• Et si le grand remplacement était une réalité...?

    Depuis près de 3 jours, il règne désormais une atmosphère menaçante sur nos églises. Je me souviens quand Nicolas Sarkozy avait dit durant la campagne de 2012, durant un de ses meetings que la France  était chrétienne et qu’il suffisait de la survoler en basse altitude pour découvrir tous ces clochers dominants bon nombre de villes de l’hexagone. Aujourd’hui, nos églises sont doublement menacées. Elles le sont par les politiques locaux qui ordonnent leur destruction pour un soi-disant manque d’argent. Il s’agit tout simplement de décision qui tombe à pic pour quelques idéologues que le christianisme dérange. C’est pour eux une bonne occasion de s’en débarrasser. Mais ils devraient réfléchir car détruire nos églises, qui pour la grande majorité peuvent être sauvées, c’est effacer notre histoire, notre passé et la mémoire de nos ancêtres, ces talents qui ont fait sortir ces monuments de terre. Et nos églises sont désormais menacées par le terrorisme, la peur que des sous-hommes cherchent à distiller à droite et à gauche sous prétexte de ce qu’ils appellent une religion alors qu’il ne s’agit que de fanatisme. Je suis un chrétien et jamais je n’aurai peur dans la maison de Dieu. Il est pour moi hors de question de voir des forces policières les protéger comme des forteresses car seul Dieu est capable de surveiller sa maison. Si je devais mourir dans une église alors je pense que se serait la plus belle des morts. Je terminerai simplement en vous demandant de bien vouloir réfléchir à cette information : en France, ce sont actuellement 1000 églises qui sont menacées. Je terminerai juste ce billet en vous disant les choses comme je les pense : depuis Mai 2012, les chrétiens de France sont ignorés par le gouvernement en place qui passent son temps, par clientélisme, à les laisser sur le bas côté. C'est frustrant mais tout cela pèsera en 2017.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :