• L’ère Macron : un éternel recommencement…

    L’ère Macron : un éternel recommencement…

    Comme je le disais voici quelques jours sur mon compte Twitter, il y a longtemps (quelques mois) que je n’ai pas rédigé un billet politique. Ne trouvant plus de mots ou les bonnes expressions pour en parler le plus justement possible, j’ai préféré attribuer du repos à ma plume. Malgré tout, rares sont les jours durant lesquels je n’aborde pas la politique avec mes proches ou des gens que je connais et que je rencontre au fil du hasard. Faut dire que la politique mène le monde et berce notre quotidien. A moins de vivre complètement en retrait de tout ça… Aujourd’hui, je vais tout de même vous dire ce que j’en pense ! Macron que je n’ai pas élu, n’est qu’un mélange des deux présidents qui l’ont précédé. Le monsieur vire un jour à gauche puis à droite le lendemain tel un homme qui se laisse porter par le vent qui souffle plus ou moins fort selon le lieu où il se trouve. Macron, ce jeunot (ça me fait plaisir de dire ça car il a mon âge !) qui a soif de tout contrôler excelle dans un domaine : celui de la communication. Ah il communique le gars et peut-être un peu trop pour que tout soit réellement spontané. Il a beau y faire, on la sent bien la communication aiguisée jusqu’au boutisme. Je n’apprécie pas le personnage qu’il est et ce qu’il dégage. J’ai du mal à savoir de quel bord il est, politiquement parlant j’entends et je ne porte jamais ma confiance à un homme qui me renvoie beaucoup de trouble. La bobosphère et la médiasphère l’ont fait accéder au pouvoir mais il doit surtout sa victoire au FN. Un candidat qui se retrouve face au FN au second tour peut parfaitement anticiper sa victoire dès le soir du premier tour. Macron l’a d’ailleurs prouvé avec sa petite sauterie de La rotonde, le soir du premier tour de la présidentielle… En ce début Octobre, je dresse tout de même un constat : le monsieur fait déjà beaucoup de déçus - malgré tout le temps qu'il lui reste pour faire ses preuves - parmi ceux qui ont osé croire en lui. Sur ce plan-là, il parvient même à décevoir plus rapidement que son géniteur politique (un certain François Hollande) ! Combien de fois ai-je dis pendant la campagne présidentielle qu'il ne fallait rien attendre d'un banquier et encore moins de la part d'un mec qui lance son propre parti en décidant son nom de baptême sur ses propres initiales ? Je n’apprécie que très peu le personnage à l'ego surdimensionné et je déteste encore plus ce déferlement médiatique autour de son couple qu’on cherche presque à nous vanter comme étant un modèle. Tout ça parce qu’il est marié à une dame bien plus âgée que lui (!) et que pour une fois, ça arrange bien les chiennes de garde qui, pour certaines, semblent en avoir assez d'aboyer après ce qu’elles appellent la domination masculine qui relève tout bonnement de leur imagination. On ne peut pas vanter un tel couple qui n'aura aucune chance de passer sa retraite ensemble...! La Brigitte est devenue la nouvelle coqueluche de certains journaleux, faut juste se faire à l'idée qu'on va en bouffer pendant encore quelques années et qu'on est libre d'éviter tout ce ramassis de conneries qui démontre simplement de la complaisance outrancière et finement calculée.. La France pensait avoir connu le pire avec le flan, il se pourrait bien que le pire (un gros bordel) ne se soit pas encore produit comme elle le pensait… Personnellement, je vais attendre de voir ce que va faire l'arrogant dans les prochains mois. A défaut d’être en marche, je vais courir vers la machine à café afin de me prendre un p’tit noir bien serré, juste histoire de me calmer…


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Madame Michu
    Hier à 22:59

    T'as raison, je comprends tes doutes. " En même temps " comme il dit, il a été élu par la majorité ... de la minorité (dont je fais partie  ... remember ? ).

    Bon. Pour le moment il reste toujours le moins pire de ce qu'on aurait pu avoir et le choix était assez restreint, pour ne pas dire inexistant.

    Wait and see, on ne peut rien faire de plus, n'est-ce pas.

    Mais je reste perplexe et j'avoue que ma confiance est assez mitigée pour ne pas dire timorée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :