• La tempête Free Mobile fait ses premiers dégâts.

    La tempête Free Mobile fait ses premiers dégâts.Si le 10 Janvier 2012, Free mobile a bel et bien bousculé le marché de la téléphonie mobile français, il ne fallait pas forcément être analyste pour voir ce que l’avenir réservait aux opérateurs en place depuis de nombreuses années. Celui qui s’en sortira le mieux, ce sera certainement Orange car le milliard d’Euros que va lui rapporter son contrat d’itinérance avec le nouvel entrant, va lui permettre de pas trop sentir de douleurs même si il va perdre des clients et accuser un chiffre d’affaires certainement en baisse. Un chiffre d’affaire qui sera nettement plus en baisse pour les autres. Bouygues Telecom a déjà annoncé voici quelques semaines, un plan d’économies à hauteur de 300 millions d’Euros. Les marges diminuant, il faut forcément faire des sacrifices. Des sacrifices qui ont bien souvent une tête humaine. Sfr a fait savoir que d’ici 2 ans, ce seront 1500 postes qui seront supprimés. Les contrats à durée déterminée ne seront pas reconduits pour la plupart, les contrats à durée indéterminée seront pour certains rompus et les principaux projets développés par les équipes du deuxième opérateur de France, sont désormais gelés, pour la plupart. L’opérateur a même décidé, suité à son changement de directeur général (Jean-Bernard Levy remplace désormais Frank Esser) que d’ici l’été, tout sera restructuré. Chez le carré rouge, on voit donc l’avenir très rouge… Tout cela, c’est l’effet Free. Bravo Monsieur Niel, vous créez du chomage dans un pays qui n’en a pas besoin. Tout cela est de votre faute. Et à ceux qui croient que le trio d’opérateurs nous a prit pour des pigeons durant des années, je leur dis simplement que pour avoir travaillé dans le bisness et le connaître assez bien, il faut regarder nettement plus loin que le bout de son nez...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :