• Bitch Slap: 3 jolies femmes + 6 seins + 3 ventres plats = 1 nanar !

    Bitch Slap: 3 jolies femmes, 6 seins, 3 ventres plats, 1 nanar !

    Hier soir, j’ai regardé Bitch slap (garces en furie dans le générique) un film qui est sorti Mercredi dernier et qui a été tourné voici bientôt 3 ans par Rick Jacobson. Après avoir vu son film, je me dis qu’il mérite vraiment d’être connu et reconnu. Son film est comment dire ? Complètement déjanté. Il est le symbole même de la soumission de l’homme par la femme. Dans ce film, les hommes sont tous dominés ! Le montage est génial et les flashbacks dont les décors sonnent faux, sont des alibis aux différentes révélations. Sans prévenir, ils interrompent une scène. J’ai trouvé que l’histoire n’est pas assez creusée, faute d’un scénario qui se révèle au final aussi plat que les ventres des 3 jeunes femmes qui composent le trio féminin. Un trio d’ailleurs très tape-à-l’œil puisque des plastiques dignes des couvertures de Elle ou PlayBoy mais avec des vêtements (légers ou mouillés) ! J’ai adoré le mini clip qui mise tout sur leurs seins et ce bruitage de chat qui miaule au moment où l’une d’elles reçoit un coup là où je pense… Ma préférée, c’est la jeune brunette écervelée et légèrement cruche sur les bords, interprétée par la délicieuse Julia Voth (à droite sur la photo d’illustration de ce post), étonnante jusqu’à la fin. Les 2 autres sont interprétées par Erin Cummings et America Olivo, elles sont détonantes et enragées. Bref, le film se déroule dans le désert. La température ambiante est assez élevée, certainement la faute aux 3 bombes humaines qui incitent gentiment à rester devant le film ! Dans le désert, une stripteaseuse, une tueuse camée et une femme aussi riche que sexy séquestrent une petite frappe. Elles essaient de le faire parler pour mettre la main sur un magot. Mais les apparences sont trompeuses, et chacune cherche en fait à tirer son épingle du jeu, quitte à trahir les autres. A coup de gros flingues et d’une bataille d’eau (une scène très attrayante !), les trois bitch vont régler leurs comptes. D’autant plus que leur passé dévoilé petit à petit prouve qu’elles sont très très loin d’être des saintes nitouches… Contrairement à ce que j’ai lu à droite et à gauche, le film n’est pas aussi pourri que cela, bien au contraire malgré que je respecte les avis de chacun. Je lui ai trouvé un certain charme, si je puis dire ! Un homme normalement constitué ne peut pas oublier un tel film de femmes fait pour ce qu’il est: un homme. Comme je le dis en titre de ce post, ce film se résume en 3 filles, 3 paires de seins, 3 ventres plats pour un nanar. J’aime bien en regarder un de temps à autres. Celui-ci est un nanar honorable, pas un navet. La différence est énorme. Ce film est vraiment un bon nanar à regarder en dégustant un pot d’Häagen Dazs ! Pas besoin de réfléchir, suffit de regarder ce que le réalisateur nous inflige. Autrement dit de bien belles choses. Aux yeux de certaines et peut-être de certains, il peut s’avérer que Bitch Slap ne mérite pas une dépense de 10€. Je suis vraiment mal placé pour en juger…V ous pourrez toujours aller le voir pour quelques petits euros pendant La fête du cinéma.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :