• Avant la Fée Carlabosse, Nicolas aurait rencontré la Fée Lation !

    Avant son mariage avec la Fée Carlabosse, Nicolas rencontra la Fée Lation…Vous n’en avez peut-être pas encore entendu parler mais dans quelques jours, tout cela va faire parler bon nombre de médias. Alors qu’il est devenu à part entière, un citoyen comme les autres il y a seulement quelques heures, l’ancien chef de file du parti politique pour lequel je milite, va faire parler de lui. Effectivement, un livre très ciblé Nicolas Sarkozy et titré Le monarque, son fils, son fief va faire causer dans les chaumières puisque son auteur, invitée au Grand Journal de Canal+ a fait une révélation qui a eu l’effet d’une véritable bombe. Marie-Celie Guillaume, directrice de cabinet de Patrick Devedjan (ennemi connu de Sarkozy) au Conseil Général des Hauts de Seine y révèle qu’une élue locale qu’il attendait dans son bureau pour une demande de subvention, aurait, à son arrivée et à la demande du chef de l’état, prodigué une fellation rapide au Président ! Une situation qui présentait visiblement un homme très éxcité et qui devait dans les minutes suivantes, remmettre la légion d’honneur à Elisabeth Balkany. C’était donc le 30 Janvier 2008, soit exactement 3 jours avant son mariage avec Carla Bruni. Inutile de vous dire que cette affaire va faire grand mal au sein de l’Ump si tous les médias la diffusent massivement. Le parti n'a pas besoin de ça en ce moment. J’ignore si tout cela est vrai. Il serait normal d’avoir les 2 versions. Je ne voudrai pas que l’on dise quand c’est Dsk, c’est un complot de la droite et quand ça touche Sarko, c’est normal. C’est pas lui le Président normal ! Dans le livre, les personnages dépeints sont affublés de surnoms (Nicolas Sarkozy est Rocky, Claude Guéant est le préfet Tigellin, etc) et se veut révélateur de l’image cachée de l’ancien Président Sarkozy qui est présenté comme un prédateur sexuel. Après le pénis de Dsk, il se pourrait bien que le pénis de Sarko lui vole la vedette… En politique, il s’en passe visiblement de belles. Si tout cela était consenti, je dirai une phrase qui colle bien à la situation: rien à foutre ! Il est facile d'écrire tout et n'importe quoi contre un ennemi juré. Ce pamphlet ne sera pas une affaire d'état. Je l'espère.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :