• Le retour de Sarkozy: quand les absents ont toujours tort.

    C’est bien connu : les absents ont toujours tort.Depuis ce matin, les médias nous gonflent avec l’éventuel retour de Nicolas Sarkozy. Ca faisait longtemps qu'ils ne l'avaient pas mis en tête d'affiche... Franchement, en tant qu’adhérent à l’Ump, j’en ai plus qu’assez de tout ce tapage médiatique qui ne sert personne hormis la gauche et Le Pen. Ca donne du grain à moudre à la gauche (ça donne l'occasion à Monsieur Ayrault de nous sortir sa lâcheté habituelle en reportant son incompétence sur autrui) qui a joué toute une campagne sur sa tête, et aujourd’hui les cocus d’Hollande subissent son incompétence à l’identique des électeurs de Sarkozy, j’en suis bien entendu. 2017, c’est loin et il y a  encore beaucoup d’eau à couler sous les ponts et de sorties dans la rue qui vont se produire avant que Flamby dégage sans que son successeur le raccompagne jusqu’à sa voiture… Aujourd’hui, Sarkozy sert lâchement à cacher la misère actuelle. Celle d’une politique inexistante depuis 10 mois et d’un gouvernement totalement incompétent qui part dans tous les sens et collectionne les couacs ou les pas en arrière. La gauche n’a pas de leçon à donner à la droite surtout quand on sait qu’elle n’écoute pas celles que peut lui donner la droite si tant est qu'elle en donne ! Un retour en arrière et hop, analyse de 14 ans de Mitterrand: catastrophe. La gauche balaie devant sa porte et après on verra. Nous sommes en 2013. Il y a tant à faire d’ici 2017. Je vous rappelle que depuis ce matin, on nous parle de propos rapportés donc peut-être partiellement déformés ou incompris. Les médias à grande majorité de gauche font leur beurre et oublie le principal : la France et les français. Une France ingérée depuis 10 mois avec à sa tête un exécutif arrogant et extrêmement crédible dans l’art du mensonge à l’échelle nationale. Sous Sarkozy, on réclamait un bilan la première année. On va voir si les médias osent en dresser un pour Hollande. La copie rendue pourrait bien être blanche... La gauche ou ses propres militants ne veulent pas ou ne peuvent pas (!) comprendre que l'homme a parfaitement le droit d'être inquiet pour son pays et de se sentir le devoir de revenir. Remarquez la gauche est incapable d'analyser sa propre politique et se permet pourtant de juger celle des autres ! Totalement dépassés les socialos et d'une extrême mauvaise foi, y compris envers eux-mêmes. C'est fort ! Surtout de la part d'une clique qui se dédouane de son incompétence en accusant son héritage politique. Les électeurs d'Hollande qui ne voient semble-t-il, pas plus loin que le bout de leur nez, pensaient-ils réllement qu'il était leur "sauveur" ? Mon Dieu: ouvrez-les yeux. Les médias lècheraient le cul d'Hollande qui leur a déjà apporté certains avantages. Vous voyez ce que je veux dire ? Tout cela pour vous dire que je ne me prononcerai pas sur un soutien éventuel de ma part à Nicolas Sarkozy si il revenait, il est bien trop tôt pour se prononcer sans devoir - peut-être - faire un pas en arrière par la suite. J'aime beaucoup l'homme mais pour le moment, je ne le vois pas comme candidat. Je regarde l'horizon en me disant que 2017, ce n'est pas demain. La politique spectacle ne m'instéresse pas surtout quand sur la scène, c'est l'avenir de mon pays qui se joue. Tout cela est monté de toutes pièces par la gauche et ses potes journaleux. Du moins par les coulisses d'un monde politique cherchant à endormir son monde en créant des petites histoires qui permettent de détourner la réalité: une politique qui coule comme du caramel sur un flan. Comme le mariage pour tous, la preuve la plus flagrante d'un manque de réalisme face à l'urgence de la situation.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :