• Politique

    Politique

  • Mon voeu pour Hollande en 2015 : un an pire...

    Hier soir, si vous me connaissez un peu, vous pensez bien que je n’ai pas regardé l’intervention enregistrée de Hollande pour ses vœux 2015. A moins d’être totalement taré ou socialiste, je ne comprends pas qu’on puisse encore porter le moindre intérêt à cet homme qui est tout sauf président. Sachez que ce mec sert ses propres intérêts et ceux de sa bande en se foutant pas mal de ceux de la France et donc des vôtres. Depuis déjà quelques semaines, je n’écoute plus la moindre parole socialiste car elle est incohérente, brouillon et très amateur. En 2015, plus que jamais, j’ai décidé de poursuivre dans ce sens ! Tout ce que vous dit ce gouvernement est faux et je n’ose même pas vous parler de ses prévisions… N’oubliez pas que le gars nous avait promis la baisse du chômage fin 2013. A fin 2014, regardez le résultat. La France est « dirigée » par une bande d’incapables qui en plus fait dans le clientélisme et ne s’adresse qu’à une partie du peuple. En tant que chrétien, je note que cette année, mes amis chrétiens et moi n’avons pas eu droit à un joyeux Noel de la part du « pouvoir » quand ce dernier n’oublie pas de souhaiter un bon ramadan aux musulmans ou une bonne fête de je ne sais quoi à d’autres. Hollande pratique donc une laïcité fortement corrigible. Nous n’oublierons rien. Quand je dis « nous », je parle au nom de celles et ceux qui sont de mon côté et je sais que nous sommes nombreuses et nombreux. La campagne pour 2017 s’annonce passionnante. La gauche va prendre en pleine face ce qu’elle a elle-même produit contre le candidat de droite en 2012. Sauf que nous, à droite, nous disposons d’armes réelles. Attention que l’on soit d’accord : je ne parle pas d’armes à feu ! Hollande semble visiblement croire en sa réélection, c’est dire son sens de la réalité. Il restera le président du mensonge qui a permis à certains de sa bande de mettre leurs noms sur des lois. Mais après ? Un quinquennat aussi vide que son bureau… La France aura perdu 5 ans et la facture sera lourde de conséquences.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Carla Bruni couche à nouveau à côté d'un président !

    Depuis presque 24h, la France a retrouvé une opposition avec un vrai président. Vous le savez très certainement, à moins de vivre très éloigné de l’information, Nicolas Sarkozy est devenu le président du premier parti politique de France : l’Ump. Avec 64,5% des votes, l’ex président est confortablement installé au poste et les embûches à venir seront nombreuses. Alors bien entendu, depuis 24h les socialistes excellent au travers leur seul talent : la mauvaise foi. La plupart des médias jouissent également à outrance de la mauvaise foi car lorsqu’Hollande remporte la primaire socialiste avec 56%, ils annoncent dès lors une large victoire mais quand Sarkozy remporte une élection interne avec 64,5% des votes, c’est une petite victoire. Cherchez l’erreur. Je ne pourrai jamais porter le moindre crédit à de tels médias aussi partisans (BFM en tête de liste). A les entendre, Nicolas Sarkozy aurait dû faire l’unanimité (comme Marine Le Pen en quelque sorte avec 100% des voix mais seule candidate au FN !) et les deux autres candidats : Lemaire et Mariton, auraient dû faire chou gras. Pour moi, ce score est très bon car s’il avait été plus élevé, Sarkozy aurait pu être tenté de se croire tout permis alors que dans cette situation, il va être obligé de conjuguer avec les autres en premier lieu desquels : Bruno Lemaire qui fait quasiment 30%. La plus grosse énormité socialiste provient directement de la bouche du condamné Cambadélis qui réclame un débat avec Sarkozy qu’il juge désormais comme étant comme lui : président d'un parti. Bien entendu le socialiste oublie de préciser que lui, n’a pas été élu mais installé comme son prédécesseur (le condamné Harlem Désir) par Hollande et sa clique… Au PS, les adhérents apportent du capital mais sont priés de ne pas trop en demander pour le reste. La démocratie est bonne chez les autres mais surtout pas chez eux voyons. Avec les socialistes, c’est faites ce qu’on vous dit mais surtout pas comme on fait… Et par pitié, qu’ils arrêtent avec leur refrain sur l’héritage car franchement, la France sera dans un état tel qu’en 2017, il faudra vraiment avoir des couilles pour balayer 5 années de socialisme destructeur. Bref, avec un président élu démocratiquement, de façon moderne et incontestable, la mauvaise page de 2012 (l'épisode Fillon/Copé) est définitivement tournée et désormais, tout le travail est à faire. Je ne suis plus adhérent à l'Ump depuis 9 mois mais je suis fier qu’un homme qui défend la France puisse désormais s’opposer à ceux qui la donnent…

    Petit rappel :en 2004, Nicolas Sarkozy était élu avec 85% des voix (60 000 adhérents). En 2014, il est élu avec 64.5% des voix (100 000 adhérents). Les médias (de gauche) appellent ça un échec !

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • Najat Vallaud-Belkacem destructrice de notre éducation nationale.

    Par idéologie, le gouvernement détruit toute ambition pour notre école. En quelques jours, Najat Vallaud-Belkacem, la nouvelle ministre de l'Education nationale, a lancé plusieurs projets qui vont miner notre système scolaire : suppression des notes à l'école et au collège, interdiction du redoublement (même pour les élèves en grandes difficultés) et refonte de la totalité des programmes et des manuels scolaires. La transmission des savoirs fondamentaux n'est clairement plus une priorité ; la ministre préfère "déconstruire les stéréotypes de genre" ou évoquer l'orientation sexuelle des personnages historiques et littéraires dans les manuels scolaires. Toutes ces "réformes" sont conduites à l'abri du regard des familles et des enseignants de terrain. Elles sont "pensées" et mise en oeuvre entre amis politiques, comme le montrent, d'ailleurs, les subventions et les nominations décidées par la ministre. C'est pour mettre fin à cette omerta qu'a été créé l'observatoire des programmes scolaires. Son objectif est d'informer et d'alerter les familles dès qu'une  réforme dangereuse est en préparation afin de mobiliser les concitoyens et faire reculer le gouvernement, comme il a déjà réussi à le faire sur certains amendements à la loi Peillon. Pour lutter contre le nivellement et l'endoctrinement de nos enfants et petits-enfants, l'observatoire a besoin de vous. Vous pouvez tout de suite aider l'observatoire et faire reculer la ministre sur la suppression des notes en signant la pétition ci-dessous. Le temps presse. Les premiers arbitrages dans ce dossier seront rendus publics mi-Décembre.

    Signer la pétition !

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Faites comme on vous dit de faire, pas comme on fait...

    Le gouvernement serre la vis, réduit les dépenses, augmente les impôts, taille dans les aides sociales, et voilà que René Dosière met son nez dans les documents budgétaires pour s'apercevoir que, ô stupeur, la rémunération des conseillers ministériels a augmenté en moyenne de... 7,1% entre 2013 et 2014. Les primes, appelées indemnités sujétions particulières, ont quant à elles subi un coup de pouce plus modeste (4,3% tout de même). Au total, en comptant la rémunération et les primes, chaque conseiller : gagne en moyenne 6,5% de plus cette année que l'an passé. L'inflation, pour mémoire, est passée de 0,6% en septembre 2013 à 0,3% aujourd'hui. Entrons dans les détails. En 2014, énumère le député socialiste, la rémunération moyenne d'un membre de cabinet ministériel s'est élevée à 8 201 euros brut par mois (7655 euros en 2013). L'indemnité - la prime - est quant à elle en moyenne de 2235€ chaque mois (2142€ en 2013). "Ces hausses sont choquantes dans une période où ces mêmes personnes demandent aux Français des efforts de rigueur et d'économie", observe, plutôt direct, l'élu de l'Aisne. Il remarque en revanche que la hausse des rémunérations est plus modérée à Matignon (+ 3,7%, à 13348€), parce que les primes ont été fortement réduites. Plus curieux encore, beaucoup de conseillers gagnent plus que leur ministre... Dans 19 ministères sur 31, la rémunération brute moyenne est en effet supérieure à celle du ministre, qui s'établit selon René Dosière à 9940€. Enfin, la rémunération la plus élevée se trouve au ministère de la Culture (un conseiller gagne 13744€ par mois !), suivie de l'Intérieur (12987€), de la Décentralisation (12680€), du Redressement productif (12369€) et enfin à l'Enseignement supérieur (12222€). C'est au ministère de l'Intérieur et à celui de la Défense qu'on gagne le plus : 12987 € brut par mois, primes comprises... 

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Hollande : la France victime de haute trahison.Le Sénat vient de voter la loi qui permet la destitution du président. Il est important de passer aux actes. La loi sur le référendum, elle, est claire, le peuple peut le déclencher, mais il faut obtenir le soutien d'1 parlementaire sur 5. 1 sur 5 ce n'est pas impossible puisque le Sénat est récemment passé à l'opposition. Mais le mouvement citoyen part toujours du peuple, qui doit s'organiser par des actions et des pétitions. L'enjeu est grave. Le gouvernement est incompétent. Le président est accusé d'avoir fraudé son élection mais aucun média ne veut en parler. Lui, censé être le 'garant de la sûreté nucléaire', il s'est promené en scooter. Le système qui nous gouverne est devenu anti-démocratique. Les fonds publics, vos impôts, ont financé des organisations terroristes et islamistes. De plus en plus, on assiste à une violence d'état contre le citoyen, payée par le citoyen. La répression est idéologique. De tout cela, et d'autres raisons chaque jour plus graves, Hollande peut être accusé. La procédure de Haute Trahison peut être lancée, si vous faites passer la pétition Hollande est le danger numéro 1 pour la France. N'aurez-vous pas trahi la France si demain, vous ne faites rien ? Faites comme moi : agissez en signant la pétition accessible en cliquant sur l'illustration de ce billet.
                                                                                                          crédit photo : Stéphane Lemarchand

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Sarkozy président, Sarkozy président ! Oui, mais de l'Ump...

    Depuis quelques jours, les socialistes jouissent en bande organisée comme jamais ce n’était arrivé auparavant. Faut quand même dire que la débandade dure depuis de longs mois alors un peu de durcissement ça ne peut pas leur faire de mal… Le retour de Nicolas Sarkozy sur la scène politique est une bonne nouvelle. A gauche, il produit le même effet qu’une pilule bleue peut produire chez certains individus ! Je suis un homme de droite qui demandait son retour pour prendre la tête de ce parti bien mal en point depuis des mois. Des mois lourds en histoires/affaires, lourds pour les militants qui ne savent plus très bien si ils doivent continuer à militer ou continuer, affligés à regarder cet affrontement d’egos surdimensionnés. J’étais adhérent Ump voici encore quelques mois, je ne le suis plus. J’ai rendu ma carte et donc je ne voterai pas en Novembre. Au début, je m’en suis voulu et puis je me suis dis que de toutes façons, le candidat Nicolas Sarkozy - qui mise sur plus de 70% des voies - remporterait haut la main, la présidence de ce parti qui est également et avant tout : ma famille politique. Alors que les condamnés de gauche s’en donnent à cœur joie et se prennent même à rêver, je suis persuadé que Nicolas Sarkozy que les médias cherchent à transformer en homme providentiel, est la dernière chance pour que l’Ump survive. Même si l'homme veut le changer, je le suivrai car pour 2017, il nous faut être prêts, nous les électeurs de droite. Malgré tout, je vais vous répéter ce que je déclare certainement toutes les semaines : je ne suis pas partisan pour que Nicolas Sarkozy soit candidat pour la prochaine échéance présidentielle. Ce serait pour moi, une grossière erreur et donc un mal pour la France. Parce qu’il a une double expérience ministre/président, je pense que l’homme est totalement légitime à prendre les commandes du parti pour lequel je projette adhérer et militer à nouveau, en espérant ne pas devoir réécrire des pages semblables à celles du passé...

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Sarkozy vs Hollande : on refait le match !
    Avouez qu'entre ces deux-là, il n'y a quand même pas photo...

    C'était hier matin, en écoutant la première radio de France (RTL), j’ai entendu un reportage évoquant l’éventuel retour de Nicolas Sarkozy très attendu au Parti Socialiste qui a visiblement établi une vraie feuille de route à l'égard du personnage. Quand ce parti démontre son inaptitude à travailler pour la France, sachez françaises et français qu’il est capable de produire un plan contre un homme. Mais attention : un homme qu’il déteste au plus haut point, faut le préciser ! D’ailleurs, si la France paie aussi cher l’arrivée de la gauche au pouvoir, c’est grâce au jeu malhonnête que ce parti puant a joué pendant toute une campagne digne des personnalités qui y adhérent : le mensonge tout le temps couplé à une mauvaise foi extrême. Alors oui, en tant qu’homme de droite, je le sais et je le dis, le retour de Nicolas Sarkozy va déclencher une guéguerre. On va nous refaire le coup de l’héritage, de l’endettement, des affaires et j’entends déjà le condamné Cambadélis dire « vous vous rendez compte qu’un homme qui traîne bon nombre d'affaires, va prendre la tête du premier parti de droite français ». N'oubliez pas que désormais en France, si un homme de droite est accusé, il est forcément coupable mais si les accusations visent une personnalité de gauche, vous êtes prié de faire jouir la présomption d'innocence... On va encore entendre beaucoup de choses de pas mal de bouches socialistes qui devraient plutôt se taire car je me rappelle très bien avoir entendu de la bouche d’Hollande qu’il constituerait un gouvernement d’irréprochables, en cas d'arrivée au pouvoir. Si on y regarde de plus près, ils sont tellement nombreux a être condamnés qu’au prochain remaniement ministériel, ils seront tous présents…! Je ne crois pas une seconde, mise à part qu’il soit bête, que monsieur Sarkozy soit candidat à la présidence d'un parti comme l'Ump, si il se sait lui-même impliqué dans des affaires qui font rêver la gauche et ce sont bien les seuls rêves qu’elle puisse d'ailleurs produire, elle qui rame tant à faire rêver autrui… D'ailleurs, je remarque au fil de mes discussions avec des socialistes leur inaptitude à produire des arguments purement personnels car ils répètent tous en boucle les mêmes choses ! Pour terminer, je dirai que ce qui me plaît dans ce retour de cet homme que je n'ai pas tout le temps approuvé, loin de là, est qu'il va pouvoir expliquer la politique qu'il a conduite et la défendre quand les gauchos n'ont que pour unique mot d'ordre : cracher dessus; ce qui démontre en même temps un certain agacement - jubilatoire pour la droite - de leur part. C'est un comble de les entendre dire que Sarkozy à mal gouverné quand eux pédalent dans la semoule depuis plus de deux ans et que leur candidat malheureusement devenu président va finir par manger la terre à force d'être aussi impopulaire ! Accepteront-ils le jugement que les français produiront à leur encontre en 2017 ? Pas sûr car un socialiste aime mordre - ils ont des dents eux - mais n'aime pas être mordu... Madame Trierweiler illustre actuellement parfaitement mon propos : elle était leur bien-aimée mais ça c'était avant la sortie du bouquin qui dérange. Merci pour ce livre qui démontre que Hollande est habité par le mensonge dans sa vie privée comme dans sa vie publique.

    Sarkozy vs Hollande : on refait le match en version plus pêchue !Vous voyez bien que la France ne regarde jamais dans la bonne direction...
    Quel flan ce mec ! François Pignon aux commandes de la France.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Hollande : les mots de son ex, lui valent tous les maux...

    Même si je ne porte pas madame Valérie Trierweiler dans mon cœur, je tiens à la remercier. Son livre « merci pour ce moment » est un véritable rocher (bien plus impactant qu'un pavé !) jeté dans la mare. Tel un missile lancé sur l’Elysée, Hollande, cet escroc politique est enfin révélé au grand jour et comme il fallait s’en douter toute sa meute - chacune et chacun étant bien accroché à son petit confort minstériel - vient le défendre. A les entendre, chacun leur tour, on pourrait croire qu’ils et elles, étaient tous et toutes là durant les moments que rapporte Valérie Trierweiler. Cet homme est devenu un véritable boulet et à la moitié de son mandat, ne serait-ce que pour pouvoir lui porter une certaine reconnaissance, j’aimerai que cet homme parte comme il est venu et qu’il transforme en acte, les propos qu’il avait lui-même tenus : "si une crise profonde se produisait, je quitterai la présidence". Ce monsieur fait bien mal à la France et pas seulement au niveau national, à l'échelle internationale également. Que l’on ne vienne pas me dire que l’expression des « sans-dents » est inventée de toutes pièces par la femme bafouée voici plusieurs mois. Je pense qu’il est impossible d’inventer une telle expression hormis l’entendre d’une bouche et la rapporter, ce qu’elle fait donc. Les français le voient de manière de plus en plus claire et limpide : Hollande et sa bande ne sont pas du tout à la hauteur des tâches qui leur ont été confiées au travers un suffrage universel. Comment voulez-vous faire confiance à des personnes à qui l’ont confit tel jour les clés de tel ministère pour leur celles d'un autre au bout de 5 mois ? Je suis un militant de droite et je ne pense pas que les socialistes, si tant est qu’ils aiment la France – ce dont je doute fortement – puissent finir la mission que certains français(es) leur ont confié et les ayant jugés capables. La France a besoin de personnes compétentes et surtout pas idéologiques et destructrices… Cet homme élu grâce à son anti-sarkozysme restera certainement comme étant la plus grosse farce politique de la 5ème république qui a démontré qu'il était apte à reproduire ce qu'il reprochait à son concurrent (avoir divisé la France) et même plus : diviser sa propre famille politique. Pour en revenir aux propos de Trierweiler que Hollande conteste : si tout est faux, il a des recours judiciaires… Pour moi, si il n’attaque pas, c’est que tout est avéré ! Comme je ne le disais au début de ce billet, je ne porte pas Valérie Trierweiler mais après ce qu'elle a vécu, je pense qu'il est humain, de prendre en quelque sorte une revanche. De toutes façons, l'image de Hollande était déjà bien écornée, ça en rajoute simplement une couche. Peut-être bien la dernière qui indique que le chantier est terminé...

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Possible qu’un jour vous « Wauquiez » pour lui…

    Si il y a bien quelque chose qui me chagrine dans le discours des politiques, tous bords confondus, c’est le décalage qu’ils produisent entre leurs discours et leurs comportements. En cette période de vaches maigres, il serait bon, ne serait-ce que pour redonner confiance aux électeurs qu’ils changent leurs actes en total désaccord avec leurs paroles ce qui me renvoie directement à une émission diffusée par le service public. Voici 5 jours, j’ai salué son geste sur le réseau social Twitter car si il ne s’agit pas d’un acte de courage, il n’en est pas moins qu’il demeure franchement louable. Je remercie le lyonnais Laurent Wauquiez (39 ans - député Ump de la Haute-Loire - maire du Puy-en-Velay) d’avoir refusé depuis ces derniers mois, ses indemnités d’ancien ministre - ce qu'il a été plusieurs fois - auxquelles il avait droit. Bien entendu, on sait tous que les hommes/femmes politiques nationaux ne sont pas des personnes smicardes et qu’ils/elles ont tous/toutes des situations que bon nombre de françaises et français aimeraient bien avoir. Je parle de politique quotidiennement et je dois bien vous avouer que je cite souvent Laurent Wauquiez comme étant le renouveau de la droite de demain. Je vois parfaitement celui qui prône la sortie de Schengen et un resserrage de l'Europe, comme candidat à une présidentielle. Pas celle de 2017 mais certainement en 2022. J'espère que le temps me donnera raison et que l'homme ne tombera pas dans le piège de l'ego...
                                                                                                                        www.droitesociale.fr

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Provocation : l’égérie de la théorie du genre à l’Education Nationale !La nomination de celle qui fut le principal avocat de la théorie du genre au sein du gouvernement, à la tête de l’Education Nationale est une réelle provocation pour les familles et personnellement, elle me choque au plus haut point. C'est une grosse erreur de casting. Dans son combat pour faire entrer la théorie du genre à l’école, Najat Vallaud-Belkacem a fait preuve d’un sectarisme qui fut condamné jusque dans sa famille politique. Ainsi, Julien Dray avait dénoncé la ligne ultra que représentait cette femme idéologique : "La théorie du genre à l’école, c’est la conséquence de l’influence d’un féminisme qui s’est radicalisé. Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, elle, est sur la ligne des féministes ultras américaines, qui sont en train d’émasculer les sexes !" L’observatoire de la théorie du genre, que je suis régulièrement, souhaite immédiatement obtenir des garanties quant à la non introduction de la théorie du genre au sein des programmes scolaires. Parents : surveillons ce qui va être dit à nos jeunes enfants à l'école afin d'éviter le bourrage des crânes au travers des inepties qui pourraient leur être inculquées... N'oublions pas que ce qui caractérise avant toute chose les socialistes, c'est la tromperie. Plusieurs choses me dérangent chez cette femme : son arrogance, sa double nationalité (on ne peut pas être ça et ça), sa proximité avec le roi du Maroc (informatrice secrète ?), son inexpérimentation (nous pour trouver un boulot, il nous faut un CV avec de l'expérience...) entre autres. Par ailleurs, j'aurai préféré que ce soit une vraie femme française qui prennent les commandes du ministère de l'éducation nationale pour la première fois depuis la 5ème république.

    A lire car très instructif : le document qui accable Vallaud-Belkacem.

    Provocation : l’égérie de la théorie du genre à l’Education Nationale !

    Les prises de positions passées de la nouvelle ministre nous invitent à une extrême vigilance. Petit rappel :

    1- En 2011 déjà, dans une interview accordée au journal 20 minutes, elle souhaitait que l’école s’ouvre à : «La théorie du genre, qui explique «l'identité sexuelle» des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie».

    2- Dès son entrée en fonction au ministère aux droits des femmes, elle a souhaité que les crèches «neutres» se généralisent en France s’inspirant ainsi des expériences les plus radicales menées en Suède.

    3- Le 24 octobre 2012, elle se prononçait pour que les manuels scolaires mentionnent l’orientation sexuelle des personnages historiques et littéraires. Cette volonté ne l’a pas abandonnée puisque en 2014, elle a intégré dans son équipe un des auteurs du rapport sur l’immigration qui avait fait scandale en invitant la France à «assumer sa dimension arabe-orientale». Ce rapport proposait : une «(re)mise à plat de l’histoire de France» afin de faire changer les figures mises en avant dans les manuels scolaires. «L’histoire enseignée se réfère à des figures incarnées qui demeurent très largement des «grands hommes» mâles, blancs et hétérosexuels». Les auteurs du rapport proposent donc de changer ces «figures» pour les remplacer par d’autres censées être plus représentatives «des dynamiques plurielles de la société».

    4- En 2013, elle a initié le programme des «ABCD de l’égalité» pour les très jeunes élèves qui incitait les enseignants à remplacer les classiques de la littérature enfantine par des livres comme «papa porte une robe», «maman est une femme à barbe», etc.

    5- En septembre 2013, elle s’est également engagée à soutenir une modification de la loi pour faciliter les changements de genre à l’Etat civil, s’inspirant d’une expérience menée en Argentine et initiée par les militants du genre.

    Voilà les principales prises de position de notre nouvelle ministre sur l’Education. Les sujets qui intéressent les Français (la baisse du niveau, le nécessaire retour à l’autorité des enseignants, la transmission des savoirs, etc…) ne semblent guère la préoccuper.

    Najat Vallaud-Belkacem est une vilaine menteuse ! Elle déclare ne jamais avoir évoqué la théorie du genre. Faites-vous votre opinion sur le sujet...

    L’égérie de la théorie du genre à l’Education Nationale !
    extrait d'une interview accordée à 20 minutes le 31 Août 2011.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Depuis bon nombre de semaines, la droite va mal et pour être plus précis dans mon propos, je devrai plutôt dire : l’Ump va mal. Comme si l’affrontement d’égos du dernier congrès n’avait pas suffit voici les affaires Bygmalion/Copé et désormais Bygmalion/Peltier. Je peux vous dire que je suis heureux que Jean-François Copé démissionne dès le 15 Juin. Il a fait bien mal au parti et m’a convaincu de rendre ma carte voici déjà quelques semaines, faisant de moi non plus un militant adhérent mais un simple sympathisant ce qui est quand même différent. J’ai le cœur meurtri face à un tel gâchis politique. Qui ne saurait éprouver un sentiment de trahison face à une telle mascarade ? Alors que la gauche ne dirige pas depuis plus de 2 ans, la France avait besoin d’une opposition digne de ce nom et puis voilà, à défaut d’opposition, elle doit se coltiner une bande d’ambitieux peut-être bien magouilleurs qui foutent tout en l’air. Je vais peut-être écrire à la direction de l’Ump car visiblement, le parti peut financer les entrepreneurs… Moi, j’ai juste besoin de 2000€ donc un petit Sarkothon et l’affaire est dans le sac. J’ironise mais je peux vous certifier que je suis en colère car si d’ici 2017 la droite ne se refait pas une beauté, elle emmènera directement la gauche au pouvoir après un second tour face au Front National. Plus que jamais, l’Ump a besoin de renaissance. Je vais surveiller tout ça de près durant les prochaines semaines et peut-être qu’un jour pas si lointain, je me déciderai à nouveau de rejoindre cette grande famille qu’elle était en des périodes moins troublées que celles qu'elle traverse actuellement. Je ne peux me résoudre à croire qu'en 2014, UMP signifie Un Monde Pourri. Non.

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique