• Renaud : un retour aussi gagnant que le mistral…

    Renaud : un retour aussi gagnant que le mistral…

    Il aura donc fallu que je me décide à lui consacrer un nouveau post pour que je mette le dernier album de Renaud en mode pause car hors de question de baisser le volume ! Oui, la plupart du temps afin d’être parfaitement concentré sur ce que j’écris, il me faut être dans le silence. L’album sans nom de Renaud est sorti hier et je dois être rendu à sa septième écoute, ce qui est loin d‘être un exploit même pour un fan quand on sait que son écoute complète ne demande que 45 minutes. Cela fait des semaines que le chanteur était en promo le voici désormais en pleine préparation de sa tournée Phénix. Une tournée à laquelle je ne pourrai pas répondre présent car je m’y suis intéressé trop tard. La salle de concert qui le recevra en Novembre près de chez moi affiche complet au niveau des places assises et je ne me vois pas rester debout pendant plus de 3 heures, j’ai nettement passé l’âge !!! Les places assises restantes ne me permettant pas d‘être aux côtés de ma douce car séparées, j’ai abandonné l’idée d'y aller sans pouvoir partager ce moment avec elle. Bref, j’en reviens à mon sujet… Que dire de ce nouvel album si ce n’est qu’il fait du bien. Tellement de bien. Oh oui, il fait du bien car en cet homme, je vois l’espoir. Celui qui fait que la vie n’est jamais foutue même quand on vous annonce au fond du trou… Fini la bibine, la clope restant à éradiquer, le chanteur à la voix cassée l’a parfaitement bien travaillée puisque l'on retrouve son timbre de voix et son intonation même si ça déraille parfois. La peur produite à l’écoute du titre Ta batterie (Grand Corps Malade - Il nous restera ça) qui marquait le retour de Docteur Renaud qui en propose une nouvelle version au travers cet album est désormais vaine. Ouf ! Si un politique de droite ose dire le renouveau c’est Bruno et bien je peux vous dire qu’en matière de musique, le renouveau, c’est Renaud ! Qui aurait pu croire que l’auteur de Laisse béton chante un jour qu’il a embrassé un flic ? Bonne idée d’avoir placé cette chanson en ouverture de son album car il donne tout de suite l’impression que les années passées, nous valent un nouveau Renaud et une fois la piste 14, d’ailleurs déroutante, écoutée, on peut dire que c’est le cas. Toujours aussi attachant, j’avoue que je l’attendais nettement plus mordant un peu comme le titre J’ai retrouvé mon flingue sur l’album Rouge sang ou Les bobos sur Boucan d’enfer, mon album préféré. Ma chanson préférée n’est pas celle dont je connais les paroles par cœur après tant de semaines d’écoute (lol), je parle de Toujours debout, non, c’est Mulholland Drive. Une ballade avec Renaud sur le sol américain, c’est un double rêve qui se réalise autour d’une jolie histoire et un texte aussi poignant que le sont ceux de Les mots, Petit bonhomme et Dylan. Même si la plupart de ses détracteurs se complaisent de lui cracher à la gueule au travers derrière des pseudos sur des réseaux sociaux, l’homme a le droit d’aller mieux et de partager son espoir avec ceux qui l’aiment. N’oublions pas que le bonheur appartient à chacun et que c’est toujours un plaisir d’en faire profiter autrui. Ceux qui gerbent sur l’artiste sont des débiles profonds car tel un critique de cinéma qui critique un film qu’il n’a même pas vu, eux, critiquent un album qu’ils n’ont même pas écouté... Bon les sauvageons, je vous laisse car je suis toujours assis et que Renaud a grand envie de me chanter Toujours debout…!

    Mise à jour (23.04) : je verrai Renaud en concert en Mars 2017 !

    Renaud : un retour aussi gagnant que le mistral…


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :