• César 2015 : une cérémonie ringarde et mièvre.

    César 2015 : une cérémonie ringarde et mièvre.

    Hier soir, c’était donc la quarantième cérémonie des César, vous savez ce concours de beauté où chacune veut être plus belle que sa consoeur et où chacun essaie de ne pas avoir le même costume que son collègue mais où chacune et chacun ont toutes et tous le même smartphone. Si, si, vous savez le smartphone des stars, un produit avec une pomme gravée au dos…! Comme les politiques qui vous conseillent souvent de privilégier le made in France et qui sont incapables d’acheter du Wiko. Bref, depuis 3 ans, le cinéphile que je suis ne regarde plus cette cérémonie. Assister pendant 3 heures à de l’hypocrisie pure et dure, c’est gonflant et ça use les neurones. En plus quand les récompensés mettent une plombe à faire leurs remerciements, tu n’as qu’une envie : zapper. La seule chose à faire avec les César, c’est enregistrer la cérémonie, la regarder le lendemain car ainsi, il est possible d’accélérer tous ces passages de bons mots pour ne voir que le principal et donc gagner un temps fou. N’empêche que le programme est quand même bien ficelé car tel un bon thriller, le meilleur est toujours gardé pour la fin (meilleur film, meilleur réalisateur). Non, les César, c’est chiant, c’est vieux et ça pue trop l’argent et la bonne pensée franchement bobo mais ringarde. Y en a qui ferait mieux de se taire car on sait très bien que les discours qu’ils tiennent vont dans le sens utile à leur bon bizness… Bref, j'ai regardé 5 minutes et je suis quand même content d'avoir zappé au bon moment car j'ai pu voir l'une de mes actrices préférées en gros plan : Charlize Theron pendant que son homme (Sean Penn) intervenait sur scène pour recevoir un César d’honneur. Le genre de récompense qui n’a aucun sens car comment est-ce possible de récompenser un acteur pour l’ensemble de sa carrière alors que cette carrière n’est pas terminée. Remarquez autant lui remettre avant qu’il se retrouve entre 4 planches. Non, les César ne sont plus ce qu’ils étaient voici 15 à 20 ans. Le côté défilement de people à pris le dessus sur l’essence-même de ces récompenses : le septième art. Toutes ces femmes et tous ces hommes ne jouent jamais aussi bien leurs rôles qu’à ce genre de cérémonie. Sauf Joey Starr qui est semble-t-il resté égal à lui-même en jetant un véritable froid dans la salle lors de sa remise du César revenant à Kristen Stewart…


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :