• Eric Zemmour ou le retour de la censure...

    Eric Zemmour ou le retour de la censure...

    Comme vous le savez très certainement, la chaîne d’information iTélé (groupe Canal+) que j’ai définitivement bannie, a décidé de se séparer d’Eric Zemmour après 10 ans de bons et loyaux services. L’occasion si tant est qu’il y en est une, était trop bonne pour que ce média clairement affiché à gauche – l’affaire le démontre – se débarrasse de ce polémiste qui est tout sauf un abruti. Je n’ai pas lu son livre vendu à plusieurs centaines d’exemplaires et pourtant, je l’ai acheté sur le Google Play ! Je n’ai tout bonnement pas le temps de m’y atteler mais je finirai bien par le lire tôt au tard. Peut-être que la tempête sera passée quand j’entamerai Le suicide français qui se révèle au final, être un suicide collectif : le nôtre. J’ai toujours éprouvé une certaine sympathie pour Eric Zemmour et ça remonte avant sa présence dans l’émission de Laurent Ruquier. Je trouve l’homme intelligent, très cultivé, fin analyste et couillu car il ose dire tout haut ce que bon nombre d’anonymes amoureux de leur pays, pensent fort. Sans la moindre honte, je vous le dis : je pense comme Zemmour. Notre pays se barre et si personne ne le défend aujourd’hui, demain, il ne sera plus. Le pouvoir en place le soumet face à des gens qui n’aiment pas la France mais savent en profiter. J’ai l’impression de vivre dans un pays totalement dévisagé et chaque jour durant lesquels je croise des gens, je me fais la remarque. Mon pays n’est plus ce qu’il était et tout cela me meurtrit car je l’aime et que je ne supporte pas son viol quotidien et le laxisme de celles et ceux qui devraient le défendre alors qu’ils l’offrent dans l’idée de le redessiner à leur guise. Je trouve scandaleux de censurer un homme parce que ce qu’il dit, il serait bien meilleur de le taire. Jamais depuis que les socialistes ont pris le pouvoir les français n’avaient été si divisés. La division fera la révolution qui se profile à l’horizon chaque jour qui passe. Il faudra bien qu’un jour, les français reprennent le contrôle de leur pays. Jamais je ne pourrai tolérer qu'autrui se permette de dicter à une personne de corriger ses pensées. En démocratie, l'homme est normalement libre de dire et de penser. Sauf quand la démocratie est piétinée par un socialisme puant. Avant de terminer ce billet, j’aimerai que vous réfléchissiez à cela : pourquoi entendre dire "l’Algérie aux algériens" ne choque personne et que bon nombre s’offusquent quand une personne réclame "la France aux français" ? Pourquoi ? Parce qu'en France, il faut éviter de s'en prendre aux visiteurs...


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :