• Nikita Bellucci : la belle et les sales gosses...

    Nikita Bellucci : la belle et les sales gosses...

    Si vous me lisez depuis longtemps ou m’avez découvert récemment, vous savez peut-être que je suis un homme qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui déteste l’hypocrisie surtout quand elle gangrène notre société. Aujourd’hui, je voudrai pousser un coup de gueule contre les abrutis qui s'accumulent derrière la ligne de départ et qui s’en prennent à Nikita Bellucci. Je suis abonné à son compte Twitter depuis 15 jours et je suis atterré, affligé, outré par ce que je peux quotidiennement voir passer sur ma timeline. Je ne suis pas un féministe et Nikita Bellucci n’a pas besoin de ça pour être soutenue dans son combat : les ravages du libre accès au porno, par les ados. Des jeunes qui l’insultent, la harcèlent et qui entraînent quasiment la femme plus bas que terre. Il y a un constat qu’il faut étaler au grand jour et elle a le courage de profiter de sa notoriété pour le faire. Je me dois d'applaudir et je le fais avec énergie. A force de taire certaines vérités, on finit par avoir la société que l’on mérite et celle qui se dessine, je n’ai pas envie que mes filles la subissent d'ici quelques années. De nos jours, bon nombre de jeunes débutent leur sexualité, la découvre même, par le biais de la pornographie. Ce n’est pas normal. Certains ne font pas leur boulot dans cette histoire. C’est un secret de polichinelle : la pornographie ne grandit pas la femme, ni l’homme d’ailleurs mais ce n’est pas le point qui m’intéresse ni maintenant ni plus tard. Enormément de jeunes hommes - surtout eux - s’éduquent sexuellement devant ce que l’on appelle le cinéma pour adultes et qu’eux, ont rebaptisé à leur convenance et à leur suffisance : les films de boules. D’ailleurs de par cette expression, ils en disent long sur leur état d’esprit... Je dresse le même constat que madame Bellucci : les parents car il faut bien les nommer, sont les principaux fautifs de ces comportements, de ces débordements et je trouve dégueulasse de pointer bêtement du doigt le monde du X quand la principale coupable s'appelle éducation. Si les jeunes ont accès au X aussi facilement, c’est qu’ils ont les outils le leur permettant, entre les mains. La technologie leur offre bon nombre de possibilités. Moi-même comme d'autres mecs de ma génération, j’ai appris des choses non pas par le X auquel nous n'avions pas accès - internet n'existait pas et le smartphone ou la tablette tactile encore moins - mais par de la presse de charme qu'on s'échangeait entre copains au collège. Je vous avoue cela sans la moindre honte. Malgré tout, contrairement à d’autres, j’avais des parents pour répondre à mes questions sur le sujet et aucune ne me gênait, je peux vous le garantir. Et ce n’est pas le carnet pour adultes du disparu Vidéo 7 (que de souvenirs… LOL) ou un Newlook qui passait de cartable en cartable, qui a influencé et/ou participé à faire de moi, l’homme, le partenaire que je suis au quotidien pour ma compagne depuis plusieurs années. Je n'ai jamais assimilé mes conquêtes féminines à ce que j'avais pu voir sur papier glacé. Il faut être capable et donc mature, pour mettre des barrières là où il doit y en avoir : entre la fiction et la réalité... Le fossé entre les deux est énorme mais visiblement certains l'ont très mal creusé... Il faut arrêter d’assimiler la femme à ce qui est montré d’elle dans les films normalement interdits aux moins de 18 ans et de croire que tout acte sexuel doit se dérouler puis se conclure comme le X le montre bien trop souvent (je ne pense pas que les choses aient beaucoup évoluées ces dernières années depuis le dernier X que j’ai pu voir - époque Clara Morgane). Dans les films, les acteurs sont les dominants et les actrices le fruit du plaisir et la chair qu’il faut convoiter tant bien que mal. Derrière tout cela se cachent des performances que certains n’imaginent même pas ou osent croire que tout ce qu’ils voient est la sexualité de tout à chacun(e). Il faudrait dire à ces petits cons qui sous couvert d’anonymat s’en prennent à Nikita Bellucci et consœurs, que ces femmes font ce que l’on appelle un métier. Qu’elles sont rémunérées - tout comme leurs partenaires masculins - pour accomplir ce pourquoi elles sont payées et donc honorer un contrat et qu’elles sont consentantes. Je tiens à souligner ce point en plein cœur d’une actualité où bon nombre de scandales sexuels sont médiatiquement révélés et qui dénoncent bien souvent des viols, situation durant laquelle une femme se fait abuser par un homme sans son consentement. Vous savez, depuis quelques mois, j’ai à plusieurs reprises éprouvé de la honte à être un homme. Quand j’entends un de mes semblables dire à une femme que c’est une pute de par le métier qu’elle fait ou a bien pu faire de par le passé, que devrai-je ressentir hormis de la honte ? Ce genre d’abrutis pullulent et nous assure une société de tarés si personne ne leur remet les idées en place tout de suite. Il faut des femmes comme madame Bellucci pour dénoncer ces dérives mais il faut obligatoirement un relais immédiat et spontané des pouvoirs publics. Je suis persuadé qu’il faut également installer de véritables verrous quant à l’accès aux films X. Vous pensez vraiment que le gars qui accède à un site qui lui propose simplement de choisir entre Sortir ou Entrer, selon son âge, va cliquer sur Sortir ? Faut arrêter d’annoncer ça comme étant des protections, des verrous ou autre certification de majorité. Les parents doivent commencer par verrouiller certains accès à tout appareil pouvant se connecter. Internet est une véritable boîte de Pandore pour celui (ou celle) qui veut mater du divertissement pour adultes. Vous l’aurez compris, de par mon message que je publie sur mon blog, en étant bien conscient que je ne pèse pas lourd dans la balance, je souhaite apporter tout mon soutien à cette jeune femme qui a mis le doigt sur un sujet qui m'interpelle, m'inquiète depuis déjà quelques années et qui me mène à chaque fois à la même conclusion… Pour terminer, j’ai envie de partager un souhait avec vous toutes, vous tous : j’espère sincèrement que la vie mettra ces hommes à en devenir, totalement écervelés, sur le chemin de femmes qui leur feront réaliser à quel point ils ont pu être cons, indignes de leur espèce et immatures. Je prie pour qu'aucune femme n'ait à subir un de ces blaireaux qui oublient qu'en insultant une femme, ils les insultent toutes y compris celle à qui ils doivent la vie. Certains ont semble-t-il une immaturité qui leur colle aux baskets... Je leur conseille un petit examen de conscience personnel. Après, je doute qu'ils en soient capables. Va falloir laisser passer le temps en espérant que demain apporte du mieux sinon je n'ose même pas imaginer la noirceur de nos lendemains communs...

    #JeSoutiensNikita

    « Enchanté par 2 nouvelles révélations musicales.La vie privée n’a pas de prix ! Surtout pour les espions… »

  • Commentaires

    1
    Yvan
    Vendredi 2 Mars à 17:48
    Yvan

    J'ai partagé cela sur mon twitter car moi aussi je suis un homme & absolument pas d'accord avec le déferlement de haine dont Nikita Bellucci a été l'objet. Il m'est arrivé par le passé de regarder des films pour adultes mais c'est pour moi resté au niveau de ce que c'était : Une pure fiction, j'aimerais qu'il en soit de même pour plus de personnes, y compris ceux ayant des enfants et qui insultent une femme sous prétexte qu'elle a fait du X et tire une sonnette d'alarme ! Quoiqu'il en soit je sait ou va finir le lien de votre blog : Dans mes favoris, merci pour ce billet très réaliste !

    2
    Samedi 3 Mars à 11:27

    Bonjour Yvan ! Tout d’abord je tiens vivement à vous remercier pour votre commentaire. J’avoue avoir publié mon billet en appréhendant d’éventuels retours pas forcément des plus agréables de la part de certains « p’tits cons » (si je peux me permettre). J’ai écrit ces lignes de manière complètement spontanée. Je suis choqué par ces comportements qui seront punis je l’espère. Je vous remercie d’avoir partagé mon texte et d’avoir ajouté mon blog, qui peut parfois déplaire, dans vos favoris. Je suis un homme qui dit ce qu’il pense et ça à tous les niveaux ! J’assume et j’aimerai que la société actuelle en fasse autant car le politiquement correct tue notre démocratie (opinion personnelle). Nous sommes libres de penser, libre de dire (dans la mesure du tolérable bien entendu) et j’aime apporter le débat le cas échéant. Encore merci et à la prochaine ! Cordialement, Fred

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :