avait suivi, je suis France et j’en ai marre qu’on ne me défende jamais et qu’on laisse entrer l’ennemi chez moi… Macron semble comme son prédécesseur faire rimer terrorisme avec laxisme. La peur des politiques est donc à ce point véritable ? Dire que j’osais ne pas y croire voici encore quelques années. Mais pourquoi ceux qui ont le pouvoir ne le démontrent pas ? Juste pour qu’on y croit au moins un peu… Ce qui ferait le plus grand bien à mon pays ce sont des milices ou des commandos le défendant puisque les politiques carriéristes en sont tout bonnement incapables. Les gouvernements ont abandonné l'hexagone, ce n'est pas le cas de bon nombre de français. C'est le peuple qui s'emparera de la force. Pas par choix, par obligation.

    Voici un message publié sur Twitter qui résume parfaitement bien ce que je pense de l'accumulation de ces drames et du laxisme du pouvoir...

    Un laxisme d'état qui prend la vie a des innocents...


    votre commentaire
  • La vie privée n’a pas de prix ! Surtout pour les espions…

    Je ne sais pas si je suis victime de paranoïa comme Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook mais c’est grâce à lui, entre autres, qu’un jour, j’ai réalisé à quel point nous étions espionnés sans même le savoir ou en prendre conscience. Dans la rue, nous sommes de plus en plus filmés sans qu'on le veuille. Dans les magasins, nous le sommes également hormis dans les cabines d’essayage et les WC ! Nous n’avons plus la moindre chance d’échapper aux radars de la surveillance. Ces dernières années, le phénomène a empiré pour les raisons que chacun connaît… J’avoue trouver cela plutôt exagéré et limite oppressant. Malgré tout, là où je tiens le plus à ma vie privée c’est chez moi. Récemment, j’ai découvert l’existence d’un petit accessoire : le cache webcam anti hacker d'Olixar qui permet de libérer ou d’empêcher l’accès à la moindre webcam du foyer : celles de mes 3 ordinateurs, celle ma tablette et celles de mes 2 smartphones. Ce cache webcam qui ne se contente pas d'être en plastique mais en acier inoxydable, est vraiment bien pensé. Très simple à installer puisqu’il suffit d’ôter la pellicule adhésive fixée au dos et ensuite de positionner le cache bien en face du capteur de l’appareil. Pensez à bien ouvrir l'opercule afin de bien centrer le cache sur le capteur du produit concerné. Une fois que cela est fait, il s’agit simplement d’ouvrir l’opercule quand vous devez vous servir de votre webcam puis de la refermer une fois que vous n’en avez plus besoin. Ainsi personne ne pourra accéder, à distance, contre votre volonté à toute cette technologie qui peut trahir votre vie privée. Remarquez, nous sommes dans une société dans laquelle la vie privée n’a plus grand-chose de privée… Moi, je suis un homme qui n’a rien à cacher mais qui tient malgré tout, à la sienne.

    La vie privée n’a pas de prix ! Surtout pour les espions…

    Les plus : protection optimale de la vie privée, simple à installer, fine épaisseur (1mm), vendu par 3, colle fortement et résiste aux poches, idéale si vous utilisez une protection d'écran.
    Les moins : utilisable une seule fois, petit nid à poussières surtout si vous portez beaucoup votre smartphone en poche !


    votre commentaire
  • Nikita Bellucci : la belle et les sales gosses...

    Si vous me lisez depuis longtemps ou m’avez découvert récemment, vous savez peut-être que je suis un homme qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui déteste l’hypocrisie surtout quand elle gangrène notre société. Aujourd’hui, je voudrai pousser un coup de gueule contre les abrutis qui s'accumulent derrière la ligne de départ et qui s’en prennent à Nikita Bellucci. Je suis abonné à son compte Twitter depuis 15 jours et je suis atterré, affligé, outré par ce que je peux quotidiennement voir passer sur ma timeline. Je ne suis pas un féministe et Nikita Bellucci n’a pas besoin de ça pour être soutenue dans son combat : les ravages du libre accès au porno, par les ados. Des jeunes qui l’insultent, la harcèlent et qui entraînent quasiment la femme plus bas que terre. Il y a un constat qu’il faut étaler au grand jour et elle a le courage de profiter de sa notoriété pour le faire. Je me dois d'applaudir et je le fais avec énergie. A force de taire certaines vérités, on finit par avoir la société que l’on mérite et celle qui se dessine, je n’ai pas envie que mes filles la subissent d'ici quelques années. De nos jours, bon nombre de jeunes débutent leur sexualité, la découvre même, par le biais de la pornographie. Ce n’est pas normal. Certains ne font pas leur boulot dans cette histoire. C’est un secret de polichinelle : la pornographie ne grandit pas la femme, ni l’homme d’ailleurs mais ce n’est pas le point qui m’intéresse ni maintenant ni plus tard. Enormément de jeunes hommes - surtout eux - s’éduquent sexuellement devant ce que l’on appelle le cinéma pour adultes et qu’eux, ont rebaptisé à leur convenance et à leur suffisance : les films de boules. D’ailleurs de par cette expression, ils en disent long sur leur état d’esprit... Je dresse le même constat que madame Bellucci : les parents car il faut bien les nommer, sont les principaux fautifs de ces comportements, de ces débordements et je trouve dégueulasse de pointer bêtement du doigt le monde du X quand la principale coupable s'appelle éducation. Si les jeunes ont accès au X aussi facilement, c’est qu’ils ont les outils le leur permettant, entre les mains. La technologie leur offre bon nombre de possibilités. Moi-même comme d'autres mecs de ma génération, j’ai appris des choses non pas par le X auquel nous n'avions pas accès - internet n'existait pas et le smartphone ou la tablette tactile encore moins - mais par de la presse de charme qu'on s'échangeait entre copains au collège. Je vous avoue cela sans la moindre honte. Malgré tout, contrairement à d’autres, j’avais des parents pour répondre à mes questions sur le sujet et aucune ne me gênait, je peux vous le garantir. Et ce n’est pas le carnet pour adultes du disparu Vidéo 7 (que de souvenirs… LOL) ou un Newlook qui passait de cartable en cartable, qui a influencé et/ou participé à faire de moi, l’homme, le partenaire que je suis au quotidien pour ma compagne depuis plusieurs années. Je n'ai jamais assimilé mes conquêtes féminines à ce que j'avais pu voir sur papier glacé. Il faut être capable et donc mature, pour mettre des barrières là où il doit y en avoir : entre la fiction et la réalité... Le fossé entre les deux est énorme mais visiblement certains l'ont très mal creusé... Il faut arrêter d’assimiler la femme à ce qui est montré d’elle dans les films normalement interdits aux moins de 18 ans et de croire que tout acte sexuel doit se dérouler puis se conclure comme le X le montre bien trop souvent (je ne pense pas que les choses aient beaucoup évoluées ces dernières années depuis le dernier X que j’ai pu voir - époque Clara Morgane). Dans les films, les acteurs sont les dominants et les actrices le fruit du plaisir et la chair qu’il faut convoiter tant bien que mal. Derrière tout cela se cachent des performances que certains n’imaginent même pas ou osent croire que tout ce qu’ils voient est la sexualité de tout à chacun(e). Il faudrait dire à ces petits cons qui sous couvert d’anonymat s’en prennent à Nikita Bellucci et consœurs, que ces femmes font ce que l’on appelle un métier. Qu’elles sont rémunérées - tout comme leurs partenaires masculins - pour accomplir ce pourquoi elles sont payées et donc honorer un contrat et qu’elles sont consentantes. Je tiens à souligner ce point en plein cœur d’une actualité où bon nombre de scandales sexuels sont médiatiquement révélés et qui dénoncent bien souvent des viols, situation durant laquelle une femme se fait abuser par un homme sans son consentement. Vous savez, depuis quelques mois, j’ai à plusieurs reprises éprouvé de la honte à être un homme. Quand j’entends un de mes semblables dire à une femme que c’est une pute de par le métier qu’elle fait ou a bien pu faire de par le passé, que devrai-je ressentir hormis de la honte ? Ce genre d’abrutis pullulent et nous assure une société de tarés si personne ne leur remet les idées en place tout de suite. Il faut des femmes comme madame Bellucci pour dénoncer ces dérives mais il faut obligatoirement un relais immédiat et spontané des pouvoirs publics. Je suis persuadé qu’il faut également installer de véritables verrous quant à l’accès aux films X. Vous pensez vraiment que le gars qui accède à un site qui lui propose simplement de choisir entre Sortir ou Entrer, selon son âge, va cliquer sur Sortir ? Faut arrêter d’annoncer ça comme étant des protections, des verrous ou autre certification de majorité. Les parents doivent commencer par verrouiller certains accès à tout appareil pouvant se connecter. Internet est une véritable boîte de Pandore pour celui (ou celle) qui veut mater du divertissement pour adultes. Vous l’aurez compris, de par mon message que je publie sur mon blog, en étant bien conscient que je ne pèse pas lourd dans la balance, je souhaite apporter tout mon soutien à cette jeune femme qui a mis le doigt sur un sujet qui m'interpelle, m'inquiète depuis déjà quelques années et qui me mène à chaque fois à la même conclusion… Pour terminer, j’ai envie de partager un souhait avec vous toutes, vous tous : j’espère sincèrement que la vie mettra ces hommes à en devenir, totalement écervelés, sur le chemin de femmes qui leur feront réaliser à quel point ils ont pu être cons, indignes de leur espèce et immatures. Je prie pour qu'aucune femme n'ait à subir un de ces blaireaux qui oublient qu'en insultant une femme, ils les insultent toutes y compris celle à qui ils doivent la vie. Certains ont semble-t-il une immaturité qui leur colle aux baskets... Je leur conseille un petit examen de conscience personnel. Après, je doute qu'ils en soient capables. Va falloir laisser passer le temps en espérant que demain apporte du mieux sinon je n'ose même pas imaginer la noirceur de nos lendemains communs...

    #JeSoutiensNikita


    2 commentaires
  • Enchanté par deux nouvelles révélations musicales.

    A moins que ma mémoire me fasse dire n’importe quoi - ce que je ne pense pas du moins pas déjà - depuis maintenant 7 ans que ce blog existe (sans compter les mois passés chez OverBlog…), je crois n’avoir jamais parlé musique ici ! Et bien aujourd’hui, je vais casser cette fâcheuse habitude. Depuis plusieurs mois, je suis abonné à la plateforme de streaming Deezer. En 2017, cette dernière m’a permis d’écouter en boucle l’album de Renaud que j’apprécie tant. A tel point que je suis allé le voir en concert. Une occasion de découvrir un artiste que certains annonçaient comme fini, bien debout sans la bouteille de bière à portée de main… La première partie du concert de Renaud, m’a fait découvrir un certain Gauvain Sers. J’avoue avoir dit à ma compagne : "s’il aborde trop la politique, il va vite m’énerver". Nous étions en pleine campagne présidentielle ! Et puis au fil des 4 ou 5 morceaux qu’il nous a révélés en attendant le phénix, je dois bien avouer que j’ai été convaincu par les textes du jeune chanteur compositeur. Sa plume me rappelle justement celle de Renaud (n'en déplaise à Angot la foldingue), capable de devenir renard en un rien de temps. Quelques mois plus tard, sortait le premier album de Gauvain et depuis, pas une semaine ne passe sans que je l’écoute. Il est partout : ordinateurs, smartphones, tablette, montre connectée. Impossible de sortir sans lui, il me colle aux baskets et ça me va bien comme ça ! Autre révélation pour moi, fin 2017 : une artiste répondant au doux pseudo de Pomme. La première écoute de son album fut un véritable coup de foudre musicale, un enchantement pour mes oreilles qui demandent leur dose quotidienne. Sa voix me transporte tout au long des différentes ballades qu’elle raconte si joliment et comme personne d’autre ne sait le faire. A la fois poétique aguerrie et enivrante, la jolie Pomme a sur moi, un effet que je qualifierai de boostant. Si je me lève un matin après une mauvaise nuit et que je mets l’album de Pomme, la bonne humeur apparaît dès lors. Ces deux albums sont vraiment deux petites perles musicales et qui plus est : françaises. Je suis fier de voir qu’il existe dans mon pays, encore de vrais artistes. J’en ai tellement marre de ces chanteurs étouffés par un surplus de musique assourdissante que j’ai vraiment envie de saluer ces deux jeunes artistes aux textes enthousiasmants et entraînants qui nous font merveilleusement entrer dans leur monde : celui de leur enfance au monde d'aujourd'hui. Merci Deezer de m’avoir proposé un jour de découvrir Pomme, cela aurait été une erreur fatale de ne pas sélectionner son album dans Ma musique. Si vous ne connaissez ni Gauvain Sers, ni Pomme, je vais me permettre un petit conseil d’ami : filez vite les écouter et à l’occasion, revenez ici pour me dire ce que vous en pensez !


    votre commentaire
  • Un support de bureau aussi joli que pratique !

    Si vous me lisez régulièrement vous devez savoir que j’affectionne tout particulièrement les produits que propose la marque britannique Olixar. Mes avis concernant ses produits sont souvent élogieux car ils le méritent. Dernièrement, je suis parti à la recherche d’un support de bureau qui puisse me servir pour mes smartphones mais aussi ma tablette. Sans penser dès le départ à Olixar, il a fallu que le hasard m’y conduise encore une fois ! Le support que j’ai choisi, principalement habillé de métal est très intéressant car il peut facilement se transporter. Simple à ranger dans une sacoche, il se plie grâce à deux charnières qui assurent un maintien parfait de l’appareil que vous poserez dessus. Aucun des supports dont j'ai consulté la fiche produit ne proposait cette possibilité. Tous les angles de vue sont possibles jusqu'à 270 degrés et toutes les positions également ! Le smartphone qui peut parfaitement être habillé d'une coque de protection (même épaisse) est protégé par un cache en caoutchouc qui recouvre la face avant. Si ce dernier vient à se salir - c’est possible - il est simple à enlever, un passage rapide sous une eau tiède et il est comme neuf. Sans vouloir vous raconter ma p’tite vie, ma douce qui adore cuisiner et se servir de l’application Marmiton, me le pique souvent sur mon bureau afin de maintenir la tablette sur son plan de travail ! Ce support pliable apporte un confort non négligeable pour regarder des vidéos ou consulter des sites web depuis votre One Plus 5T ou autres phablettes, en mode paysage. Il est en plus de cela bien pensé pour la recharge car un orifice permet de passer le câble afin de le relier à l'appareil en manque d'énergie (un peu comme moi actuellement !!!).

    Les plus : le design du support, la force de ses charnières, maintien sécurisé du smartphone ou de la tablette, nombreux positionnements, qualité des finitions et du matériau utilisé.
    Les moins : vendu dans une simple boîte en carton : un emballage bien trop simpliste pour le produit qu'il contient.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires