• Le présiflan de la république ne vous écoute pas. Pourquoi devriez-vous le lire ?

    Hollande ne vous écoute pas alors pourquoi le lire...D’ici les prochains jours, vous allez recevoir une jolie lettre de François Hollande (ce n'est pas lui qui l'a écrite) le demolition man qui dirige notre beau pays. Il vous écrit pour vous expliquer l’avantage - comme s'il pouvait y en avoir un - d'accorder le droit de vote aux étrangers résidants chez nous. Tout ce cirque est orchestré pour obtenir à un moment donné la majorité des trois cinquièmes au Sénat et confirmer la loi sur le droit de vote accordé aux étrangers. Et comme pour le mariage des personnes de même sexe (j'en rigole encore car oser parler de mariage quand les 2 sujets sont des personnes semblables, c'est hilarant) : sans référendum, c'est une habitude avec la gauche qui se révèle très anti démocratique. Après tout pourquoi consulter le peuple de France quand on a le pouvoir de lui dicter les choses ? Personne en France ne veut de cette loi sauf les journaleux gauchos et les bobos bien pensants (le croient-ils !). Si vous aimez votre pays, que vous êtes français(e) de cœur, suivez cette consigne : faites retourner cette lettre à l’envoyeur. C’est aussi simple que cela et ce sera le seul moyen d’expression qui sera permis par ce pouvoir totalitaire qui démolit notre beau pays. La lettre d’Hollande arrivera dans quelques jours dans toutes les boîtes à lettres. Ne l’ouvrez surtout pas et retournez-là. Imaginez 16 860 685 enveloppes qui reviendraient, ça ferait désordre ! Au moins, Flamby saurait sur quel pied danser et verrait que les français ne sont surtout pas prêts de donner leur pays. On ne brade pas un droit républicain comme celui-ci. Rappel de ce que vous devez faire tout en sachant que vous demeurez libre: 1 – ne pas ouvrir la lettre. 2 – inscrire retour à l’envoyeur en lettres capitales. 3 – sans affranchissement déposer cette lettre à La Poste qui se chargera de son acheminement. 4 – pour un franc succès de l’opération, faites circuler ce message au plus grand nombre par email, via Twitter, Facebook ou autre moyen d’échange dont nous disposons de nos jours. Si on veut continuer à vivre en France, il faut agir dès maintenant et surtout : ne rien lâcher ! La résistance, c'est maintenant.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :