• Mesdames, tous les hommes ne sont pas ce que vous pensez.

    Mesdames ne faites pas d'un cas, une généralité. Merci !

    Depuis le début de la semaine, je dois dire que j’en ai tout bonnement assez d’entendre ou de lire des dames qui font passer tous les hommes pour des DSK ou des Baupin. Alors, s’il est clair que je ne remercierai pas ces deux messieurs qui engendrent certaines généralités dans la bouche de bon nombre de femmes, je tiens à mettre certains points sur les i. Non mesdames, tous les hommes ne sont pas des obsédés, non mesdames, tous les hommes n’aiment pas vous mettre la main aux fesses, non mesdames, tous les hommes ne sont pas des prédateurs sexuels. Je vais vous dire le fond de ma pensée sans aucune honte. L’histoire de monsieur Baupin qui arrose tant le monde médiatico politique depuis le début de la semaine me renvoie directement à monsieur Tron, le fada des pieds et monsieur Strauss-Kahn, le roi de la braguette ouverte… Parmi ces 3 hommes, les 3 sont ou étaient mariés. J’en viens donc à croire que ces hommes ne sont pas heureux et encore moins comblés sexuellement avec leurs femmes et ils ont envie d’en croquer d’autres. Combien de couples sont malheureux en matière de sexe ? N'oublions pas que le sexe est le ciment du couple, je ne l'invente pas, c'est un fait établi. Je ne cherche aucune excuse aux fautifs, je souhaite juste comprendre le pourquoi de leurs comportements. Ils s’y prennent certes de manière condamnable au pénal et emploient des procédés parfois très discutables mais je suis convaincu que derrière de telles histoires, il ne s’agit pas que de pouvoir ou de manipulations, il y a assurément un appétit sexuel débordant qui s’exprime outrageusement. Je ne cautionne en aucun cas ces agissements masculins, comme je suis plutôt cérébral, je cherche à comprendre en tant qu’homme ce qui peut traverser l’esprit de ces frustrés du slip. Je me trompe peut-être mais je pense que je tiens là une bonne piste. Je suis outré face à de telles affaires car elles permettent toujours à certaines acharnées d'exprimer toute leur misandrie... Il faut avoir le courage de dire les choses clairement. Pour finir, j'ai envie de vous dire que de nos jours, je trouve fort dommage de ne plus pouvoir mettre une main sur l'épaule d'une femme sans risque d'arrière pensée de la part de la femme à qui l'on souhaite faire savoir qu'on la soutient ou juste qu'on est avec elle. Le tout sans pensée cochonne. Oui mesdames, c'est possible et je vous le dit car cela m'est déjà arrivé sans vouloir mettre à l'horizontale les femmes que je touchais.

    Mesdames ne faites pas d'un cas, une généralité. Merci !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :