• La France a perdu un héros.

    Voici quelques jours, un homme, Arnaud Beltrame dont chaque français doit absolument doit connaître le nom, a perdu la vie de manière courageuse et en même temps horrible : en souhaitant épargner la vie d’autrui menacée, il a perdu la sienne et s'est fait égorger par un barbare. Je prie le bon Dieu d’accueillir cet homme devenu un véritable héros, parmi les siens et alors qu’il a quitté ce monde de plus en plus sombre : qu’il retrouve rapidement la lumière. Pour ce qui est du terroriste, je suis convaincu que le diable lui aura réservé la place qui revient à cet abruti qui parmi tant d’autres, portait la haine au plus profond de lui. Ces êtres irrécupérables n’ont pas le moindre respect pour la vie et ne supportent pas qu’on puisse être différents d'eux. Hormis les pensées que je dédie à ce gendarme parti bien trop tôt et à quelques jours seulement de déclarer son amour pour celle qu’il aimait, devant un prêtre, je pense à cette femme à qui la barbarie inflige une douleur incommensurable. Je pense également à sa famille, ses amis et ses proches et tous ses collègues qui risquent leur vie quotidiennement pour nous. Malheureusement, face à l’inertie notoire des pouvoirs qui se succèdent, ils ne pourront pas nous sauver de ce qui se dessine sous nos yeux, au fil des jours qui font désormais des années. Il faut un soulèvement général et sociétal contre ces gens qui nous veulent du mal, qui en veulent à nos libertés, notre mode de vie, notre culture. Ce n’est pas avec des belles phrases qu’on les aura. Je suis persuadé que les représailles ne sont pas à la hauteur. Remarquez à y réfléchir : des représailles il n’y en a pas ! Les politiques, désormais à coup de tweets, jouent la carte de la solidarité nationale, étalent leurs bons sentiments mais s’en foutent royalement. Ils ne se rendent même pas compte qu’à chaque attentat, c’est leur incompétence qui brille à nouveau. Quand Gérard Collomb ose dire que personne ne pensait que le terroriste agirait, j’ai honte et je rentre immédiatement dans un état de colère. Macron, le président aux dents bien blanches, veut sauver des vies sur la route en abaissant de 10km/h la vitesse sur plus de 400 000 kilomètres français mais ne fait rien pour limiter les victimes que nous pouvons tous être à cause de l’islam radical. C’est bien beau tout ce blabla au travers des conférences de presse, des interviews ou des pseudos débats sur les plateaux de télé mais depuis la tuerie de Charlie Hebdo, comme vous, j’entends toujours les mêmes phrases, les mêmes états de faits, les mêmes hommages ou les mêmes incitations verbales à la solidarité nationale. Moi, je ne suis plus Charlie depuis l’attentat qui avait suivi, je suis France et j’en ai marre qu’on ne me défende jamais et qu’on laisse entrer l’ennemi chez moi… Macron semble comme son prédécesseur faire rimer terrorisme avec laxisme. La peur des politiques est donc à ce point véritable ? Dire que j’osais ne pas y croire voici encore quelques années. Mais pourquoi ceux qui ont le pouvoir ne le démontrent pas ? Juste pour qu’on y croit au moins un peu… Ce qui ferait le plus grand bien à mon pays ce sont des milices ou des commandos le défendant puisque les politiques carriéristes en sont tout bonnement incapables. Les gouvernements ont abandonné l'hexagone, ce n'est pas le cas de bon nombre de français. C'est le peuple qui s'emparera de la force. Pas par choix, par obligation.

    Voici un message publié sur Twitter qui résume parfaitement bien ce que je pense de l'accumulation de ces drames et du laxisme du pouvoir...

    Un laxisme d'état qui prend la vie a des innocents...

    « La vie privée n’a pas de prix ! Surtout pour les espions…ATTENTION : port du casque obligatoire sinon rien ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :