• Pour la démocratie, il faut sauver l'Ump.

    Pour la démocratie, il faut sauver l'Ump.

     

    A moins d’être de gauche ou d’avoir été victime des premiers coups de chauffe crâniens dûs au soleil enfin revenu de vacances (…pour combien de temps ???), il faut le dire : le pouvoir en place cherche à tuer – politiquement parlant – l’ancien chef de l’état. On peut me dire le contraire, je répondrai aussi sec : foutaise ! Nicolas Sarkozy dérange et c’est bien pour cela que la gauche et son électorat, le traitent de tous les noms et le chargent de tout et n'importe quoi. A y regarder de plus près, je me dis que la France a perdu un compétent au détriment d’un con tout court ! Je veux simplement vous signifier que le Flamby n’est pas un président, juste l'occupant du siège et un sniper débutant qui rate sa cible alors charge des personnes plus perspicaces de s’en occuper (ministres, médias…). Alors oui, le Conseil Constitutionnel a rejeté les comptes de campagne de la droite (Ump) la mettant ainsi dans une situation financière très délicate pour ne pas dire assassine. La droite ne se dit pas au-dessus des lois comme certains socialistes se complaisent à le dire tout bêtement ! La droite va faire payer l'état car son appel au don va lui coûter des recettes. Il faut savoir qu'un don est déductible fiscalement à hauteur de 66%. Mais tout cela était sans compter sur l’esprit de famille qui lie chaque membre de ce parti avec les autres. Je suis adhérent Ump, je n’ai pas encore fait de don mais ce n’est qu’une question de jours. Celles et ceux qui se permettent de rire d’une éventuelle mort du premier parti de France ne voient pas plus loin que le bout de leur nez car cela voudrait dire qu’ils sont pour un choix politique anti démocratique : PS et FN. Avoir le choix entre une bande de nuls (le pays en fait les frais depuis 14 mois) et une idéaliste sans idée (!) qui tuerait la France, ce paysage politique à deux est loin d’être souhaitable, vous ne croyez pas ? Alors que chacun fasse ce qu’il a à faire en son âme et conscience. Sauver la droite aujourd’hui, c’est sauver la démocratie demain. Et que celles et ceux qui critiquent l’appel au don lancé par Jean-François Copé se disent bien une chose : le résultat de cet appel prouve que certains français sont encore conscients de la réalité qu’affronte l’hexagone et se montrent optimistes sans se faire endormir par le "pouvoir" en place. L'heure de la reconquête résonne dans ce malheur qui se révélera être un mal pour un bien. Et le grand chef va sortir de son silence plus tôt que prévu. Nicolas Sarkozy est un chef, mon chef ! Que du bonheur. Je sais que mes propos dérangeront certains. Tant mieux, j'aime bien déranger autrui, ici ou ailleurs. Par écrit ou verbalement, ce que je préfère !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :