• Quand Mickey m’initie, contre ma volonté, à la patience…

    Quand Mickey m’initie, contre ma volonté, à la patience…J’ai passé le dernier week-end, en famille, à Disneyland Paris et je peux vous dire que je reste sur ma faim. Je n’y avais pas mis les pieds depuis 10 ans et il y a quelques semaines, j’ai décidé d’y retourner. Malgré que ma fille de 3 ans en a prit plein la vue et fut émerveillée, j’ai été pas mal agacé par toutes ces files d’attente (en moyenne de 30 minutes) interminables qui empêchent de respecter un programme établi et qui produisent des impossibilités d’accès à bon nombre d’attractions. Je sais que nous sommes en pleine saison mais face à toute cette foule, je reste convaincu que le parc est en surcapacité durant cette période d’été. Le nombre de terriens au mètre carré était tout bonnement ahurissant. La parade de nuit est vraiment fabuleuse mais c’est toujours pareil: les gens se placent n’importe où et pense égoistement à leur vue sans ce soucier de celle d’autrui. Disneyland, c’est vraiment le bonheur des yeux et quand vous n’êtes pas patient – comme moi – et bien vous n’avez pas le choix, faut le devenir ! Je ne trouve pas normal en deux jours de ne pas pouvoir faire au moins 12 attractions. Je reste déçu et je vous déconseille d’y aller durant la période des grandes vacances. Sauf si vous voulez donner de l’argent à Mickey pour une bonne leçon de patience entre inconnus… Heureusement que l’hôtel Davy Crockett, à quelques minutes du parc était parfait. Ca fait au moins un bon point pour que j’y retourne un jour…! Si ce séjour à Disneyland me laisse légèrement un goût amer au travers de la gorge, je n’ai pas pu m’empêcher, pour faire plaisir à ma fille de rentrer avec un gros Mickey !


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :