• La France perd son triple A.

    La France perd sont triple A.La nouvelle dégradation de la dette française est tombée, ainsi la France passe de la note AAA à AA1.  Déjà le 13 janvier, la perte du triple A annoncée par S&P avait suscité de multiples interrogations. Malgré l'inquiétude des politiciens et de l'opinion publique, la France n'a jamais emprunté aussi peu cher que ces derniers mois et les intérêts  payés par l'Etat pour rémunérer les investisseurs n'ont jamais été aussi bas. Ainsi de 4,12% entre 1999 et 2008, ils sont passés à 2,90% en 2011 et à 1,88% cette année. De ce fait, la charge de la dette française devrait atteindre 46,4 milliards d'euros en 2012 soit 2,4 milliards de mois que ce qui était initialement prévu l'année dernière. La nouvelle menace de l'agence Moody's ne signifie pas que la France tombe dans la totale récession comme nos chers voisins les espagnols, ou encore les italiens.... En effet, une analyste de l'agence  a expliqué que le pacte  de compétitivité de 20 milliards d'euros présenté par le gouvernement avait favorisé la diminution de l'ampleur de cette dégradation. Cependant la France a tout de même intérêt à persévérer dans ses efforts, auquel cas la note serait encore dégradée sans scrupules notamment si les réformes annoncées ne sont pas mises en oeuvre comme prévu. Pour beaucoup d'observateurs, cette dégradation est vue comme un coup de pouce à  la France l'incitant à agir dans la mise en place de réformes et permettre la création de nouveaux emplois de manière efficace à moyen terme. La décision de Moody's va donc booster la France à agir et à s'adapter à la situation économique internationale notamment en terme de compétitivité, de la situation budgétaire, et de la rigidité du marché  du travail  et des biens et services qui laissent encore trop de place au chômage.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :