• Halte aux massacres des chrétiens et autres religieux.

    Halte aux massacres des chrétiens et autres religieux.

    Ces derniers jours, l'Assemblée Générale des Nations Unies et le Conseil de Sécurité de l'ONU ont débattu d'un plan d'actions pour combattre le génocide et les violences contre les populations et les minorités religieuses au Moyen-Orient et dans les pays africains. Le 30 septembre, en effet, après l'introduction du Président en exercice du Conseil de Sécurité, le ministre Lavrov (Fédération russe), le Secrétaire Général des Nations Unies a confirmé l'engagement à agir directement et en soutenant les pays concernés, afin d'interrompre cette spirale de violence indicible qui frappe des populations innocentes, chrétiennes et issues d'autres communautés religieuses. Ban Ki Moon a rappelé que la présence de très nombreux ambassadeurs à la réunion du Conseil de Sécurité démontre leur préoccupation commune et confirme l'engagement de tous pour des décisions réelles et concrètes. L'Afrique du Nord et le Moyen-Orient affrontent actuellement des attaques terribles de la part de Daesh et de l'EI, et nous devons prendre d'urgence des mesures pour protéger les civils: « Irak, Libye, Syrie et Yémen sont notre préoccupation commune, et nous partageons la responsabilité de la solution à leurs situations ». Le Secrétaire Général a ensuite rappelé qu'il faut prendre des décisions concrètes pour renforcer la «Stratégie Globale Anti-terrorisme» et combattre toute forme d'extrémisme violent. Dans les prochains jours, il présentera un large plan d'actions et de recommandations pour les actions de tout État-Membre et de toute agence liée à l'ONU pour combattre l'extrémisme violent. L'ONU n'agira pas seulement à travers ses propres agences, mais soutiendra également les actions de chaque gouvernement national dans cette lutte. Dans la même période, début octobre, le Gouvernement des États-Unis, tout comme la Fédération russe, ont pris des mesures fermes et concrètes pour sanctionner quiconque commerce en armes et en ressources pétrolifères avec les terroristes de l'EI; ils ont ainsi montré comment les différents États peuvent intervenir durement, au-delà de décisions belliqueuses, pour empêcher toute forme de financement direct des phalanges terroristes qui ensanglantent le Moyen-Orient et l'Afrique. Tout cela était prévu par notre pétition. Votre soutien a déjà obtenu de nombreux succès. C'est pourquoi nous vous demandons de ne pas en rester là et de continuer à diffuser et soutenir notre initiative afin que, dans les prochaines semaines, les décisions et les propositions de l'ONU soient pleinement mises en œuvre.
    NDR : j'ai reçu ce message par email de la part de Violette Dujardin de CitizenGo. J'ai souhaité le partager avec vous, en espérant qu'il vous interpelle tout comme moi. Si vous souhaitez signer la pétition, il vous suffit de cliquer sur la photo d'illustration.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :