• Ca y est c'est annoncé, l'argentin Lionel Messi, attaquant du Fc Barcelone son compatriote l'espagnol Andrés Iniesta et leur rival du Real Madrid, Cristiano Ronaldo ont tous les trois été choisis pour être ou non le ballon d'or de l'année 2012. L'année dernière le trio était différent, il y'avait Xavi, le grand joueur du club catalan, le FC Barcelone évidemment. En janvier dernier, c'est Lionel Messi qui a décroché son troisième ballon d'or consécutif et a ensuite gagné le titre du meilleur buteur de la liga. Cristiano Ronaldo avait marqué 46 buts et Messi 50. Messi, alias "la pulga" ou "la puce" en français est encore sans surprise, le grand favori pour le ballon d'or, un award qui sera décerné le 7 janvier à Zurich basé sur le vote des journalistes, des entraîneurs, les capitaines des équipes nationales et les sélectionneurs. Si Lionel Messi, gagne, ce sera alors le premier joueur à remporter 4 ballons d'or et en plus d'affilés. Il avait déjà aligné Michel Platini grâce aux 3 ballons reçus. Lionel Messi est également le meilleur buteur en ligues des champions rejoignant le néerlandais Ruud Van Nistelrooy qui est aujourd'hui retraité. Leo et le néerlandais occupent la seconde place du classement juste derrière Raul, qui est actuellement en préretraite au Quatar. Mais la tendance peut vite changer vu l'allure à laquelle Messi monte en flèche dans son club. Pour Cristiano Ronaldo, sa performance n'est absolument pas à négliger, même en sélection où il a réussi à amener son équipe portugaise en demi-finale de l'euro 2012. Hélas il a perdu au moment des tirs aux buts face à la Roja, la grande équipe espagnole championne du monde et d'Europe.  Comme il dit les tirs aux buts c'est un peu comme de la loterie. Cr7 prétend que le ballon d'or n'est pas son obsession, c'est tant mieux car face à ces deux adversaires, la compétition ne fait pas grise mine. De plus, le fait qu'il n'avait pas célébré les buts marqués lors de la rencontre avec l'équipe de Grenade a dû faire bouder les votants. En effet, Cristiano se plaignait d'être accusé de vouloir plus d'argent, mais pas du tout, il se dit heureux dans son club avec son contrat. Les rumeurs suite à son comportement sur le terrain ont fusé, son mécontentement a suscité encore plus d'interrogations de la part de la presse, ce qui ne représente pas forcément une bonne chose ni pour sa carrière ni pour ses récompenses. A mon humble avis, en tant que Merengue, Madridista, il montre un côté arrogant sur le terrain alors que c'est une personne simple dans la vie de tous les jours hormis son style, et ça, ça peu sacrément lui jouer des tours. Peut-être qu'avec un peu plus de maturité et de recul il saura y remédier. En attendant le 7 janvier, personnellement je souhaiterais le voir gagner ou bien Andrés Iniesta car je soutiens l'Espagne aussi en coupe du monde et en Euro. Messi a suffisamment gagné et il l'a mérité. Je suis sûre qu'il ne sera pas vexé si Iniesta ou Ronaldo est le gagnant cette année.


    votre commentaire
  • Zac Vawter l'informaticien américain amputé d'une jambe, auteur d'un exploit.Le Dimanche 4 Novembre 2012, en l'espace de 53 minutes et 9 secondes, Zac Vawter, cet américain âgé de 31 ans, amputé d'une jambe à la suite d'un accident de moto, a grimpé 103 étages de l'un des plus hauts gratte- ciel du monde à Chicago, la célèbre Willis Tower culminant à442 mètres. Il y'a de cela un an, le jeune informaticien testait un prototype de prothèse bionique activée grâce à des capteurs implantées dans le cerveau. Certes il n'a pas été plus rapide que s'il avait ses deux jambes mais cette expérience montre l'efficacité de cette prothèse bionique par rapport à une prothèse classique. L'expérience avait été réalisée dans le cadre d'une journée pour la récolte de fonds en faveur du centre de rééducation de Chicago. Cette prothèse bionique est financée à hauteur de 8 millions de dollars par le ministère américain de la Défense. Zac Vawter s'était porté volontaire de porter la nouvelle prothèse en 2009 dès son amputation et il s'est entraîné pendant près d'un an pour être prêt pour cette expérience. Ce test démontre la capacité de la prothèse bionique intelligente qui constitue une performance technique admirée par une foule de spectateurs. Pour l'heure, cette prothèse ne sera pas encore commercialisée, sa mise en vente est prévue d'ici une dizaine d'années car elle doit subir des ajustements. La patience est donc de mise pour les futurs bénéficiaires. 


    votre commentaire
  • Le Messi est désormais un papa comblé !La nouvelle est tombée Vendredi, la compagne de Lionel Messi, Antonella Roccuzzo a donné naissance à un petit garçon prénommé Thiago qui a ouvert les yeux tout près du Camp Nou, stade, du Fc Barcelone (à700 mètres).  Pour l'occasion, Lionel Messi s'était absenté des entraînements vendredi mais a assuré qu'il sera présent pour l'affrontement aujourd'hui contre l'équipe du Celta Vigo. Etre l'un des meilleurs joueurs du monde ne lui suffisait plus c'est pourquoi, le désir de fonder une famille s'est concrétisé cette année pour ce jeune prodige. "Aujourd'hui, je suis l'homme le plus heureux du monde mon fils est né et je remercie Dieu pour ce cadeau. Je remercie également ma famille pour son soutien et j'embrasse tout le monde" disait-il sur les réseaux sociaux. Nommé encore cette année, pour la remise du ballon d'or 2012 face à ses collègues du Fc Barcelone et ses adversaires du Real Madrid, saura t-il convaincre qu'il mérite un quatrième ballon d'or ? La concurrence est rude...


    1 commentaire
  • La question qui brûle les lèvres…On pourrait se demander: «comment va-t-on sortir de la crise en Europe ?» ou alors «quelle planète va-t-on laisser à nos enfants ?». On pourrait se questionner: «mais comment va finir ce conflit en Syrie ? Va-t-il entraîner toute la région ?». On pourrait même essayer de se prendre la tête: «mais jusqu’à quand va durer cette pauvreté ? Le gouvernement  va-t-il enfin intervenir pour ses milliers de mal logé ?». Non, ce n’est pas le moment de se poser ces questions, sans doute un problème de timing ! Car la question qui est sur toutes les lèvres actuellement est la suivante: «mais qui va entraîner l’équipe de France de football ?» Depuis l’annonce officielle du départ de Laurent Blanc, pas un jour, pas une heure sans un communiqué, une prédiction, une rumeur. Les réseaux sociaux sont envahis de journalistes ou d’anonymes qui se battent à coup d’annonces plus proches de l’avis personnel que de l’information véritable. Mais le nœud du problème n’est pas de savoir qui sera l’entraîneur de l’EDF, mais de savoir qui va en prendre plein la gueule pendant deux ans, s’il tient jusque-là. Car c’est là que se trouve véritablement l’attente des  journalistes mais aussi des supporters. Les journalistes connaissent la tâche titanesque, voir insurmontable, qu’attend le futur sélectionneur. Ils devancent le tri des joueurs qu’il devra opérer, faire le choix entre niveau technique et comportement humain. Ils devancent le manque de moyens, financiers et humains, qu’il devra surmonter. Et surtout ils devancent les prochains résultats qui seront à coups sûr mauvais, car dois-je vous rappeler que l’EDF affrontera l’Espagne dans la phase de poule qualificative pour la coupe du monde 2014, qui commence dès la rentrée en Septembre-Octobre. Les supporters, eux, se lèchent les babines à l’idée de continuer à verser leurs désamours sur cette équipe de France, qui a détruit pendant l’euro 2012, le début du renouveau qu’on pouvait espérer. Car s’il y a bien une constante en France, dans le rapport avec son équipe nationale, c’est quand même cette joie, ce plaisir à vouloir continuellement  l’a critiqué et toujours voir ce qui ne va pas plutôt que ce qui commence à aller. Evidemment tout cela n’aide pas à donner envie aux quelques entraîneurs valables, de venir s’occuper de cette équipe malade, qui n’a même pas encore entamer sa convalescence. C’est vrai, qui serait assez maso pour venir entraîner une équipe sans fond de jeu, sans envie, sans cerveau, en sachant d’avance qu’il va s’en prendre plein la gueule ? Alors nous saurons bientôt qui sera l’heureux élu, parmi la liste de ceux qui ont été cités: Deschamps ? Leguen ? Zidane ? Smerecki ? Vin Diesel ?... Nous aurons la réponse bien assez tôt, et nous aurons tout le mois d’août pour aiguiser nos lames et préparer notre venin. Mais si je devais me lancer dans le jeu des pronostics (à la mode en ce moment), je dirais assurément qu’en sachant d’avance tout ce qui l’attend, seul un mauvais entraîneur sans cerveau pourrait accepter ce boulot: je mettrais donc une petite pièce sur Paul Leguen !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique