• On ira tous au paradis mais il ne sera pas forcément fiscal...

    Alors que le monde découvre que la banque HSBC a agi en toute connivence avec des milliers de nantis du monde pour dissimuler leur argent, nous venons d'apprendre que, chez nous, EDF aurait évité des millions d'euros d'impôt chaque année. La fraude fiscale est un phénomène très répandu et terriblement coûteux. Le manque à gagner pour l'État français serait de 60 à 80 milliards d'euros chaque année. Mais le vent souffle dans une nouvelle direction. Total a annoncé la fermeture de toutes ses filiales dans les paradis fiscaux. Et notre ministre des Finances exhorte EDF à se montrer transparent. Aujourd'hui, une vague de pression publique et médiatique sans précédent peut aider à mettre un terme à ces arrangements indignes. Si nous sommes 100 000 à interpeler le Pdg d'EDF, Jean-Bernard Lévy, il ne pourra ignorer notre appel et si nous remportons cette bataille, l'effet domino ne s'arrêtera pas là. Les paradis fiscaux, cela peut sembler technique mais c’est dramatiquement simple: l’argent placé dans ces zones échappe bien souvent à l’impôt. C’est autant de ressources que l’État - c’est-à-dire nous - doit trouver ailleurs pour assurer la santé et la sécurité de ceux que nous aimons. Ce sont des trous noirs où disparait de l’argent public alors que l’austérité frappe les plus fragiles. Selon un rapport de l’Assemblée Nationale, ce phénomène entraîne chaque année une perte équivalente au budget du Ministère de l’Éducation Nationale ! Dans la lutte contre les paradis fiscaux, les entreprises dont l’État détient une part, occupent une position-clé : elles doivent montrer l’exemple. C’est pourquoi EDF doit réagir immédiatement. Soyons des milliers pour dire au Pdg du premier producteur d’électricité au monde que nous voulons un service public exemplaire, transparent et qui paye ses impôts ! Comme moi, n'hésitez plus : signez la pétition en ligne au travers le lien ci-dessous. 

    signer la pétition La fin de l'opacité pour EDF


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :