• Le féminisme n'est plus un combat, c'est un règlement de comptes...

    Voici déjà un an, une tempête avec des vents soufflant jusqu'à 300 km/h, en provenance directe d’Hollywood, souffla sur le monde du cinéma et le monde dans sa plus grande globalité. L’affaire Weinstein a réveillé un féminisme endormi et des militantes aphones… A coup de hashtags les unes ont dénoncé ce qu’elles ont dit subir depuis des années pendant que les autres lançaient des alertes bien différentes qui ne plaisaient pas aux premières (la tribune des 100)… De "MeeToo" à "BalanceTonPorc" ou autre "GirlPower" qui fait sourire, bon nombre de mâles redoutèrent la délation voire la diffamation. Cela fait un an que moi-même, homme blanc et mâle avant tout, je suis saoulé et exaspéré par un féminisme devenu une véritable guerre contre l’autre sexe. Les propos de la militante Marlène Schiappa vont bien souvent dans ce sens. Que ce soit au travers la bouche de Asia Argento la vengeresse ou Rose MacGowan la lutteuse, les plus féministes d’entre elles se sont alliées les unes aux autres avec des discours qui donnent l’impression d’avoir été répétés en bande ! Les hommes seraient un problème mondial, ils seraient hypocrites, manipulateurs, prédateurs, tous de potentiels violeurs, bref, les hommes ne doivent plus être le sexe fort en somme ! En écoutant certaines féministes, on comprend bien qu'elles veulent pousser les hommes à changer, le tout avec un zeste d’hypocrisie éhontée. Mesdames, vous ne changerez pas la nature de l’homme car aucune de vous n’en a le pouvoir. Et pourquoi donc devrions-nous nous soumettre aux dictats de "femelles criardes" qui ne supportent tout bonnement plus leur présence ? La parité, la féminisation de certains métiers et même de certains héros de cinéma sont une parfaite démonstration de ce qui se trame sous nos yeux. Sans oublier cette mauvaise blague qu'est l'écriture inclusive que seules les plus intolérantes se permettent d'utiliser...  En arriver à ne plus vouloir respecter les règles d'une langue, en dit bien long... Je ne sais pas sur combien de débats j’ai pu tomber en zappant lors de soirs tardifs où le sommeil ne venait pas et portant sur ce sujet dit de société. En un an, on a entendu un nombre de conneries, de clichés, d’étiquettes incalculables. A les entendre, Messieurs, nous sommes bien LE problème. Je suis bien conscient que des femmes subissent le côté le plus obscur de la nature-même de l’homme, j’en suis d’ailleurs navré mais je ne supporte pas, qu’on puisse tous nous mettre dans le même sac… Parmi les féministes, il y a - je pense - des femmes qui ont tout bonnement soif de vengeance. Elles veulent tout inverser, tout féminiser et en quelque sorte : émasculer celui qui est devenu leur cible. Dans leur ligne de mire, elles ne lâcheront plus le mâle qu'elles disent être dominant ! A tel point qu’en 2018, certaines souhaitent même s’en passer physiquement pour faire un enfant… Entendons-nous des hommes s’exprimer ? Non. De nos jours, les femmes sont toutes des victimes et les hommes des bourreaux. Lors de débats, jamais le moindre contradicteur. Tout est convenu, on a l’impression qu’on a constitué un seul menu pour la carte… Je ne supporte plus le féminisme car ce combat jusque-là honorable est devenu une véritable déclaration de guerre durant laquelle des comptes doivent être réglés... Dommage car bon nombre de femmes subissent déjà et subiront encore demain, le résultat de cet affrontement destiné à durer. L’homme que je suis, ne peut pas croire qu’un groupuscule puisse ainsi nuire aux relations femmes/hommes. Je lisais voici quelques jours dans Le Point, l’interview de Brigitte Lahaie et si certaines femmes ont perdu foi en l’homme, j’avoue que cette dame m’a redonné foi en la femme. Grâce à elle, j’ai réalisé - avec joie - que le féminisme ne les avait pas toutes lobotomisées. Il ne faut pas oublier que toutes les femmes ne sont pas féministes. Fort heureusement ! Dans notre société, qui ne supporte plus le débat et où seule la pensée unique est légion, il faudrait que mes semblables osent l’ouvrir alors qu'on nous emmerde avec cette pseudo égalité qui émoustille les plus rêveuses. Il serait bon qu’on écoute les deux parties et qu’elles soient représentées à valeur égale. Sur ce point, nous sommes loin du compte... Je terminerai mon billet d'humeur (lol) par ces quelques mots : messieurs, osons le masculinisme et ne dites pas bonjour à cette femme que vous croiserez, elle pourrait vous gazer...!

    « Votre mouchard de poche doit sortir couvert...Elle protège votre smartphone mais pas seulement... »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :