• La propagande socialiste ne m'aura pas...

    La propagande socialiste ne m'aura pas...Aujourd’hui, la plupart des français retiennent que le gouvernement en place va créer 60000 postes d’enseignants alors qu’il n’y en a pas besoin. Le pouvoir en place, reproche sans cesse à la précédente majorité d’avoir mal géré le pays pendant des années, faut croire (si tant est que ce soit vrai) que ça a déteint sur lui… Bref, 60000 ça sera toujours ça de pris sur les prochains chiffres du chômage. A votre avis, quel est le meilleur endroit dans un pays comme le nôtre, pour faire la propagande d’un gouvernement tenu en laisse par des lubies ? Et bien c’est l’école. Et oui ! Et sachez que si le gouvernement a bien du mal a bourrer le crâne de celles et ceux qui ne votent pas pour lui ou qui pensent bien différemment, il a décidé de s’attaquer aux esprits de nos enfants. Avec les socialistes, les enfants deviendront des tracts vivants… Il faudrait rappeler à la gauche que les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants. On sait toutes et tous cette soif de changement qui hante le pouvoir en place. On sait toutes et tous que ce sont des changements malsains et meurtriers et en voici le parfait exemple. Le gouvernement présente son projet de morale laîque comme celui qui sera capable d’effacer tous les déterminismes : sociaux, familiaux, ethniques, intellectuel et j’en passe. Une école qui est en passe de prouver à tout à chacun qu’elle est hétérophobe et qu’elle est le soldat de la lutte contre l’homophobie. Demain, mesdames et messieurs on dira à votre enfant, à vos enfants que tout le monde est égal alors que vous comme moi, sachez que c’est faux. Ca se prouve d’ailleurs aux plus hautes sphères de l’état : un condamné en justice peut avoir son ministère, peut frauder, etc… Ca vous vend de l’égalité alors que ça n’en a pas le moindre échantillon sur soi. On veut nous faire croire que depuis l’existence de l’école, cette dernière ne respecte pas la diversité des orientations sexuelles. Quand j’ai appris la sexualité, il est vrai qu’on m’a dit - par exemple - qu’un enfant provenait d’un accouplement homme/femme. On veut nous faire croire qu’aujourd’hui c’est faux, au nom d’une pseudo modernité qui est au final une pure idéologie. Ce gouvernement qui ne souhaite pas que les débats de société traversent nos écoles alors qu’il n’a aucune gêne à y envoyer ses ministres pour exposer ses prises de position et sa partialité ! On croit rêver. J’ai une fille et personne ne me dira comment je dois l’éduquer et ce dans quel que soit le sujet. Ëtre parent, c’est assumer et penser à l’avenir de son enfant en l’éduquant. Ce n’est pas l’école qui me dictera comment faire ou quels outils sont mieux que d’autres. Là où je suis extrêmement inquiet, c’est quand on me dit que des associations militantes comme la LGBT seront complices de ce bourrage de crânes imposé. Le pouvoir veut éradiquer les stéréotypes mais les stéréotypes ont la vie dure et peuvent compter sur des résistants comme moi. Une femme est différente d’un homme et vice versa, ne serait-ce que par son anatomie. Faire croire l’inverse aux enfants est une ineptie affligeante de la part d’humains. Il faut savoir que l'éducation nationale est désormais tenue en laisse par des illuminés qui veulent tout défaire en faisant croire qu'ils veulent refaire...leur monde ! Sachez-le.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :