• Cdiscount & moi : le divorce est prononcé…

    Aujourd’hui, je tiens à partager avec vous ce qui vient de m’arriver avec le site marchand Cdiscount auquel je suis inscrit, certainement comme vous, depuis de nombreuses années. J’avoue que depuis quelques jours, ce site a perdu toute la confiance que je lui portais jusqu'alors. Voici près d'une semaine, en consultant ma messagerie, je remarque un courriel du site me prévenant du renouvellement automatique prochain de mon abonnement à Cdiscount à volonté. Ce message m’informe que le 11 Janvier, je serai prélevé de 29€ sauf si je souhaite résilier avant. J’ai donc rapidement contacté le service client qui a validé aussi rapidement ma demande de résiliation à cet abonnement que je n’ai jamais souscrit mais qui l’a été fin 2016 (lors d’achats pour Noël). La chargée de clientèle m’a donné la référence de la commande avec laquelle aurait été joint (et souscrit) ledit abonnement. Au fil d’une recherche sur le web, je suis tombé très vite sur un post du forum Que choisir (ici) où bon nombre de personnes relatent exactement la même expérience que moi. Cdiscount proposerait ou proposait - j’ignore si c’est toujours le cas - cet abonnement lors du passage d’une commande mais n’interférant pas sur le montant total de cette dernière. Pensé pour que ça passe plus simplement. Une case cochée pour vous et si vous ne la décochez pas, c’est un contrat que « vous signez » sans même en prendre acte ! Je pense que je suis donc victime de cette méthode que je qualifierai de voyous. Plutôt motivé pour contacter la DGCCRF puis UFC Que Choisir, j’ai contacté le site afin qu’il m’envoie la preuve d’adhésion à cet abonnement, ce qui lui a bien entendu été impossible. J’ai bien le descriptif de la commande liée mais aucune mention de cet adhésion… J’ai révélé sans la moindre hésitation, mon envie bien prononcée de contacter et dénoncer cette pratique aux organismes compétents. Au bout de quelques heures, on m’a annoncé par courriel, le remboursement sous 10 jours de la somme versée tout en me confirmant à nouveau ma résiliation. Tout ce que je dis ici, je peux le prouver sans problème. Pour terminer, je tiens à vous dire d’être méfiant lorsque vous commandez en ligne car certains sites, dans le but de toujours en amasser plus, se révèlent prêts à tout pour parvenir à leurs fins. Cette méthode est certainement répréhensible car en plus de ça, je n’ai aucun moyen de paiement enregistré sur le site, ce qui me laisse croire qu’il enregistre les données bancaires du client, ce qui est formellement interdit sans son consentement. Une chose est sûre, comme l’indique le titre de mon billet : Cdiscount et moi, c’est désormais terminé. Sur ce coup-là, Cdiscount est franchement impardonnable. 

    Cdiscount & moi : le divorce est prononcé…

    PS : Malgré cette mésaventure, je tiens à souligner la réactivité du service client du site marchand que j’ai contacté via Twitter plutôt qu'un numéro surtaxé. Sur ce point, le site semble irréprochable il faut donc le dire !

    NDR : Au 04 Janvier 2019, je dois vous informer que le site marchand m'a remboursé par chèque bancaire. Heureusement pour lui !


    votre commentaire
  • Quand Macron a été élu, "gilet" cru 5 secondes…

    Comme bon nombre de français, quand je sors ma voiture et que je sillonne les routes les plus habituelles, j’affiche mon gilet jaune sur le tableau de bord. Par solidarité avant tout avec le mouvement qui fait tant l’actualité depuis quelques semaines mais aussi pour la symbolique. Celle du ras-le-bol partagé par une grande partie du peuple. Si je cautionne les diverses actions pacifiques du mouvement, je dois dire que je suis outré par les comportements de certains individus qui endossent le gilet pour s'immiscer parmi les bons "jaunes", dans un seul but : casser ce qui leur tombe sous les mains… Qui dit casse, dit victimes. Je pense à tous ces gens qui se retrouvent sans voiture, sans magasin mais avec beaucoup de colère en eux-mêmes. Le gouvernement qui carbure à la communication se contente de communiquer et son entêtement à rester sourd, engendre ce que nous avons tous vu à la télévision durant le weekend. A moins d’être totalement abruti, je pense que Macron et sa bande perdent la tête au fil des jours qui passent. Seul Macron peut mettre un point final à tout ça. Humainement, s'il reculait, il en ressortirait grandi mais politiquement, il en ressortira affaibli c’est sûr… Comme vous peut-être, j’éprouve un mépris profond à l’égard de cet homme qui est commandé par on ne sait trop quoi, on ne sait trop qui. Dans notre pays, c’est bien une odeur de révolution qui se répand un peu partout. Ce n’est plus possible. Les plus avares en veulent toujours plus pendant que les petits, bouclent de plus en plus difficilement leurs fins de mois et n'osent même plus imaginer un bel avenir pour leur descendance. Je pense que nous avons atteint là, un point de non-retour. Si le pouvoir en place ne revoit pas urgemment sa copie, la France va connaître le pire. Le pire que certains évoquent depuis déjà 30 longues années... Les français n’en peuvent plus de travailler juste pour payer les factures, les impôts et les charges d’un quotidien qui pèse de plus en plus lourd (carburant, électricité, alimentation, etc). J’ai le cœur déchiré quand j’entends une maman dire qu’elle se prive de manger pour pouvoir faire plaisir à ses enfants le 25 Décembre. Je suis en colère quand j’apprends qu’une dame de 91 ans qui logeait dans sa voiture est décédée. Ce n'est pas ça la France ! Quand je vois tous ces milliards dépensés outrageusement dans tout et n'importe quoi, ces seniors saignés à l’Euro près, je me dis que nous allons connaître des jours très sombres et qu’un jour, les politiques devront rendre des comptes. Cela fait au moins 3 décennies que les politiques produisent l’injustice entre les plus forts et les plus faibles. Aujourd’hui, en toute légitimité, les seconds réclament une justice à laquelle ils ne croient pourtant plus. Y en a marre de cette fiscalité toujours croissante alors que la fiche de paie voit son chiffre le plus intéressant : stagner. Les gilets jaunes resteront le symbole d’une France en colère, qui n’en peut plus et qui ne tolère plus qu’on lui demande de faire des efforts quand le camp d’en face (les puissants), continue à se beurrer la tartine comme jamais. Quand un gouvernement ne veut rien voir de ce qui se dessine pourtant sous ses yeux, il caresse le mal au risque de produire le pire. Si seulement Manu Tchao pouvait se mettre En marche vers le bon sens plutôt que le mur... Le soir de son élection, j'y ai cru 5 secondes. Il semblerait que durant ces 5 secondes, j'ai perdu mon temps comme le banquier en perd tant ces dernières semaines...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires