• La réforme de l'orthographe : et une connerie de plus...

    La réforme de l'orthographe : et une connerie de plus...

    La ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, veut imposer, dès la rentrée prochaine, une réforme de l’orthographe, qui aboutira à un véritable appauvrissement de la langue française : les accents circonflexes sont amenés à disparaître, tout comme les traits d’union. Enfin, l’orthographe de 2 400 mots va être modifiée afin de s’approcher de l’écriture phonétique voire sms (oignon s’écrira désormais ognon et nénuphar/nénufar, imbécillité perd un l pour devenir imbécilité…). D’un trait de plume, la ministre se croit ainsi autorisée à bouleverser les règles de l’orthographe et de la langue française. En ressortant un vieux projet de réforme datant de 1990 et qui n'avait, à juste titre, jamais été acté, elle s'apprête à porter un nouveau coup à l’enseignement du français. Depuis des mois, elle poursuit une politique de nivellement par le bas avec : la suppression des classes de latin et de grec qui permettaient de comprendre l’étymologie de notre langue, le remplacement de l’enseignement de l’orthographe dans les programmes officiels par un simple appel à la "vigilance orthographique". Et celui de la grammaire par "l’étude de la langue". En effet, dans les nouveaux programmes scolaires, il n'est pas question de leçons de grammaire et encore moins d'apprentissage de certaines de ses règles, mais bien d'accompagner l'élève dans "l'étude de la langue", "de manière à mettre d'abord en évidence les régularités du système de la langue" (voir page 113 des nouveaux programmes). A l'élève de déduire seul, de ces régularités, les règles dont il a besoin pour écrire correctement le français. Pour imposer aux éditeurs scolaires sa volonté de changer les règles d'orthographe, la ministre a, pour la première fois en novembre dernier, publié les textes officiels des programmes en les rédigeant selon les règles de cette "nouvelle orthographe". Si nous nous mobilisons rapidement, nous pouvons les empêcher d'appliquer cette mauvaise réforme dans les nouveaux manuels scolaires. (message d'Olivier Vial - président de l'UNI)

                   Cliquez sur l'image d'illustration afin d'accéder à la pétition.

    NDR : pour moi, cette guerre déclenchée contre la langue de Molière est encore une preuve - s'il en fallait encore une - que certains de nos dirigeants ont un problème avec le passé ou les traditions de notre pays. Venant d'une personne qui publie des tweets comportant eux-mêmes des fautes d'orthographe, il ne faut plus s'étonner de rien... Le socialisme c'est l'esprit de destruction. Cette réforme n'est qu'une connerie de plus de la part d'un gouvernement qui est, à lui tout seul, une énorme faute...

    La réforme de l'orthographe : et une connerie de plus...

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :