• François Hollande, l'improbable président de la République Française.

    François Hollande, l'improbable président de la République Française.On aurait pu avoir «la France forte» selon Nicolas Sarkozy, aujourd'hui nous avons «le changement c'est maintenant» de François Hollande. Toujours est-il que pour le moment, le changement promis a du mal à faire ses preuves non seulement dans le moral des français mais aussi dans l'économie dont la croissance a du mal à rebondir... (taux de croissance de la France, 0.7% du Pib en cette période 2012 contre 1,7% en 2011). Avant de devenir président, François Hollande était magistrat à la cour des comptes mais également avocat, secrétaire du Parti Socialiste en 1997 jusqu'en 2008 puis maire de Tulle de 2008 à 20011. Un parcours remarquable pour arriver aujourd'hui à la tête du gouvernement français. Mais est-ce réellement sa place ? Est ce que Monsieur Hollande, élu depuis le 5 mai 2012 nouveau président français devançant Nicolas Sarkozy est réellement fait pour prendre la place de président ? Une question à laquelle beaucoup de personnalités françaises et internationales répondent négativement. Dernièrement Karl Lagerfeld l'aurait pris pour cible dans une interview accordée à Marie Claire, en Espagne. Il aurait traité Monsieur Hollande d'imbécile, propos qu'il a démenti hier soir au journal de 20 heures face à Laurent Delahousse. Qu'il ait démenti l'avoir critiqué est une chose mais soutenir François Hollande en est une autre, chose que le designer Chanel n'a absolument pas fait.  Pour faire parler de lui même dans le monde de la mode, il ne doit vraiment pas être apprécié ce François. Malheureusement, sa compagne actuelle Valérie Trierweiler, alias «The first Lady» selon les américains, ne peut lui venir en aide, elle qui a été lynchée pour son tweet soutenant directement l'adversaire de Ségolène Royal aux législatives n'a pas su faire preuve de tact et de discrétion que faisait preuve Carla Bruni, ce qui a crée l'émoi dans l'entourage du président, dans les médias mais aussi au sein du gouvernement. Faire l'amalgame entre la vie personnelle et la vie professionnelle est un vilain défaut surtout quand cet amalgame est lié au représentant du peuple français. En ce qui concerne, les grandes lignes de la politique Hollande, on ne sait pas si on doit lui faire confiance, à l'entendre tout paraît être une priorité  alors que l'emploi/chômage, la santé, l'immobilier sont les véritables inquiétudes des français à court terme viennent ensuite l'immigration, la compétitivité, les relations internationales... C'est la crise, oui c'est encore la crise, mais l'issue n'apparaîtra pas en un claquement de doigts. En 5 mois et demi nous attendons toujours le déclic de François Hollande. Actuellement, il n'est ni à la hauteur de nos espérances ni à celles d'Angela Merkel avec qui la communication fait vraisemblablement défaut. La grande copine de Nicolas Sarkozy a du mal à digérer le fait que Nicolas Sarkozy ne soit plus à ses côtés et Barack Obama a du mal à prendre au sérieux notre président et on le comprend. Manuel Valls à côté de  François Hollande, paraît plus crédible, être président c'est avoir une technique de communication, une assurance et une prestance infaillibles. Mais François Hollande a l'air d'un copain de classe à qui on demande l'heure, vu son allure pressée et inquiète, ajoutant même inquiétante.  La France se doit de conserver l'estime et la considération de ses voisins mais aussi de tous les pays, la majorité ayant décidé de faire confiance à François Hollande, il se doit de prouver qu'il est aussi capable que le président sortant, de faire un quinquennat  évolutif vers le positif et ne pas être le centre des critiques françaises et internationales.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :