• Coups de gueule

    Coups de gueule

  • Le sexe faible est entré en guerre contre le sexe fort…

    Aujourd’hui, je prends ma plume la plus colérique - en aucun cas due au temps pluvieux du jour - pour pousser un énorme coup de gueule. Depuis le début de l’affaire Harvey Weinstein, la gente masculine à laquelle j’appartiens est sans cesse pointée du doigt et pas toujours de manière justifiée. Je n’en peux plus. Certaines féministes sont tout simplement exaspérantes et donnent l’impression d’avoir un compte à régler avec les hommes. Je suis convaincu que pour certaines, c'est le cas. Sans compter cette idéologie sociétale qui voudrait que les femmes et les hommes soient égaux ! Ce n’est pas possible. Nous sommes différents et les deux sexes sont tout simplement complémentaires. Je peux comprendre que les femmes réclament des "ajustements" par rapport au sexe opposé mais il y a des choses qui ne sont pas ou plus tolérables. On reproche aux hommes d’être ce qu’ils sont et aucune d'elles ne me fera changer quoi que ce soit ! On nous reproche, messieurs, d’être trop nombreux ici ou là. Il paraîtrait qu'elles manquent de visibilité... On nous reproche, messieurs, d’être souvent lâches et d’avoir deux cerveaux, le plus bas primant souvent sur le dominant… Personnellement, j'ai qu'un cerveau moi ! Bon nombre de femmes semblent bien mal connaître l’homme et ce que la nature a bien voulu faire de lui. Je suis un homme et j’en ai marre d’être quotidiennement harcelé par voie médiatique (entre autres) et ce qui m’énerve le plus c’est quand j’écoute des hommes qui rejoignent la meute hystérique, pour faire bien certainement et pour embellir leur vitrine sûrement. Oui les femmes ont des droits mais les hommes aussi ne leur en déplaise. En premier lieu desquels de ne pas être tous mis dans le même sac. Tous les hommes ne sont pas des DSK ou des Weinstein et encore moins des Polanski dont j'approuve d'ailleurs les derniers propos (concernant Time's up). Depuis 7 mois, les hommes sont attaqués constamment sans que l’un d’eux n’ait les couilles de ne pas être d’accord avec ce qu'on nous rabâche au fil des jours. En 2018, on peut se faire "hashtaguer" simplement et juger sur la place publique rapidement. Les hommes n'auraient-ils donc même plus le droit à la justice ? C’est tellement confortable de ne pas entrer en contradiction au sein de ce qui n’est même plus un combat mais bien une guerre : celle du mâle. Vous vous rendez compte que nous en sommes rendus à compter les femmes et les hommes pour respecter la parité ? Ah la parité, cette mesurette purement sexiste, pondue pour calmer la meute aux abois… Même Hollywood en est arrivé à refaire des films jugés désormais trop masculin, avec des femmes cette fois. J’entendais voici quelques jours que dans le Top 50 musical, il y avait plus d’hommes que de femmes et alors ? hier matin, dans sa chronique sur RTL, Isabelle Morini-Bosc précisait que The Voice comptait qu’une finaliste et alors ? Je vis moi-même avec 3 filles et alors ? Cette société prouve à quel point elle est malade et rongée par la bien-pensance et surtout l'idéologie écrasante. Chacun chouine et espère avoir plus de gâteau que prévu. Entendez-vous mesdames, les hommes se plaindre de ne pas avoir dans 75% des cas, la garde des enfants qu’ils ont faits avec vous ? Se plaignent-ils de payer leur entrée le Vendredi soir dans les clubs quand c’est souvent gratuit pour vous ? Se plaignent-ils de devoir payer leur inscription sur un site de rencontre quand vous n’avez pas le moindre Euro à sortir ? Ont-ils aboyé lorsque le site adopte un mec fut lancé ? Je veux bien qu’on parle des femmes mais faut quand même arrêter l’excès qui conduit inéluctablement à l’ivresse. Le féminisme m’est désormais insupportable. Une partie de la société compte trop sur les autres, sur les associations, sur la politique mais uniquement quand ça les sert convenablement et copieusement. Un adulte qui se construit sur l'assistance n’en est pas un. Je n’en peux plus de ces gens qui au nom de l’évolution cherchent à imposer des changements au risque de piétiner des fondamentaux parfaits jusqu’alors. Messieurs soyez plus que jamais sur vos gardes car je suis convaincu que désormais beaucoup de femmes sont prêtes à tout. Méfiance, méfiance… Dieu soit loué, elles ne sont pas toutes formatées par le rouleau compresseur sociétal. Ouf ! Dans ce monde que certaines veulent féminiser de partout, ne vous agenouillez surtout pas à moins d’être prêts à vous faire émasculer sans broncher… Et pour finir, je tiens à dire que si le féminisme existe et heureusement, le masculinisme à tout autant le droit d’être également. Et oui, c’est peut-être même de là que commence "l’égalité" des sexes. Une égalité dont je ne crois pas une seconde ! Dans une France ou une raciste s'en prend aux pansements dont elle reproche la blancheur de la compresse, je dois dire que plus rien n'est susceptible de titiller mon étonnement... Malgré tout, comme mots de la fin, je dirai que bien des propos ne grandissent pas leurs auteurs et en ce moment, ce sont bien souvent des femmes qui se ridiculisent. Il va donc falloir que les hommes s'y mettent rapidement... LOL


    votre commentaire
  • Nikita Bellucci : la belle et les sales gosses...

    Si vous me lisez depuis longtemps ou m’avez découvert récemment, vous savez peut-être que je suis un homme qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui déteste l’hypocrisie surtout quand elle gangrène notre société. Aujourd’hui, je voudrai pousser un coup de gueule contre les abrutis qui s'accumulent derrière la ligne de départ et qui s’en prennent à Nikita Bellucci. Je suis abonné à son compte Twitter depuis 15 jours et je suis atterré, affligé, outré par ce que je peux quotidiennement voir passer sur ma timeline. Je ne suis pas un féministe et Nikita Bellucci n’a pas besoin de ça pour être soutenue dans son combat : les ravages du libre accès au porno, par les ados. Des jeunes qui l’insultent, la harcèlent et qui entraînent quasiment la femme plus bas que terre. Il y a un constat qu’il faut étaler au grand jour et elle a le courage de profiter de sa notoriété pour le faire. Je me dois d'applaudir et je le fais avec énergie. A force de taire certaines vérités, on finit par avoir la société que l’on mérite et celle qui se dessine, je n’ai pas envie que mes filles la subissent d'ici quelques années. De nos jours, bon nombre de jeunes débutent leur sexualité, la découvre même, par le biais de la pornographie. Ce n’est pas normal. Certains ne font pas leur boulot dans cette histoire. C’est un secret de polichinelle : la pornographie ne grandit pas la femme, ni l’homme d’ailleurs mais ce n’est pas le point qui m’intéresse ni maintenant ni plus tard. Enormément de jeunes hommes - surtout eux - s’éduquent sexuellement devant ce que l’on appelle le cinéma pour adultes et qu’eux, ont rebaptisé à leur convenance et à leur suffisance : les films de boules. D’ailleurs de par cette expression, ils en disent long sur leur état d’esprit... Je dresse le même constat que madame Bellucci : les parents car il faut bien les nommer, sont les principaux fautifs de ces comportements, de ces débordements et je trouve dégueulasse de pointer bêtement du doigt le monde du X quand la principale coupable s'appelle éducation. Si les jeunes ont accès au X aussi facilement, c’est qu’ils ont les outils le leur permettant, entre les mains. La technologie leur offre bon nombre de possibilités. Moi-même comme d'autres mecs de ma génération, j’ai appris des choses non pas par le X auquel nous n'avions pas accès - internet n'existait pas et le smartphone ou la tablette tactile encore moins - mais par de la presse de charme qu'on s'échangeait entre copains au collège. Je vous avoue cela sans la moindre honte. Malgré tout, contrairement à d’autres, j’avais des parents pour répondre à mes questions sur le sujet et aucune ne me gênait, je peux vous le garantir. Et ce n’est pas le carnet pour adultes du disparu Vidéo 7 (que de souvenirs… LOL) ou un Newlook qui passait de cartable en cartable, qui a influencé et/ou participé à faire de moi, l’homme, le partenaire que je suis au quotidien pour ma compagne depuis plusieurs années. Je n'ai jamais assimilé mes conquêtes féminines à ce que j'avais pu voir sur papier glacé. Il faut être capable et donc mature, pour mettre des barrières là où il doit y en avoir : entre la fiction et la réalité... Le fossé entre les deux est énorme mais visiblement certains l'ont très mal creusé... Il faut arrêter d’assimiler la femme à ce qui est montré d’elle dans les films normalement interdits aux moins de 18 ans et de croire que tout acte sexuel doit se dérouler puis se conclure comme le X le montre bien trop souvent (je ne pense pas que les choses aient beaucoup évoluées ces dernières années depuis le dernier X que j’ai pu voir - époque Clara Morgane). Dans les films, les acteurs sont les dominants et les actrices le fruit du plaisir et la chair qu’il faut convoiter tant bien que mal. Derrière tout cela se cachent des performances que certains n’imaginent même pas ou osent croire que tout ce qu’ils voient est la sexualité de tout à chacun(e). Il faudrait dire à ces petits cons qui sous couvert d’anonymat s’en prennent à Nikita Bellucci et consœurs, que ces femmes font ce que l’on appelle un métier. Qu’elles sont rémunérées - tout comme leurs partenaires masculins - pour accomplir ce pourquoi elles sont payées et donc honorer un contrat et qu’elles sont consentantes. Je tiens à souligner ce point en plein cœur d’une actualité où bon nombre de scandales sexuels sont médiatiquement révélés et qui dénoncent bien souvent des viols, situation durant laquelle une femme se fait abuser par un homme sans son consentement. Vous savez, depuis quelques mois, j’ai à plusieurs reprises éprouvé de la honte à être un homme. Quand j’entends un de mes semblables dire à une femme que c’est une pute de par le métier qu’elle fait ou a bien pu faire de par le passé, que devrai-je ressentir hormis de la honte ? Ce genre d’abrutis pullulent et nous assure une société de tarés si personne ne leur remet les idées en place tout de suite. Il faut des femmes comme madame Bellucci pour dénoncer ces dérives mais il faut obligatoirement un relais immédiat et spontané des pouvoirs publics. Je suis persuadé qu’il faut également installer de véritables verrous quant à l’accès aux films X. Vous pensez vraiment que le gars qui accède à un site qui lui propose simplement de choisir entre Sortir ou Entrer, selon son âge, va cliquer sur Sortir ? Faut arrêter d’annoncer ça comme étant des protections, des verrous ou autre certification de majorité. Les parents doivent commencer par verrouiller certains accès à tout appareil pouvant se connecter. Internet est une véritable boîte de Pandore pour celui (ou celle) qui veut mater du divertissement pour adultes. Vous l’aurez compris, de par mon message que je publie sur mon blog, en étant bien conscient que je ne pèse pas lourd dans la balance, je souhaite apporter tout mon soutien à cette jeune femme qui a mis le doigt sur un sujet qui m'interpelle, m'inquiète depuis déjà quelques années et qui me mène à chaque fois à la même conclusion… Pour terminer, j’ai envie de partager un souhait avec vous toutes, vous tous : j’espère sincèrement que la vie mettra ces hommes à en devenir, totalement écervelés, sur le chemin de femmes qui leur feront réaliser à quel point ils ont pu être cons, indignes de leur espèce et immatures. Je prie pour qu'aucune femme n'ait à subir un de ces blaireaux qui oublient qu'en insultant une femme, ils les insultent toutes y compris celle à qui ils doivent la vie. Certains ont semble-t-il une immaturité qui leur colle aux baskets... Je leur conseille un petit examen de conscience personnel. Après, je doute qu'ils en soient capables. Va falloir laisser passer le temps en espérant que demain apporte du mieux sinon je n'ose même pas imaginer la noirceur de nos lendemains communs...

    #JeSoutiensNikita


    2 commentaires
  • Si seulement, elles pouvaient nous lâcher la grappe...

    Cela fait déjà plusieurs semaines que je me suis abstenu bien volontiers, de commenter l’actualité mais là, depuis quelques jours, je n’en peux plus et je voulais partager mon coup de gueule avec vous. Pas sûr que certaines lectrices terminent la lecture de ce billet, ce n'est pas grave ! Quand j'ai des choses à dire, j'ai du mal à les garder pour moi... Comme beaucoup d’hommes, j’en ai plus qu’assez de ces féministes émoustillées depuis les révélations concernant le producteur américain Harvey Weinstein (entre autres). Pour elles et surtout les associations féministes, j’ai envie de dire sans langue de bois et de manière éhontée que cette affaire leur laisse apparaître la bonne aubaine… Elles se prennent pour qui ces femmes à juger des hommes sur la place publique ? Ces mêmes hommes n’ont-ils donc pas le droit à la présomption d'innocence et arbitrairement à un jugement devant un tribunal ? Pourquoi devrions-nous toutes les croire sur paroles ? Je ne vous cacherai pas que je souris à chaque fois que j’entends l’expression « la parole se libère ». Pas du tout, faut arrêter de tout détourner ou de chercher à tout déguiser selon sa propre convenance. La parole ne se libère pas, c’est juste que certaines femmes et je les salue, ont eu le courage de parler, motivant ainsi le reste de "la troupe". Ce n’est pas la parole qui se libère mais plutôt la délation publique qui passe bien entendu par les réseaux sociaux. Voici quelques années, j’étais un homme féministe. Ces dernières semaines passées me font vous dire que j’ai bien l’impression de ne plus l’être du tout. Même ma compagne est extrêmement agacée, en tant que femme, par le comportement de toutes ces femmes qui viennent débiter, bien souvent un bon paquet de conneries, sur les plateaux télés qui leur ouvrent bien grand leurs portes sous prétexte de mener des combats. C’est une mode de parler des femmes depuis quelques semaines. Les politiques (Macron en est…) ont bien entendu abattu leur carte de la récupération à outrances. Certains participent à des clips de campagne, d’autres publient de jolis messages, etc. Je dresse un constat de toute(s) cette/ces histoire(s) : la guerre des sexes est lancée (la parité n’en était que les prémices) ! Il n’y a pas que Nicolas Bedos qui le pense. Bien entendu, je pèse mes mots mais au point où en sont rendues les choses, je peux vous dire que si demain, je devais recruter un collaborateur, il ne fait aucun doute que ce ne sera pas une collaboratrice… Les femmes ont droit de parler de solidarité féminine alors pourquoi les hommes n’auraient-ils pas le droit d’être solidaires entre eux ? Elles veulent de l’égalité (quelle idéologie...), alors messieurs : donnons-leur en dès maintenant jusque dans les "combats" mais ne nous y trompons pas dans le choix des armes...!

    NDR : si certains de mes propos peuvent paraître virulents, d'autres sont à prendre beaucoup plus légèrement. Je préfère le préciser !


    votre commentaire
  • Bouygues Telecom : et si tout cela sentait la fin...?

    On connaît tous ce que l’on appelle : la déclaration d’amour. Je suis persuadé que l’on a tout autant le droit de déclarer son mépris, vous ne croyez pas ? Aujourd’hui, je vais partager avec vous celui que j'éprouve à l’égard d’une entreprise nationale à laquelle je suis fidèle depuis de nombreuses années et qui demeure pour encore quelques semaines/mois, la troisième sur le marché national de la téléphonie mobile. Je parle bien entendu de Bouygues Telecom. Si cette entreprise pouvait paraître voici quelques années, irréprochable aux yeux du plus grand nombre de ses clients (numéro 1 du service client), il semble bien que ce temps soit bel et bien révolu. Ce n’est pas les mauvaises nouvelles accumulées ces dernières semaines par ses abonnés qui me donneront tort : suppression de la remise fidélité, box internet qui devient locative, offre promotionnelle non tenue sur la durée, dégradation du réseau, service client inexistant… D’après une responsable hypocrite et plutôt moqueuse, de cet opérateur, avec laquelle je me suis entretenu longuement par téléphone voici quelques semaines, l’opérateur ne cherche plus à fidéliser son client. C’est bien là, la seule aptitude de Bouygues Telecom : faire fuir ses clients ! J’espère qu’ils seront de plus en plus nombreux afin que cette entreprise sache se remettre en cause et paie au prix fort son mépris pour celles et ceux qui sont son gagne-pain. Après un chantier réseau - sans même en avoir été informé - dans ma ville, certaines rues auparavant couvertes sont devenues des zones blanches ! A défaut de réellement optimiser son réseau, l’opérateur le supprime… C’est du très haut niveau à ce stade. Là aussi, l’opérateur n’a pas du tout cherché à faire quoi que ce soit pour son client qui lui était fidèle depuis des années sans le moindre défaut de paiement. Des mois sans pouvoir utiliser son smartphone depuis son domicile mais pas de problème pour vous les facturer au tarif contractuel (après tout : seules les pépètes comptent).

    Bouygues Telecom : et si tout cela sentait la fin...?

    Pour le service au client, ne comptez pas pouvoir en bénéficier, il est devenu totalement inexistant (même sur Twitter son assistance en ligne est une blague). On fait mine de prendre votre demande en charge, on vous promet un retour et le client agacé par l'absence de réponse à sa demande, se voit obligé de tenter de réveiller un(e) assistant(e) en ligne, en espérant cette fois, une réponse qui ne vient que dans environ 10% des cas… C’est tellement simple finalement, de se foutre du client derrière un écran. Bouygues Telecom peut visiblement faire d’autres économies : sur les salaires de certain(e)s de ses employé(e)s. Je suis client engagé pour mon mobile donc menotté pour encore quelques mois mais je ne vous cacherai pas que pour la partie internet et fixe, je projette un départ assez proche vers la concurrence car je ne comprendrai jamais cette méthode de voyou (!) qui est de soumettre le client à une location d’appareil du jour au lendemain (#LeFricDeNosClientsDAbord). Pour remplir les caisses, faut bien trouver une solution ! Et c’est sans compter sur cette ligne BandYou acquise en promotion pour une durée de 12 mois qui a vu son prix multiplié par 3 au bout du septième mois. Bouygues Telecom fait donc en plus, dans la publicité mensongère. La cerise sur le gâteau restera ce prélèvement bancaire supérieur à la somme annoncée sur ma facture. Le service client a été contacté et j’attends depuis deux semaines qu’on revienne vers moi comme on me l’avait promis (je ne félicite surtout pas Magali de l’assistance Twitter qui a semble-t-il eut l'envie de me démontrer son manque de professionnalisme). Bouygues Telecom serait-il donc devenu l’opérateur à fuir ? J’ai bien peur que ce soit une réalité. Mes ami(e)s, ne vous faites pas avoir par des prix cassés car au départ tout est beau et puis un jour, sans crier gare, un email vous informe que votre offre va augmenter… Bouygues Telecom n’est pas le seul acteur et bénéficiaire de ce monde mobile devenu une véritable foire, à agir de cette manière et à user de méthodes qu'il faut absolument dénoncer. Le client a le pouvoir car il aura toujours le dernier mot. Méfiance, vigilance et surtout : ne vous engagez ni avec l'un, ni avec l'autre pour préserver votre liberté en cas de tromperie...

    Bouygues Telecom : et si tout cela sentait la fin...?
    Seulement quelques semaines après avoir reçu un email du service client (copie partielle ci-dessus), l'offre concernée voyait son tarif multiplié par trois alors qu'on me promettait, comme indiqué dans le message, pas de changement tarifaire avant la fin de la promotion. Publicité totalement mensongère.

    Edit du 08.09 : une certaine Lisa de l'assistance en ligne m'informe d'une anomalie quant à l'erreur de facturation signalée. L'anomalie se trouve bien souvent entre le dossier du siège de bureau et l'ordinateur...Non ? On me demande de bien vouloir patienter. Bouygues Telecom serait nettement plus réactif si c'était moi qui lui devais du pognon... Je ne trouve même plus de qualificatif à ce stade.


    votre commentaire
  • Que celle ou celui qui veut sa journée lève le doigt...

    Aujourd’hui, Mercredi 08 Mars de l'an 2017, il paraît que c’est la journée de la femme. Si, si, il y a même une série populaire du service public (!) qui a décidé de diffuser un épisode ne montrant que des femmes… Tout cela frise le ridicule absolu ! Je tiens, sans aucune honte, à vous exprimer mon mépris profond pour ce genre de journées totalement insignifiantes et qui servent simplement de parade au plus grand nombre. Pour moi, ce genre d’événement, c’est avant tout une marque de sexisme étalé librement. C’est toujours bon de marcher sur ceux que bon nombre de femmes voient comme étant tous des salauds ou des pervers. Elles ont droit aux généralités/préjugés mais moi, homme aussi bête que con et au cerveau mal placé, si j’ai le malheur d’en faire une/un, je vais la sentir passer. Aujourd’hui, dans notre société, il faudrait absolument placer des femmes là où il y a trop d’hommes, mettre plus de minorités visibles, là où il y a bien trop de blancs. Mais quelle société de merde !!! On ne privilégie plus les aptitudes ni les compétences, on sélectionne une personne pour toute autre chose, faut juste qu'elle rentre dans des cases. Je préférerai voir les féministes car ce sont bien d’elles qu’il s’agit, s’agiter, par exemple, contre les mammouths de la mode qui s’entêtent à faire croire aux jeunes femmes à en devenir qu’elles doivent être fines comme un spaghetti, manger que des fruits et faire attention à garder une peau lisse garantie sans défauts. J’aimerai tellement que les féministes mènent un combat juste plutôt que de taper bêtement sur la gente masculine. Quand je pense à toutes ces femmes qui tapent sur les hommes qu’elles accusent de dégrader l’image de la femme alors qu’elles le font si bien toutes seules : Lady Gaga, Miley Cyrus, Madonna et le reste de la compagnie... Et ces spots de propagande diffusés à la télé qui annoncent (certainement après des enquêtes approfondies) que la plupart des femmes tombent sous les tâches ménagères, je suis outré. Je suis un homme qui passe le balai, la serpillère, l’aspirateur, soulève les charges lourdes, sort un tournevis quand il le faut, qui pisse debout même quand j’ai mal aux jambes (LOL), qui peut être appelé au combat demain pour défendre le pays, qui s'endort le premier après un câlin et alors ? Ce n’est pas le fait d’être femme ou homme qui doit imposer certaines choses, c’est l’état d’esprit de la personne qui règne. Les hommes aussi pourraient conduire des mouvements et avoir leur journée non ? Déjà pour mettre en exercice cette égalité des sexes qu'on nous vante tant... Jamais, on avait à ce point divisé les gens sur leur couleur de peau ou ce qu’ils ont dans leur culotte. Jamais ! Si ce n’était pas la réalité, je m’empresserai bien vite d’en rire mais malheureusement, c’est bien LA réalité de ce monde dit moderne. J’ai le sentiment de vivre dans une société qui se cherche tellement on l'a défaite. Si chacun s’assumait tel qu’il est, ce serait déjà un grand pas pour tout le monde. A ceux qui oseraient "m’attaquer", je terminerai mon billet par ces quelques mots : je vis avec ma compagne depuis 13 ans. Elle n’a rien a revendiquer (c'est elle qui le dit) contrairement à toutes ces pleurnicheuses. Peut-être qu’elle s’assume - certainement - et que je participe, homme imparfait que je suis, à la combler telle que femme : jeune femme devenue maman, femme d’une famille de 3 enfants devenue belle-fille, petite copine devenue ma confidente, ma maîtresse… Peut-être bien ma boussole même. Alors en ce 08 Mars, exactement comme elle : je m’en cogne de cette journée de la femme ! Moi, en ce 08 Mars 2017, c’est à ma maman et à mes grands-mères que je pense car elles n’ont pas eu besoin d’une date récurrente dans le calendrier, d’associations ou de quoi que ce soit pour devenir les femmes qu’elles sont ou qu’elles ont été. Et ce n'est pas la société qui m'a apprit à les respecter. C'est juste ma mentalité qui a fait son petit effet tout naturellement et qui a grandi au fil des jours qui passent.


    votre commentaire
  • Beaucoup de femmes se "Trumpent" sur l'homme. Beaucoup.

    Alors que Donald Trump est officiellement le 45ème président des Etats-Unis, vous n’êtes pas sans savoir que les manifestations se multiplient contre l’homme le plus puissant du monde. Au sujet de ces rassemblements plus ou moins légitimes, j’ai envie de partager avec vous le fond de ma pensée et de façon totalement transparente. Je ne suis pas du genre à faire attention à ce que je dis car je dis tout simplement les choses telles que je les pense. Ces marches féminines, dont on nous parle, sont des marches que je trouve on ne peut plus sexistes. C’est un peu comme si les perdantes du clan Clinton (!) disaient aux hommes : "c’est un homme qui a gagné donc vous n’êtes pas les bienvenus car vous êtes certainement comme lui"... A en entendre certaines qu’on appelle féministes, j'ai franchement l'impression qu'elles ont toutes un compte à régler avec la gente masculine, ce qui pourrait justifier - peut-être maladroitement - leurs comportements pour le moins discutables et leurs préjugés sur les hommes, totalement grotesques. Ce n’est pas parce qu’une femme a connu une ou plusieurs mauvaises expériences avec des mâles qu’elles doivent tous les mettre dans le même sac car cela s’apparenterait dès lors à du sexisme (ce qu'elles dénoncent !), à de la misandrie notoire et légèrement maladive sur les bords… On a le droit d’être contre Trump et de ne pas aimer le personnage qui nous a été présenté pendant toute la campagne présidentielle américaine. Je me souviens encore : pas une semaine sans des révélations de la part d’une femme inconnue. Étonnant car depuis son élection, plus aucune anonyme ne déclare au premier média venu que Trump a voulu l’attraper par le sexe ou encore qu’il lui aurait fait des propositions pour le moins indécentes… Étonnant, c’est bien le mot qui convient. Ne croyez pas tout ce que vous lisez, tout ce que vous voyez. Le monde médiatico-politique est celui-même des faux-semblants où tout est synonyme de manipulation, de tromperie. Le clan d'Hillary, le clan des féministes ai-je envie de dire (combien de femmes ont voté Clinton juste sur son sexe et non sur son programme ?) a travaillé d’arrache-pied pour faire de Trump un homme qui ne respecte pas les femmes, allant même jusqu’à faire les fonds de tiroirs afin de trouver certaines vidéos compromettantes ou des bandes audio enregistrées en cachette. Quelle femme ou quel homme n’a jamais tenu des propos "discutables" contre le sexe opposé ? Une femme qui résume l’homme à la taille de son pénis, on appelle ça comment ? Une femme qui se sert d’un homme juste pour se faire féconder comment doit-on la qualifier ? Un homme qui qualifie de bombasse une femme est un sexiste jugé et condamné sur un mot ! Un homme qui regarde une jolie femme est forcément un pervers. Dans nos sociétés dites modernes, jamais les femmes n'avaient à ce point contre-attaquer les hommes. Jamais. Voici quelques années, je me considérai comme défenseur des femmes mais je dois dire que ces derniers mois me font dire que certaines sont vraiment entrées en guerre contre les hommes. Suffit de voir tous ces mouvements féministes qui sont bien souvent délirants ou toutes ces femmes pleurnicheuses incapables de s’assumer qui vont pleurer devant des associations. Oui, je vais vous paraître dur mais je dis les choses telles que je les pense, telles que je les ressens. Les femmes qui sont contre Donald Trump sont des femmes qui sont contre les hommes en général et qui par de mauvaises expériences avec eux, ont décidé d’aller au combat. Mesdames, désolé de vous dire que tous les hommes ne sont pas les mêmes comme toutes les femmes ne le sont pas non plus… Fort heureusement ! En tant qu'homme, je me considère ni au-dessus, ni au-dessous d'une femme. Je suis, comme elle, un être humain différencié par un sexe. On a juste le droit de penser différemment tout en étant d'une bonne foi incontestable au travers nos propos, nos agissements... C'est ça avoir des convictions. Pour moi, seules des convictions méritent de lancer certains combats.

    NDR : je tiens à préciser à celles et ceux qui en douteraient, que je ne cautionne aucun acte/propos reproché à Donald Trump. N'allez surtout pas croire cela. Je pense juste que n'ayant pas les preuves formelles de tout ce que les médias peuvent rapporter, tout peut très bien être monté de toutes pièces. La politique, ça rime surtout avec tactique... Celle des USA, je la suis seulement au travers les médias que je sais manipulateurs et partisans. Ils n'auront pas mon cerveau !


    votre commentaire
  • C'est surtout des bobards que Chronopost transporte...

    Aujourd’hui, alors que je n’ai pas écris de billet sur ce blog depuis près de deux semaines, je voudrai pousser un coup de gueule contre le transporteur Chronopost qui adopte des comportements scandaleux à l’égard de celles et ceux qui lui rapportent de l’argent. Mardi soir, en début de soirée, je reçois un email m’informant que le lendemain, je serai livré d’un colis entre 8h et 13h. Travaillant chez moi comme autoentrepreneur, je me suis dit "pourvu qu’il passe quand je serai là". J’ai dû m’absenter de 11h55 à 12h15 pour aller chercher mon aînée à l’école. Afin d’être sûr que personne ne sonnerait à la porte de l’immeuble (accès impossible au public), j’avais positionné ma tablette pour filmer notre interphone (autant se servir de la technologie quand il le faut - LOL) ! A mon retour, j’actualise mon suivi de livraison en ligne et là, la colère me guette… Ce suivi m’indique que le colis m’a été livré à 11h31. Si vous avez bien suivi mon histoire depuis le début, vous aurez compris que j'étais chez moi à cette heure-ci ! Personne n’a sonné et comme je travaille à deux mètres de l’interphone, je suis certain que personne n’a sonné. Je suis persuadé que les livreurs en retard sur leur livraison du matin (tout comme celle de l’après-midi) se permettent de faire de fausses déclarations tout en ne risquant pas de se faire taper sur les doigts par leur hiérarchie car je suis convaincu que c’est elle qui a validé ce genre d’attitude plus que discutable. Finalement, vous payez pour un service de rapidité qui s’avère ne pas l’être. Ce transporteur ne tient pas ses promesses, n’a pas la moindre qualité de service, compte bon nombre d'employés qui en ont visiblement rien à foutre de bien bosser et Chronopost vous prend franchement pour des cons. Et comme si cela ne suffisait pas : quelques heures après, j’apprenais que mon colis allait être déposé en point relais (sans aucune autre précision) suite à la décision du destinataire (moi !) alors que personne ne m’a contacté pour me demander quoi que ce soit. Je me demande d’ailleurs pourquoi Chronopost n’appelle pas son client comme le fait son concurrent DHL d’ailleurs irréprochable si je me fie à mes expériences avec ce dernier. A l’heure où chacun procède à ses achats pour les fêtes de fin d‘année, je vous en conjure, chères lectrices et chers lecteurs dédiez les quelques euros qu’une livraison rapide exige à un autre transporteur que Chronopost à qui j’attribue un zéro pointé. Des horaires de livraison non respectés (je comprends pourquoi il ne s'engage pas à rembourser le client en cas de retard de livraison...), un service client incompétent et une assistance sur Twitter aux abonnés absents, Chronopost vous ment pour alimenter ses caisses, rien d‘autre. A l’heure où je publie ces lignes, je ne sais pas où se trouve mon colis et après un appel à l’assistance, on n’a rien pu me dire hormis que le livreur avait fauté. Tu parles que ça me fait de belles jambes d'autant plus que je sais qu'il ne risque rien... La fille qui m'a répondu a même osé me dire qu'elle ne savait pas où était le livreur ! Quand je vous dis que ce transporteur est à proscrire, j'espère vous l'avoir parfaitement démontré en ces quelques lignes. A l'heure où je boucle ce billet "colère", le suivi de mon colis indique une nouvelle livraison pour aujourd'hui. Je croyais qu'il avait été livré hier comme l'indique le suivi à la date du 23.11, quel bordel cette boîte ! Je terminerai tout simplement par vous dresser un constat simple et rapide : de cette mauvaise expérience (malheureusement pas la première avec ce pseudo transporteur), j'ai envie de vous dire qu'il y a des entreprises qui ne méritent vraiment pas leurs clients…

    MAJ : mon colis a été déposé dans un point relais. Tu demandes une livraison à domicile et tu te fais livrer dans un point relais. Ce transporteur est vraiment une calamité. Il devrait arrêter les livraisons chez le particulier et tout livrer en point relais. Ça lui éviterait de mentir à ses clients complètement trompés sur le service attendu et de ne pas respecter ses engagements qui eux, ne sont jamais tenus. Je vous rappelle qu'hier, à 11h31, on me disait "colis livré" et ce matin, il semblerait qu'il ait été livré une seconde fois, c'est magique ça ! Chronopost un service complètement bancale qui part dans tous les sens. On pourrait en rire si ce n'était pas la réalité...


    1 commentaire
  • Oser comparer un iPhone 7 et un Galaxy Note 7...

    Un peu comme quand Samsung sort un nouveau Galaxy S, ce dernier est immédiatement comparé au dernier iPhone donc bien entendu quand un nouvel iPhone débarque, il est comparé au dernier Galaxy S voire même au dernier Galaxy Note en date. Tout cela est totalement débile, excusez ma franchise ! Il est ahurissant de voir que des mecs perdent leur temps à produire des vidéos qui ne démontrent absolument rien ! Pour que la comparaison soit bonne et véritable, il faudrait déjà que l’Os embarqué dans les appareils soit identique. Comment il est possible de tester l’ouverture de 14 applications simultanément sur un iPhone et un Galaxy Note, tous deux de dernière génération ? Je vise bien entendu la vidéo du youtuber PhoneBuff, publiée le 18 Septembre. L’un embarque iOs (iPhone 7), l’autre Android (Galaxy Note 7). L’un est un système fermé (iOs) quand l’autre est ouvert (Android). L'un possède un écran de 4,7 pouces (1334x750 pixels) quand l'autre fait un pouce de plus (2560x1440 pixels). Qui plus est, si comme moi, le gars à 12 pages de widgets (!) sur son Google toy (lol), rien que cette présence fausse tout car ces widgets bouffent de la Ram et jouent donc contre une éventuelle bonne réactivité de l’appareil. Même s’il s’agit que de millièmes de secondes ou secondes. Alors forcément le gars est un fanboy Apple qui souhaite se beurrer la tartine en prouvant au monde entier que son iPhone est le plus rapide avec moins de Ram, etc… Si ça peut lui faire plaisir, c’est déjà ça, preuve en est qu’il lui en faut peu (!) alors tant mieux mais qu’il évite de rendre public un comparatif qui n’a surtout pas lieu d’être. Malgré tout, ça permet à la communauté Apple de taper sur le numéro un mondial et de se masturber entre eux ! Je ne défends ni l’un ni l’autre car je me considère comme simple utilisateur d’Android sans en être fan. Il est simplement navrant de devoir constater que de nos jours, certains avalent vraiment n’importe quoi ce qui me fait vous dire qu’ils sont donc incapables de voir plus loin que le bout de leur nez…Certains commentaires laissés sur la page de la vidéo me rassurent. Ouf ! Tout le monde n'a pas de la merde dans les yeux. Bref, PhoneBuff avait semble-t-il besoin de publier une vidéo, sur ce coup-là, il aurait mieux fait d'aller se coucher ou de trouver un thème nettement plus judicieux pour une nouvelle vidéo... Encore un youtuber qui est à mes yeux totalement partisan et qu'il faut donc zapper sauf si vous voulez rire en vous désinformant... Next !

    NDR : je n'ai vraiment pas envie de faire de la pub à un mec aussi affligeant que PhoneBuff mais je vous mets quand même un lien vers sa vidéo.

    Oser comparer un iPhone 7 et un Galaxy Note 7...


    votre commentaire
  • Studio Ciné Live : le magazine en partie écolo !
    Au-dessus : la version kiosque et en-dessous : la version abonnés.

    Il aura donc fallu qu’une journaliste du magazine Studio Ciné Live passe sur Twitter, s’abonne à mon compte et que je la suive pour que nous puissions échanger en privé sur le réseau social. Je vous rappelle - si vous n’avez pas lu mon précédent billet sur le même sujet - que le service abonné ne m’a jamais rappelé et que mes emails restent sans réponse. D’ailleurs, Sophie Benamon, c’est le nom de cette journaliste, m’a dit qu’il n’y avait aucune trace de mes messages. Très bizarre avant on me répondait toujours et depuis que j’ai dénoncé cette tromperie commerciale mes contacts restent tous sans réponse sans que je n’ai changé quoi que ce soit dans ma manière d’envoyer un message électronique !!! Hormis que la personne s’est contentée de jouer l’esquive face à certaines vérités clairement dites, elle a surtout tenté tant bien que mal de me dégoter une déconvenue suffisamment bancale pour que je puisse n’oser y croire une seule seconde ! Studio Ciné Live est donc distribué en kiosques au travers un support recyclé pour des raisons écologiques tout à fait louables. Quant à la version réservée aux abonnés, il s’agit de la version de naissance du magazine qu’on ose me vanter comme étant meilleure. Bien sûr, fallait bien contrecarrer mon propos qui présente l’inverse… Je conseille à cette journaliste de mettre les deux versions l’une à côté de l’autre juste pour se rendre compte que ne serait-ce que la couleur blanche est bien mieux représentée sur la version kiosque (exemple). La personne a coupé court à notre échange, se disant certainement qu’elle avait à faire à un abruti qui titille (lol). Le client n’est-il plus le roi en 2016 ? La dame n’a pas apprécié mon accusation de tromperie et pourtant cela en est une. La personne habituée à se procurer le magazine en kiosques sera inévitablement surprise lors de la réception postale du mensuel. Même mon kiosquier ne comprend pas ce procédé et m’a dit qu’il n’avait jamais connu un magazine présentant deux versions. Cela n’étant indiqué nulle part, il y a bien la volonté de cacher un détail qui sera futile pour certains alors qu’il sera important voire décisif pour les autres, c’est mon cas. Studio Ciné Live ne veut donc pas d’écologie pour ses abonnés ? Cherchez la logique si tant est qu’il y en ait une... On est écolo entièrement ou on ne l’est pas ! Pourquoi donc ne pas répandre la version écologique ? Le mystère plane et planera encore longtemps mais je reste convaincu que derrière ces deux versions d’un même magazine se cache forcément UNE raison et de mon humble avis, j’ai bien peur qu’une nouvelle fois, cette raison sente bon l’argent… Tout ça pour dire que lorsque tu t'abonnes à Studio Ciné Live pour 2 ans au prix d'1, tu retrouves avec un magazine au rabais !

    Mise à jour du 07 Octobre 2016 : mon "affaire" se solde par un remboursement de mon abonnement. Je suis satisfait par cette finalité donc dossier clos !
    Studio Ciné Live : le magazine en partie écolo !


    2 commentaires
  • Studio Ciné Live : régime minceur pour les abonnés…
    Au-dessus : la version kiosque et en-dessous : la version abonnés.

    Pendant des années, depuis ses débuts jusqu’aux derniers mois avant sa fusion avec Studio magazine, je lisais Ciné Live chaque mois. Je suis cinéphile depuis plus de 25 ans et ce mensuel me permettait de mettre à jour ma passion pour le septième art (en complément de son concurrent : Premiere). Voici 6 mois, ma compagne m’a à l’occasion acheter Studio Ciné Live et j’ai été agréablement surpris de le redécouvrir au travers une maquette plaisante et semble-t-il parfaitement aboutie. Au bout de 3 mois, je me suis décidé à m’abonner car une offre vantée au travers un flyer a su retenir toute mon attention : deux ans d'abonnement pour le prix d’un ! Franchement intéressante l’offre. Ni une, ni deux, je remplis le coupon à renvoyer au service abonnement, je fais le chèque et je mets tout ça sous pli. En 10 jours, mon abonnement débute. Pas de chance, le premier numéro se perd, on m’en envoie donc un autre exemplaire et à sa réception, ce fut la grande déception. Le magazine que je tenais dans mes mains n’avait rien à voir avec la version achetée pendant des mois en kiosques. Je tiens donc à dénoncer en ces lignes ce qui est pour moi, une véritable arnaque. Si vous achetez le magazine chez un marchand de journaux, vous avez droit à la version que je baptiserai "premium" mais si vous vous abonnez, c’est la version "light" que vous recevrez. Tout cela n’est pas normal car rien n’est indiqué à ce propos sinon je me serai bien abstenu de m’abonner au mensuel. Je pense que cela s’explique par des envois postaux qui doivent être le plus économiques possibles donc en jouant sur la qualité du papier, ça engendre un poids bien inférieur. Je ne savais pas qu’un magazine pouvait être imprimé sur des supports différents, grâce à Altice media, je le sais désormais. Ce que je ne tolère pas c’est que je n’obtiens aucune réponse de la rédaction pourtant contactée et que les emails envoyés depuis mon espace abonné, restent au stade du vent. Cela est intolérable mais maintenant qu’ils ont empoché mon chèque, vous pensez bien qu’ils se foutent pas mal de ma gueule. Je ne vais pas en rester là croyez-moi… Je tenais absolument à faire état de cette tromperie commerciale parmi les lignes de mon blog. Bien entendu, si Studio Ciné Live souhaite s’expliquer ici, il aura tout le loisir de pouvoir le faire car moi, j’ai des principes contrairement à d’autres…

    Edit du 22 Juin 2016 : le service abonnements qui devait me rappeler ne l'a bien entendu pas fait, le rédacteur en chef n'a même pas eu la politesse de me répondre. Je pense que l'équipe de ce magazine manque cruellement de professionnalisme et surtout d'une conscience... Fuyez cette bande de "guignols" (je parle de la partie gestion du magazine) qui ne mérite pas vos €uros et qui semble prête à tout juste pour vendre. Par ailleurs, la réception du magazine se fait quelques jours après sa sortie en kiosques alors qu'on m'avait annoncé le contraire...

    Studio Ciné Live : régime minceur pour les abonnés…


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique