• Carla Bruni couche à nouveau à côté d'un président !

    Carla Bruni couche à nouveau à côté d'un président !

    Depuis presque 24h, la France a retrouvé une opposition avec un vrai président. Vous le savez très certainement, à moins de vivre très éloigné de l’information, Nicolas Sarkozy est devenu le président du premier parti politique de France : l’Ump. Avec 64,5% des votes, l’ex président est confortablement installé au poste et les embûches à venir seront nombreuses. Alors bien entendu, depuis 24h les socialistes excellent au travers leur seul talent : la mauvaise foi. La plupart des médias jouissent également à outrance de la mauvaise foi car lorsqu’Hollande remporte la primaire socialiste avec 56%, ils annoncent dès lors une large victoire mais quand Sarkozy remporte une élection interne avec 64,5% des votes, c’est une petite victoire. Cherchez l’erreur. Je ne pourrai jamais porter le moindre crédit à de tels médias aussi partisans (BFM en tête de liste). A les entendre, Nicolas Sarkozy aurait dû faire l’unanimité (comme Marine Le Pen en quelque sorte avec 100% des voix mais seule candidate au FN !) et les deux autres candidats : Lemaire et Mariton, auraient dû faire chou gras. Pour moi, ce score est très bon car s’il avait été plus élevé, Sarkozy aurait pu être tenté de se croire tout permis alors que dans cette situation, il va être obligé de conjuguer avec les autres en premier lieu desquels : Bruno Lemaire qui fait quasiment 30%. La plus grosse énormité socialiste provient directement de la bouche du condamné Cambadélis qui réclame un débat avec Sarkozy qu’il juge désormais comme étant comme lui : président d'un parti. Bien entendu le socialiste oublie de préciser que lui, n’a pas été élu mais installé comme son prédécesseur (le condamné Harlem Désir) par Hollande et sa clique… Au PS, les adhérents apportent du capital mais sont priés de ne pas trop en demander pour le reste. La démocratie est bonne chez les autres mais surtout pas chez eux voyons. Avec les socialistes, c’est faites ce qu’on vous dit mais surtout pas comme on fait… Et par pitié, qu’ils arrêtent avec leur refrain sur l’héritage car franchement, la France sera dans un état tel qu’en 2017, il faudra vraiment avoir des couilles pour balayer 5 années de socialisme destructeur. Bref, avec un président élu démocratiquement, de façon moderne et incontestable, la mauvaise page de 2012 (l'épisode Fillon/Copé) est définitivement tournée et désormais, tout le travail est à faire. Je ne suis plus adhérent à l'Ump depuis 9 mois mais je suis fier qu’un homme qui défend la France puisse désormais s’opposer à ceux qui la donnent…

    Petit rappel :en 2004, Nicolas Sarkozy était élu avec 85% des voix (60 000 adhérents). En 2014, il est élu avec 64.5% des voix (100 000 adhérents). Les médias (de gauche) appellent ça un échec !


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 2 Décembre 2014 à 06:08

    Bonjour,

    Oui, tu as raison (en tout cas, je pense la même chose) : c'est un " bon " score pour ne pas prendre la grosse tête et faire du bon travail, en tout cas, on l'espère.

    Un score plus important, beaucoup plus important, aurait été le signe d'une adhésion très forte. Ici, on sent bien que tout le monde n'est pas d'accord. Pour une fois, je comprends le langage des journalistes et je l'approuve aussi (modérato, mais je l'approuve et sur ce point seulement).

    Il n'empêche que je suis dégoûtée par les uns et par les autres. Je suis allée voir NS en meeting en novembre. J'ai été très impressionnée, une fois de plus, par son empathie, cette façon qu'il a de dire ce que tu as envie d'entendre. Sa sapacité à enflammer une salle (c'était bondé, les derniers arrivés sont restés dehors et l'ont suivi sur écran géant). Mais je n'y crois plus du tout. Du tout. Lui ou un autre, c'est kif-kif, de droite, comme de gauche.

    Et cette élection, dont le but recherché est de protéger ses fesses plutôt que de sauver la France, ne m'impressionne plus.

    frown

    2
    Mardi 2 Décembre 2014 à 08:38

    Bonjour !

    Merci pour ce commentaire. Je dois dire que je suis d'accord avec vous de A à Z. J'ai franchement du mal à voir un brin d'espoir dans le discours des politiques car ils pensent qu'à eux et leurs places bien confortables. C'est d'ailleurs cela qui fait que les français sont de plus en plus nombreux à tourner le dos au suffrage universel : ils n'y croient plus. Les belles paroles de campagnes deviennent toutes de jolis souvenirs verbaux et puis on se dit "une fois de plus, on a osé y croire". J'ai peur pour 2017 alors j'espère que d'ici là, mon coeur de militant battra de nouveau. Notre pays a besoin de nous. Je terminerai simplement par ajouter que je ne suis pas du tout partisan de Sarkozy pour 2017. Je veux du neuf et une valeur sûre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :