• Nos oiseaux traumatisés. Agissons pour eux !

    Nos oiseaux traumatisés. Agissons pour eux !

    De tout petits oiseaux hier vibrants de vie finissent...à la broche après avoir été englués, s'ils n'ont pas été écrasés ou capturés vivants ! C’est inhumain, et en agissant maintenant, nous pouvons le faire cesser. C'est également illégal car certains de ces oiseaux sont des espèces protégées, comme le Bruant ortolan ou le pinson, dont la chasse est interdite. Ce qui n’empêche pas les braconniers de les capturer, de leur crever les yeux avant de les engraisser puis les noyer pour les consommer, voire les vendre des sommes astronomiques comme met de luxe. L’État français tolère la situation car trop peu de personnes sont au courant de cette ignominie. Nous pouvons changer cette perception et faire appliquer la loi ! Dans quelques jours, nos sénateurs ont la possibilité de faire changer les choses. Haussons le ton, condamnons ensemble ce laxisme et demandons que soient prises les mesures pour sauver des centaines de milliers d’oiseaux chaque année: signez la pétition pour la condamnation du braconnage et l’interdiction des pratiques de chasse cruelles, puis invitez tous vos proches à la signer. Dans nos campagnes, le braconnage des oiseaux reste une pratique courante : en France, 400 000 pinsons des arbres, rouge-gorges, parmi d'autres, sont massacrés chaque année. Les populations d'oiseaux déclinent dangereusement, les Bruants ortolans risquent de disparaître, et rien n'est fait pour poursuivre et condamner les braconniers. Certaines techniques de capture sont d’une cruauté inouïe. La “chasse à la glu” par exemple consiste à recouvrir un bâton d’un liquide visqueux dans lequel l’oiseau, piégé, est poussé à s'arracher lui-même les plumes et se briser les ailes dans l'espoir de se dégager. La Commission européenne elle-même a fait des remontrances à l’État français pour son manque de rigueur au sujet de ces pratiques de chasse non sélectives. Mais sur le terrain rien n’a encore changé. Il est grand temps de dire stop à ce massacre des petits oiseaux. Signez et partagez la pétition pour mettre fin au braconnage et pour que la loi biodiversité en discussion au Sénat fin Janvier sanctionne ces pratiques dévastatrices qui s'attaquent aveuglément à toutes les espèces, protégées ou non. La manière dont une société traite les animaux avec lesquels elle partage la même planète est révélatrice. Ensemble, nous pouvons promouvoir le respect et la protection de la biodiversité, comme nous l’avons maintes fois fait pour les éléphants, les abeilles ou les baleines. Faisons en sorte de pouvoir pendant encore longtemps nous réveiller au son du chant des oiseaux.

    NDR : j'ai reçu ce message comme beaucoup d'autres certainement, de la part d'Allain Bougrain Dubourg et je tenais à le partager avec vous pour que cela incite à la prise de conscience. De nos consciences.

    Signez la pétition dès maintenant !

    Nos oiseaux traumatisés. Agissons pour eux !



  • Commentaires

    1
    Juliaholi
    Mardi 12 Janvier 2016 à 11:56

    Bonjour ,je suis sidéré de lire ça ,en tout ça je ne savais pas que des personnes allaient jusque traumatisé de si beau oiseaux en plus les manger drôle de façon de remercier la nature .A bientôt

    2
    Mardi 12 Janvier 2016 à 12:23

    Bonjour ! Quand j'ai reçu ce message je suis tombé de haut. Heureusement, j'étais assis. Je suis sidéré que des humains puissent produire ce genre de comportements. Ce genre de personne n'a aucun sens de la vie, aucun respect pour elle. C'est la honte qui les habite.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :