• Politique

    Politique

  • Le 23 Mars 2014 aura été un jour heureux pour certains et douloureux pour d’autres. Dans ma ville, ce n’est pas la liste leader qui est passée dès le premier tour. Comme quoi, il n’y a jamais de victoire acquise. Je suis fier de voir que la démocratie a agit en son humble conscience. Alors bien sûr, la tête de la liste perdante accuse les autres de mensonges. Au début, je me suis dis, c’est bizarre, ça ressemble à une déclaration socialiste ! Et puis non, le candidat atterré est bien de droite… Oui mais voilà, à trop se voir déjà dans le siège de maire, peut-être par exagération de l’anticipation d’un rêve, la chute est ultra dure. J’espère que ce candidat à l’ego soufflé saura dresser le propre bilan de sa campagne et je l’espère : dresser la liste des points négatifs qui ont joué contre lui : une réunion publique sans chiffres, des interventions vides (comme certains sièges...), l’annonce d’une équipe nouvelle alors que la moitié des têtes sont connues depuis des années, une communication de campagne imprimée à l’extérieur de la ville (sympa pour les imprimeurs locaux !), du porte à porte incisif et mal vu et une sûreté de gagner peut-être trop affichée. Ce qui me choque le plus, c’est de remarquer l’extrême amertume des perdants qui jouent donc le déni de l'expression démocratique et donc ne supportent pas le suffrage universel. Bref, la démocratie a tranché et le leader - comme son équipe - en fait les frais en payant certaines erreurs de la mandature précédente... Heureux de voir que le slogan "le changement, c’est maintenant", peut parfois, plus au niveau local que national, avoir du bon…

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Tribune de Nicolas "Sarkostasi" : il frappe fort, bien et avec précision...

    Depuis quasiment 24 heures les socialistes de France se disent choqués et abasourdis par la tribune de Nicolas Sarkozy publiée dans Le Figaro qu'ils osent même qualifier de "grave faute morale", heureusement que le ridicule ne les tue pas, eux qui avaient comparé en son temps, Sarkozy à Hitler ! Comme les socialistes se contentent de peu pour se faire une actualité et donc exister (Hollande, Valls, Taubira, Désir et le reste de la bande) et que Sarkostasi comme je l'ai rebaptisé hier soir, est leur sujet favori, ils répètent en boucle les mêmes propos, à croire qu’ils répètent en groupe et pendant ce temps, laissent la France qui coule, de côté. Après tout, se faire élire fut une chose, gouverner est maintenant bien trop difficile pour pépère qui vogue vers un horizon sans fin. Nicolas Sarkozy est comme je le disais hier soir sur mon compte Twitter, l’arbre avec un tronc extra large qui cache la forêt : la France abandonnée et ingérée de la gauche amorale. Mais il faut savoir que tous les français ne sont pas dupes, il reste des éveillés… Toutes ces attaques en règle contre la droite française ne sont pas tombées par hasard de la sorte sur le calendrier. La politique, c’est un cumul de coups bas et là, on touche le fond. Remarquez le pouvoir en place étant tellement bas en terme de popularité que le fond ne lui fait même plus peur ! La tribune de Nicolas Sarkozy est à mes yeux : légitime. Elle est le reflet verbal du ressenti d’un homme sur lequel on s’acharne depuis des mois, qui n’a droit ni à la présomption d’innocence ni à la liberté d’expression. Depuis 22 mois, nous sommes habitués de voir certaines de nos valeurs, totalement bafouées par le "pouvoir". Je l’ai lue deux fois cette tribune et ma deuxième lecture fut plus goûteuse que la première : les mots sont parfaitement choisis, les phrases habilement formulées et le ton en totale adéquation avec l’instant. Je ne m’en cache pas, je suis un ex militant de l’Ump (j’ai rendu ma carte voici moins de 2 semaines), je ne me considère pas du tout comme un Sarkozyste mais là, il faut bien avouer que ça pue la bidouille à plein nez. Un gouvernement devient juge avec la complicité de certains médias dont le tout à l'égout du journalisme : Mediapart tenu par un copain d'Hollande (Edwy Plenel). Les socialistes ne faisant rien pour la France ont décidé de continuer leur campagne de la haine quitte à sacrifier une tête publiquement. Le résultat de tout cela est qu’ils affichent devant la France entière, qu’ils adorent mordre mais n’acceptent pas que l’on puisse poser les crocs sur eux… Quand la gauche accuse la droite de perdre son sang froid, elle ferait bien de se regarder dans le miroir ne serait-ce que pour sa bonne conscience. Malgré tout, je ne pense pas que les socialistes en aient une, de conscience. Au final, cette tribune de Sarkozy est un symbole pour la liberté d’expression d’un homme redevenu citoyen normal en Mai 2012. Si elle dérange tant, c’est qu’elle contient des vérités. Elle aura eu le mérite de faire chanter les "socialauds" qui incitent à la haine du personnage depuis des mois. Si les socialistes consacraient toute l'énergie qu'ils emploient contre la droite au service du pays, il se passerait peut-être quelque chose dans cet hexagone en péril... Le combat des gens censés ne fait que commencer. Pour la France. Pour la République. Pour la démocratie. Il faudra bien un jour, mettre les menteurs face à leurs innombrables mensonges.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Socialistes de France : gros mensonges entre amis.

    Flagrant délit de mensonges. La garde des sceaux, Christiane Taubira a affirmé aux Français, lundi 10 Mars sur TF1, qu’elle ne savait pas que Nicolas Sarkozy et son avocat avaient été placés sur écoute. Mercredi 12 Mars, c’est Manuel Valls qui prétend n’avoir été informé de ces écoutes que par la presse. Pourtant, le premier ministre Jean-Marc Ayrault a été obligé de reconnaître, lors d’un entretien sur France 2 que lui et Christiane Taubira avaient été informés mais il continue de prétendre ne pas connaître la teneur de ces écoutes. Les déclarations du procureur général, monsieur Faletti, le 12 Mars sur Europe 1, tendent à prouver le contraire. En effet, le procureur général affirme avoir adressé une note d’information au ministère de la justice le 26 février dernier. Cette note, comme il l’a confirmé au micro d’Europe 1, contenait de la «substance» sur ces écoutes. En faisant remonter cette note au ministère, Monsieur Faletti n’a, d’ailleurs, fait qu’obéir à une circulaire de Christiane Taubira adressée au parquet, demandant de «faire remonter toutes les affaires sensibles à sa connaissance». Que souhaite cacher le gouvernement ? Cette affaire n’est pas anodine. En écoutant pendant plusieurs mois l’ancien Président de la République et son avocat, c’est une grande partie de l’opposition qui a de fait été espionnée. François Hollande aurait d’ailleurs confié à des parlementaires socialistes : «Sarkozy, je sais exactement ce qu’il fait, je le surveille.» (JDD 9 mars). Toute la vérité sur cette affaire doit être faite. Le gouvernement multiplie les obstacles pour que cela n’arrive pas. Jean-Marc Ayrault a refusé la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur ces écoutes. Pourquoi ? Que souhaite-t-il cacher ? Qui veut-il protéger ? Depuis plus d’un an, la confiance entre les Français et les institutions comme la justice et la police s’érode du fait des consignes très politiques données par Christiane Taubira et Manuel Valls. Trop souvent, ces derniers mois, les Français ont pu constater qu’il existait bien deux poids deux mesures, pour ces deux ministres, qui se sont souvent révélés extrêmement sévères et répressifs vis-à-vis de leurs opposants politiques (notamment ceux hostiles au mariage pour tous) et laxistes vis-à-vis des véritables délinquants. Parce que nous pensons que la Justice doit-être au dessus de tout soupçon, nous vous demandons, Monsieur le Président de la République, de mettre fin aux responsabilités ministérielles de Madame Taubira et de Monsieur Valls et d’accepter la mise en place d’une commission d’enquête sur ces écoutes. (source: UNI)


    Signez la pétition !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Quand le pouvoir panique, il opte pour l'acharnement... 
    Voici déjà une semaine que j’ai retourné ma carte d’adhérent Ump à Monsieur Copé. Depuis j’ai du me contenter d’une lettre type évitant chacune de mes remarques, comme réponse. Pas très honnête comme méthode. Je vous signale par la même occasion, qu’on vous fait plus de familiarité quand vous devez payer votre cotisation que lorsque vous partez ! Bref, depuis une semaine, je suis un militant libre : un militant sans étiquette qu’on ne peut accuser de rien si ce n’est de vouloir défendre mon pays littéralement victime du socialisme destructeur. A ma gauche, une bande de bonimenteurs tellement paniqués qu’ils s’acharnent contre ceux de la droite. Ils veulent la peau de Nicolas Sarkozy coûte que coûte et sont prêts à tous les coups bas plus douteux les uns que les autres. Souvenez-vous de ces mêmes socialistes qui demandaient, voici un an, la présomption d’innocence pour leur pote Cahuzac. Un homme de droite parce qu’il est de droite, n’y aurait pas droit ? Je vais vous dire les choses comme je les pense : la France est gouvernée par des incompétents qui à défaut de pouvoir faire quoi que ce soit pour le pays, préfère charger l’opposition nettement plus compétente qu’elles et eux. Se débarrasser de Sarkozy est l’objectif numéro un d’Hollande (cf le cabinet noir), il est l’homme qui fait peur car il a des aptitudes lui… Depuis 21 mois, c’est le mensonge qui règne en maître. Tellement l’état panique, il en vient à acheter de l’électorat avec l’argent public ! Vous pensez que les 20 000 emplois crées dans l’éducation nationale justifie l’utilité de ces postes ? Non. Tout comme le pouvoir s’est mis astucieusement mit une grande partie de la presse dans la poche en leur attribuant ce que Sarkozy leur avait supprimé : un abattement fiscal. Il faut le savoir. Personnellement, je ne crois plus rien venant du monde politique ni même médiatique. J’écoute, je regarde, je lis et je dresse ma propre analyse sans être influencé par qui que ce soit car être un homme libre, c’est être libre de penser et de défendre ses propres convictions malgré qu’en France les convictions ne soient plus franchement les bienvenues à cause du compresseur socialiste… La France va extrêmement mal et je sens que la tempête approche. Le fautif sera le pouvoir en place, pas le précédent. Soyez honnête avec vous-mêmes : comparez la France de Sarkozy et celle d’Hollande. La colère n’avait jamais été aussi atmosphérique.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Affaire Copé : un coup bas monté de toutes pièces...

    Depuis hier matin, les socialistes de France s’en donnent à cœur joie et sortiraient presque les violons pour sonner la fin de l’Ump, du moins de son président. Ne riez pas trop tôt, chers pourvoyeurs de la mauvaise foi. Les français ne sont pas dupes, il vous faudrait peut-être y réfléchir et voir un peu plus loin que le bout de votre nez. Remarquez : si vous en étiez capables, la France ne serait pas dans l’état dans lequel elle se trouve. L’affaire Copé révélée par Le Point qui est passé hier du statut de journal à celui de torchon est une manipulation politique que la gauche emploie depuis les années Mitterrand. Je cherche par mon propos, à vous faire comprendre que cette histoire profite à l’extrême droite (Front National) et par la même occasion à la gauche. Car la gauche veut emmener le FN face à elle pour passer. Vous voyez où je dois vous faire un dessin. Regardez dans le rétroviseur. Hollande joue la même carte que Mitterrand. Ca s’apparente à du trucage politico médiatique. J’irai même jusqu’à employer le mot arnaque, ce mot qui colle parfaitement bien à ce qu’est ce gouvernement qui plutôt que d’offrir du concret à la France se contente, de par une incompétence notoire, de lui offrir des gribouillis. Je suis un militant Ump qui ne porte pas Jean-François Copé dans son cœur de militant car j’aime la vérité et que ce monsieur s’est octroyé le poste de président du parti. La lecture du livre Le coup monté m’en a persuadé et que l’on ne vienne pas me dire que ce bouquin est un tissu de mensonges car je répondrai illico « que si c’était des mensonges, Copé aurait attaqué les auteurs » ! La gauche jubile tant mieux pour elle, faut bien qu’elle tue le temps qu’elle est incapable d’employer pour la France et les français. Franchement, que cette affaire sorte un mois avant les Municipales est énorme mais bon, plus c’est gros, plus ça passe. Je trouve lamentable de voir qu’en politique tous les coups bas sont jouables y compris s’attaquer à une personne, la bafouer pour des raisons bêtes : électoralistes. La gauche étant purement incompétente, elle a besoin de ce genre d’affaire pour s’assurer le dépôt de bulletins de vote en sa faveur. Dans l’histoire, ce n’est pas le monde politique qui est à plaindre, c’est la France.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Municipales 2014 : Dans quelques semaines (déjà !), nous serons toutes et tous appelé(e)s aux urnes. Certaines et certains feront leur devoir de citoyen(ne) alors que d’autres choisiront de ne pas se déplacer dans leurs bureaux de vote (pas bien !). Personnellement, il y a encore quelques semaines, je me rangeais du côté des abstentionnistes (par rejet de la politique et des politiciens) et puis au fur et à mesure que les dernières semaines passèrent, je me suis dis qu’ayant la chance de vivre en démocratie, il me fallait mettre à profit, le devoir que bon nombre de terriens aimeraient très certainement avoir malgré un paysage politique national pitoyable à droite comme à gauche où c'est quasiment le naufrage... Mais bon, ce n’est un secret pour personne, je suis un homme de droite intéressé et ce vote d’une nouvelle équipe municipale devrait me faire prendre partie dans cette direction. Même si les listes proposées dans ma ville me laissent pantois et dubitatif : une liste avec beaucoup de têtes connues et une avec des têtes inconnues le tout sans la moindre étiquette politique, du moins sur le papier... Et si le changement, c’était maintenant ? J’y réfléchis et je me déciderai après avoir assisté à la réunion publique du candidat qui me fait de l’œil mais qui me fait encore douter. J’aurai aimé m’engager pour ma ville mais visiblement, il faut répondre à certains critères que je ne porte pas sur moi : avoir une bonne situation et être un peu partout localement parlant (associations, etc). Moi, je pars du principe que quelqu’un qui est partout ne peut en aucun cas, faire son travail correctement. Vous l’aurez compris, je suis donc contre le cumul des mandats et les 23 et 30 Mars, je pense devenir un soldat parmi les soldats du cumul de mandales en disant non à toute une équipe…! Ce qui me dérange, c'est qu'au final, on vote pour des personnes qui sont pour la plupart ambitieuses, à l'ego surdimensionné et habillées d'un certain orgueil moins bien camouflé que leur étiquette politique. Je n'éprouve aucune amertume, je me fie simplement à la réalité que l'on me met sous les yeux et que je suis bien obligé de qualifier d'extrêmement réelle. J'aimerai tant pouvoir vous dire que j'exagère.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Depuis 20 mois, la France a pour essence : le mensonge. La faute est imputable aux socialistes qui prennent une bonne partie du peuple (celle qui n'a pas voté pour eux, avant tout) pour des François Pignon affligés devant ce gouvernement de cons ! Cet exécutif carbure aux bobards, à la marche avant suivie illico d'une marche arrière, aux couacs, aux affrontements, bref : à l'incompétence. Jamais, je dis bien 'jamais", la République n'avait été aussi divisée qu'actuellement alors que ces gens-là, accusaient eux-mêmes Nicolas Sarkozy d'avoir divisé son monde lors de la dernière campagne présidentielle qui sentait "bon" la haine (d'un homme - Nicolas Sarkozy) par ces mêmes gens qui disent vouloir lutter contre... Un comble ! Mais si vous y regardez de plus près, vous verrez que ces gens sont pour la plupart du temps le synonyme de la mauvaise foi et du contresens. Pendant ce temps-là, les médias lèchent les bottes du pouvoir pour endormir ceux qui les regardent, ceux qui les lisent et ceux qui les croient bêtement alors qu'ils devraient tous les attaquer pour abus de confiance. En 2014, il faut vraiment faire le tri avant de trouver un titre à qui se fier à minima. Regardez la vidéo ci-dessous, parfaitement montée par son auteur, elle en dit bien long sur le monde "merdiatique" de notre pays qui va très mal.

    ndr : bravo à Aurélien4131 pour ce montage qui en dit long sur le sujet...

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Hollande : les élections lui font faire n'importe quoi...Hier, Vendredi 24 Janvier 2014, François le zéro a rendu visite à François le premier, le jour-même de la saint François... Et oui, le présiflan de la République a donc rendu visite au souverain pontif, le Pape François. Un chef de famille en rencontre un autre. L'une passe son temps à mentir quand l'autre défend de le faire. L'un porte la robe quand l'autre préfère les soulever. Je suis catholique et je tiens à dire à Hollande que ça parade électoraliste n’y changera rien. Les catholiques ont beau être mal traités depuis 20 mois, ils n’en sont pas moins idiots. Cette petite parade politico médiatique ne fut qu’une image en période d’élections. Ce n’est pas une visite au Pape qui va faire que les chrétiens vont oublier qu’ils n’ont plus droit au moindre message du pouvoir à leur égard, surtout lors de leurs fêtes. Le pouvoir s’exprime aux croyants quand bon lui semble et selon la religion concernée… Je me souviens encore de ce joyeux Noël publié sur un célèbre réseau social par l’Elysée à 16 heures le jour de Noël car le sujet était houleux ce jour-là et les messages ultra virulents. Ce gouvernement est purement christianophobe. On a souvent entendu l’arrogant Valls condamner des profanations de mosquées jamais de tels propos pour des églises. Tout est dit. Comme ce gouvernement esquive parfaitement les destructions d’églises (ou des messes perturbées par des tête vides : les Femen) qu’il fait tomber au travers les décisions de maires de la même trempe ! La France est chrétienne, faut le rappeler. C’est la République qui est laïque et ça change tout. Mais bon, c’est oublier que les socialistes sont des destructeurs qui veulent refaire le monde à leur guise, soumis à leur idéologie : tout effacer pour refaire à leurs façons. Les valeurs, ils n’aiment pas ça. C’est bien cela qui caractérise la droite et la gauche. A celles et ceux qui ne voient pas de différences, écoutez les discours des personnalités de chaque parti et analysez-les. Il y a quelques années, un slogan disait «la France, tu l’aimes ou tu la quittes». J’ai envie de dire qu’il serait bon pour elle que ce gouvernement la quitte avant qu’elle ne soit totalement assassinée… (crédit dessin : Marcela Lacub)

    Partager via Gmail

    votre commentaire


  • Tellement cette photo parle d'elle-même, elle ne mérite aucun discours de ma part...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Taubira veut punir tout le monde sauf les coupables...Il y a deux mois un multirécidiviste de 16 ans était accusé d'avoir essayé de tuer un policier en lui roulant dessus avec une voiture à Lyon. Pourtant, la justice a refusé de l'incarcérer, considérant « qu'il n'y avait pas lieu à le mettre en détention, car une précédente incarcération en établissement pour mineurs en mars 2013, dans le cadre d'une autre affaire, ne l'a pas empêché de commettre de nouveaux faits ». Plutôt que de mettre hors d'état de nuire ce danger public, elle l'a confié... à un éducateur. Evidemment, il en a profité pour s'enfuir en toute impunité. Ce qui a détruit le travail des policiers qui l'ont arrêté au péril de leur vie. Mais aujourd'hui la justice fait pire encore. Elle vient d'interdire à tous les policiers de géolocaliser les criminels, y compris les plus dangereux, car ce serait... « une atteinte à leur vie privée » (sic) ! Dans le même temps, Christiane Taubira demande officiellement aux magistrats de ficher les manifestants contre les nouvelles taxes prévues par le gouvernement. Je n'exagère pas : dans une circulaire ministérielle datant du 12 novembre 2013, Christiane Taubira exige que tous les moyens de la police et de la justice soient mobilisés pour identifier, ficher, poursuivre et sanctionner lourdement toutes ces personnes ! Mais au moment même où elle a demandé que les magistrats fassent preuve de la plus grande fermeté à l'égard des bonnets rouges ou de tous ceux qui contestent l'écotaxe ou les radars automatiques, elle prépare la loi la plus laxiste et dangereuse des quarante dernières années. Les choses sont claires aujourd'hui : on ne demande aucune sanction réelle contre les trafiquants, les cambrioleurs ou les agresseurs, mais une sévérité maximale contre tous ceux qui désapprouvent la politique du gouvernement, ou qui sont financièrement solvables. Nous devons réagir contre cette injustice avant qu'il ne soit trop tard. Si vous ne l'avez pas encore fait, participez au grand Référendum national sur la Justice, ne perdez plus un instant et rendez-vous ici. Vous pouvez également faire un don pour nous permettre de diffuser ce mail en vous rendant ici. Seul votre soutien nous permettra de continuer à vous informer en toute indépendance et avec courage de tout ce qui se trame dans les coulisses du pouvoir. Si vous le pouvez, faites un don. Un grand merci de votre soutien.

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique