• 2018 sera chaude ou ne sera pas…

    Je peux vous certifier sur l'honneur et sans avoir le moindre don en météorologie que la nouvelle année qui pointe de plus en plus le bout de son nez sera une année chaude pour ne pas dire torride ! Oui, elle le sera et certainement grâce au roi de la luxure en France depuis plusieurs décennies. En cette fin de 2017 et pour la quatrième année consécutive, MaVieMobile.fr va vous faire gagner 9 calendriers 2018. Si ça vous tente de passer une année complète avec des actrices aussi charmantes que Claire Castel, Megan Rain, Lucy Heart, Anna Polina, Susy Gala et bien d'autres idéalement posées sur un papier glacé de qualité alors ce concours est fait pour vous ! Du Vendredi 15 au Mardi 19 Décembre 2017, 2 calendriers seront mis quotidiennement en jeu. Pour tenter votre chance, il vous faudra tout simplement répondre à la question du jour. Les deux premières personnes qui répondront correctement, remporteront les exemplaires du calendrier le plus hot de tous ! Contrairement à l’année dernière, les réponses ne seront pas à envoyer par sms mais par courriel. Toutes les informations utiles vous seront précisées très bientôt au travers un billet qui servira pour le concours. Je tiens vivement à remercier Dorcel pur cette nouvelle collaboration et cette nouvelle possibilité qui m’est offerte, de vous faire plaisir et de régaler vos yeux. Remerciements particuliers à Laure qui se reconnaîtra très certainement en lisant cette ligne !

    Ce concours sera strictement réservé aux personnes majeures.


    1 commentaire
  • ATTENTION : port du casque obligatoire !

    Pour une fois, je ne vais pas vous présenter une énième coque de protection ou une nouvelle enceinte bluetooth !!! Non, le billet qui va remplir de quelques lignes supplémentaires mon blog aujourd’hui, est dédié à un casque que je qualifierai d’entrée de gamme. J’étais à la recherche d’un tel accessoire depuis quelques jours quand je suis tombé au fil d’un forum (forcément le fruit d'une recherche sur Google !) sur le modèle Hero d’une marque que je ne connaissais pas jusqu’alors : Ghostek. Choisi dans son duo de couleurs noir/vert, je dois dire que j’ai été très agréablement surpris par l'objet lorsque je l’ai sorti de sa boîte. Le casque est bien assemblé, bien fini, les matériaux employés de bonne facture et surtout très agréable à porter. Je le précise tout de suite afin que l’on soit d’accord, il ne s’agit pas d’un casque nomade bluetooth. Je veux bien sortir avec ce dernier vissé sur mes oreilles en pleine rue mais il faudrait aligner les dizaines d’Euros pour que je le fasse (pourquoi pas un éventuel pari entre copains ?). Pour le prix, j’avoue que j’avais un sérieux doute et ce dernier s’est estompé dès ma première utilisation. Je ne suis pas ce que l'on appelle un gamer, pour le tester il m'a donc fallu m'y mettre. Après m'être procuré un doubleur de prise Jack pour mon ordinateur Windows 10, j'ai donc joué à un jeu chopé sur le net (007 Legends) mais je ne me suis pas pour autant converti !!! Pas envie de devenir addict comme certains, j’ai déjà bien assez de passions dans ma life ! Le son qui en découle est nickel et le boîtier de commandes (volume, micro on/off) est particulièrement appréciable et bien pensé. Même dans un environnement bruyant, il fait parfaitement bien le boulot grâce à ses coussinets qui altèrent les bruits ambiants/environnants. Sachez que ce casque fonctionne sur n’importe quel smartphone muni d’une prise Jack 3.5 comme le Samsung Galaxy Note 8. Par contre, vous ne pourrez pas vous servir du micro qui oblige la présence d’un deuxième port Jack. La petite histoire veut que grâce à ce casque, j’ai réalisé que j’avais une grosse tête (LOL) car heureusement que Ghostek a prévu une extension latérale pour qu’il tienne parfaitement sur toutes les têtes y compris les plus larges !!! Bon, je vous laisse car comme j’en ai une grosse, je vais immédiatement postuler chez Philippe Bouvard (ah on me signale que ce n’est plus lui…). Je plaisante bien entendu, le casque Ghostek vissé sur les oreilles, je profite actuellement de la qualité audio qu'il délivre, en écoutant l’album de l’irrésistible Pomme. Je crois que ce casque gaming va beaucoup me servir pour regarder des vidéos sur Youtube et écouter mon flow Deezer ! Chez moi, ce n’est pas toujours silencieux… C’est l'une des joies d’avoir des enfants ! 

    ATTENTION : port du casque obligatoire !

    Les plus : le design du produit, son assemblage, son prix de vente (39€49), son poids, ses couleurs, la longueur très confortable du câble et sa matière résistante, les commandes embarquées, l’extension latérale offerte pour chaque circonférence crânienne.
    Les moins : si vous repassez dans quelques minutes, j'en aurai peut-être trouvés !


    votre commentaire
  • Si seulement, elles pouvaient nous lâcher la grappe...

    Cela fait déjà plusieurs semaines que je me suis abstenu bien volontiers, de commenter l’actualité mais là, depuis quelques jours, je n’en peux plus et je voulais partager mon coup de gueule avec vous. Pas sûr que certaines lectrices terminent la lecture de ce billet, ce n'est pas grave ! Quand j'ai des choses à dire, j'ai du mal à les garder pour moi... Comme beaucoup d’hommes, j’en ai plus qu’assez de ces féministes émoustillées depuis les révélations concernant le producteur américain Harvey Weinstein (entre autres). Pour elles et surtout les associations féministes, j’ai envie de dire sans langue de bois et de manière éhontée que cette affaire leur laisse apparaître la bonne aubaine… Elles se prennent pour qui ces femmes à juger des hommes sur la place publique ? Ces mêmes hommes n’ont-ils donc pas le droit à la présomption d'innocence et arbitrairement à un jugement devant un tribunal ? Pourquoi devrions-nous toutes les croire sur paroles ? Je ne vous cacherai pas que je souris à chaque fois que j’entends l’expression « la parole se libère ». Pas du tout, faut arrêter de tout détourner ou de chercher à tout déguiser selon sa propre convenance. La parole ne se libère pas, c’est juste que certaines femmes et je les salue, ont eu le courage de parler, motivant ainsi le reste de "la troupe". Ce n’est pas la parole qui se libère mais plutôt la délation publique qui passe bien entendu par les réseaux sociaux. Voici quelques années, j’étais un homme féministe. Ces dernières semaines passées me font vous dire que j’ai bien l’impression de ne plus l’être du tout. Même ma compagne est extrêmement agacée, en tant que femme, par le comportement de toutes ces femmes qui viennent débiter, bien souvent un bon paquet de conneries, sur les plateaux télés qui leur ouvrent bien grand leurs portes sous prétexte de mener des combats. C’est une mode de parler des femmes depuis quelques semaines. Les politiques (Macron en est…) ont bien entendu abattu leur carte de la récupération à outrances. Certains participent à des clips de campagne, d’autres publient de jolis messages, etc. Je dresse un constat de toute(s) cette/ces histoire(s) : la guerre des sexes est lancée (la parité n’en était que les prémices) ! Il n’y a pas que Nicolas Bedos qui le pense. Bien entendu, je pèse mes mots mais au point où en sont rendues les choses, je peux vous dire que si demain, je devais recruter un collaborateur, il ne fait aucun doute que ce ne sera pas une collaboratrice… Les femmes ont droit de parler de solidarité féminine alors pourquoi les hommes n’auraient-ils pas le droit d’être solidaires entre eux ? Elles veulent de l’égalité (quelle idéologie...), alors messieurs : donnons-leur en dès maintenant jusque dans les "combats" mais ne nous y trompons pas dans le choix des armes...!

    NDR : si certains de mes propos peuvent paraître virulents, d'autres sont à prendre beaucoup plus légèrement. Je préfère le préciser !


    votre commentaire
  • Quand Olixar lance son opération Sentinel…

    Aujourd’hui, c’est une nouvelle coque de protection pour l’iPhone 7 Plus qui me fait poser de nouvelles lignes sur mon blog en espérant capter le plus grand nombre d’entre vous. Vous allez très certainement vous dire « encore une coque pour son mobile» et vous aurez raison ! Rassurez-vous après que ma douce m’ait conseillé de consulter, j’ai pris rendez-vous chez mon généraliste. Je me dois de déterminer si cette soif de coques est maladive ou passagère ! Trêve de plaisanterie, je ne vais pas y aller avec le dos de la cuillère : la coque Sentinel d'Olixar pour iPhone 7 Plus, qui est donc l’objet de ce billet, n’arrive pas à la cheville de la X-Duo du même accessoiriste britannique et abordée au travers un billet voici quelques semaines (voir plus bas le fil de mes précédentes publications). Sans l’égaler et sans avoir des prétentions identiques, la coque n’a pourtant pas à en rougir puisqu’elle remplit parfaitement sa mission au quotidien qui est de se prémunir contre les rayures ou les chutes accidentelles. La X-Duo que j'apprécie tant et la Sentinel, ne chassent pas du tout sur le même terrain ! Pour le test, je vous avouerai que je n’ai pas simulé la moindre chute de ma pomme croquée, preuve en est que je ne suis pas aussi gravement atteint comme certains d'entre vous pourraient le croire et/ou craindre...! La protection épouse parfaitement les formes harmonieuses de l’iPhone 7 Plus qui habillé d’un screen protector en verre trempé est assurément protégé contre tous les dangers et tout cela à 360 degrés. Petite précision : cette coque n'est pas compatible avec la protection d'écran edge to edge de la même marque. Si vous insérez votre iPhone 7 Plus embarquant cette protection d'écran, la Sentinel entraînera son décollement à certains endroits. C'est le bord supérieur de la coque qui engendre cela. Vous savez que je suis un peu maniaque sur les bords alors notez bien que cette coque n’est pas sujette aux traces de doigts. Ce qui peut être qu’un infime détail pour certains ne l’est peut-être pas pour les autres ! Chaque bouton (on/off, vibreur et contrôle du volume) est accessible et parfaitement fonctionnel. Dommage que les coupes au niveau des haut-parleurs ne soient pas aussi bien ajustées que sur la coque X-Duo qui arborait des perforations parfaites et précises. Pour le reste, c’est un plaisir d’utiliser un smartphone loti dans cette création signée Olixar qui une nouvelle fois fait rimer accessoire avec qualité. 

    Quand Olixar lance son opération Sentinel…

    Les plus : son prix de vente, sa qualité de fabrication, la précision de ses lignes par rapport à celles du smartphone qu’elle accueille, l’imitation alu brossé du dos et ses parties fibre de carbone (flan supérieur et inférieur), tient bien en main(s), la protection en verre trempée offerte, la robustesse du packaging.
    Les moins : dommage que les produits Olixar ne soient pas griffés car ils le méritent, toujours étonnant de remarquer que les emballages ne portent pas la référence des produits qu’ils contiennent.


    votre commentaire
  • Je fais une X sur le nouvel iPhone.

    Aujourd’hui, est un jour événementiel pour les fanboys de la marque Californienne. Certains auront le sourire en recevant leur précieux ce 03 Novembre 2017 alors que les autres devront s’armer de patience en attendant de recevoir le leur, peut-être bien seulement quelques jours avant Noël. Oui, l’iPhone X, ce pseudo smartphone borderless est désormais disponible à la vente mais malheureusement, l’offre ne peut pas répondre immédiatement à la demande qui semble assez forte. J’ai presque envie de dire qu’en 2018 Apple pourra sortir un produit à 2000€, ça se vendra ! Personnellement, si j’avais eu un coup de foudre pour ce produit que les plus assidus disent être le smartphone du futur (ils sont bien loin d’imaginer ce qui nous attend alors), je me le serai certainement procuré. Malheureusement, je suis contre le fait de foutre 1329€, oui 1329€ dans un mouchard de poche aussi premium soit-il. Je sais que je pourrai me séparer de mon iPhone 7 Plus pour un prix très intéressant, me permettant donc d’avoir uniquement quelques centaines d’€uros à rajouter pour ce X mais son design me rebute depuis le début. Cette vilaine encoche que beaucoup trouvent légitime parce que c’est leur marque chérie qui la pond est tout simplement horrible et marque, à mes yeux, une véritable faute de goût (un peu comme ces vignettes du gestionnaire de tâches qui ne la font pas apparaître ou ce double capteur photo à la base noire sur le modèle blanc). Je ne parle même pas du visionnage de vidéos, gâché par cette encoche disgracieuse. Certes, on peut adapter le format de l’image mais au détriment de sa taille sur l’écran. Je trouve cela absurde et très discutable. En plus de cela, les écrans offrant des images aux angles arrondis ne me ravissent pas le moins du monde. Que ce soit un Samsung ou un Apple, je n’adapte pas mes goûts comme le font tant de youtubeurs asservis par les marques et qui disent ne pas avoir de parti prix… De parti pris, pardon ! En plus de ça, l'iPhone X, le smartphone de tous les superlatifs (même les plus inadéquats) est habillé de verre donc vous avez tout intérêt à prendre Apple Care si vous pensez ne pas le loger dans une coque et que vous avez la fâcheuse habitude d'avoir du beurre dans les mains... Chacun fait ce qu'il veut de son argent mais il ne faut pas tomber dans le piège de notre société de consommation en voulant à tout prix, le dernier modèle en date. Personnellement je m'y refuse et j'avoue que ce n'était pas forcément vrai il y a encore quelques années... Mon iPhone 7 Plus a encore une belle année devant lui voire deux. Qui sait ?

    Edit du 04.11 : après avoir manipulé le smartphone pendant quelques minutes dans une boutique Orange, je confirme mon ressenti et mon avis sur ce produit.


    votre commentaire
  • X-Duo : quand Olixar magnifie l'élégance avec brio.

    Au fil des 10 derniers mois, j’ai empilé (!) les coques de protection acquises pour mon iPhone 7 Plus et aujourd’hui, je souhaite vous parler de la douzième dans l’ordre chronologique mais qui atteint la plus haute marche du podium en terme de préférence. La coque Olixar X-Duo, fibre carbone, à ranger dans la catégorie des accessoires premium, éditée par la marque britannique que j'affectionne tant, refait un corps au produit pommé sans lui faire prendre d'embonpoint. Elle lui colle tellement à la peau, qu’on a la sensation d’avoir un smartphone sans coque qui ne risque ni les rayures et encore moins les éraflures. J’adore le bumper imitation métallique en polycarbonate et son verso en TPU texturé (finition fibre de carbone) qui contourne parfaitement l’appareil photo dorsal et permet ainsi à mon iPhone quand je m’en sers alors qu’il est posé sur une surface plane, de rester stable. Le dos de la coque n'est pas sujet aux traces de doigts et ça, le maniaque que je peux révéler parfois : adore !!! Cette protection couplée à la protection d’écran edge to edge (lire mon billet) de la même marque est l’alliance parfaite si comme moi, vous souhaitez prendre grand soin de votre smartphone (vu le prix, ça peut se comprendre !) sans dénaturer son design originel. Face aux coques des marques telles que Spigen ou encore VRS Design, cette X-Duo n’a surtout pas à rougir. Sans conteste, elle les vaut toutes ! J’apprécie tout particulièrement la partie basse de la coque qui offre des perforations parfaites pour les haut-parleurs de ma pomme de poche. C’est la seule parmi celles que j’ai qui soit aussi bien finie à ce niveau de l’appareil. Les autres marques se contentent d’un grand orifice de chaque côté. Ici, Olixar offre donc une perfection incontestable. Cette coque offre bien entendu accès à tous les boutons du smartphone au travers des touches chromées du plus bel effet et qui se marient parfaitement avec l'ensemble du corps de l'accessoire qui vous l'aurez compris : m'enchante encore même après 6 semaines d'utilisation !

    X-Duo : quand Olixar magnifie l'élégance avec brio.

    Les plus : la finition au millimètre, la qualité des matériaux (polycarbonate et TPU), les aspects métallique et fibre de carbone, les orifices des haut-parleurs, son prix de vente (22€50), disponible en quatre coloris (gris, or, argent et or rose) et disponible pour d'autres modèles dont l'iPhone 8.
    Les moins : pas forcément simple à enlever (signe qu'elle colle bien à la peau du smartphone ce qui n'est finalement pas si négatif que ça).


    votre commentaire
  • Si j’Harvey su, j'aurai tout balancé...

    Le scandale Weinstein n’aurait-il pas accouché d’une guerre des sexes ? Si l’homme que je suis a été choqué par les révélations visant l’un des plus gros producteurs américains, ce qui en découle depuis me dérange et m’agace même. J’en ai assez de toute cette populace qui se permet de condamner des hommes sur de simples révélations qui font les gros titres ou qui sont dénoncées au travers un hashtag sur un réseau social devenu une arme. N’y a-t-il plus de justice dans ce bas monde ? Ces hommes pour ne pas dire ces goujats, n’ont-il donc pas le droit d’être jugés par des personnes compétentes au sein d’un tribunal ? Tous ces témoignages qui s’accumulent au fil des jours et qui désormais ne se limitent donc plus à cet affreux personnage qu'est Harvey Weinstein, m’incitent à me poser cette question légitime : mesdames, pourquoi ne pas avoir parlé (beaucoup) plus tôt et avoir attendu tant d'années ? Je ne comprends pas. Une femme comme Jane Fonda, de par son silence durant des années est également coupable. Au même stade que l’est un réalisateur aussi connu et réputé que Quentin Tarantino qui connaissait les agissements de cet homme de pouvoir. En lisant certains faits dans la presse (ou ailleurs), j’ai cru comprendre que certaines pensaient juste à leur carrière. J’avoue qu’avoir un tel état d’esprit ne grandit pas celle qui est finalement une victime. Qu’une actrice, je ne sais plus laquelle - tellement elles sont nombreuses - dise : "si je parlais ma carrière était finie", est pathétique. Je ne vous parle même pas de cette mannequin venue chez Weinstein pour regarder un film et qui au bout de quelques minutes, l’invite dans sa chambre pour un massage et qui préfère lui en faire un elle-même… Fallait se barrer avant même de prendre la direction de sa chambre. Ce sont de telles femmes qui ont verrouillé leur propre parole et personne d’autre. Contrairement à ce que nous rabâchent en boucle les médias, la parole des femmes ne se libère pas, c’est juste que certaines ont le courage de parler, motivant ainsi d’autres à en faire autant. C'est totalement différent. Ces affaires nauséabondes me questionnent beaucoup car je me demande comment les femmes vont pouvoir prouver les faits qu’elles dénoncent et comment le présumé coupable va pouvoir prouver son innocence si tant est qu’il soit irréprochable…? Je terminerai simplement, en m’adressant aux femmes victimes et en leur disant ceci : plutôt que de dénoncer "bêtement" un homme au travers un hashtag allez plutôt le faire devant un gendarme qui vous demandera de décliner l’identité de votre "porc". Votre déposition honorera votre cause bien plus qu’un message limité à 140 caractères qu'on est tenté de ne pas prendre au pied de la lettre. J'ai lu beaucoup de choses, je ne les ai pas toutes crues car la méthode de dénonciation employée incite au doute et donc à la méfiance… Hey chérie, d'après toi, ça pourrait être quoi le féminin de balance ton porc ? Une chose est certaine : toutes ces histoires ne vont pas améliorer les relations hommes/femmes.

    Si j’Harvey su tout ça, j'aurai tout balancé.

    PS : Avec les révélations récentes concernant le réalisateur disparu, Michael Winner, j'en viens à penser que cette mascarade touche le fond. Accuser un défunt... Fallait parler avant mesdames car là, je trouve ça vraiment dégueulasse.


    votre commentaire
  • Je ne m’étais pas procuré de stylet depuis l’excellent Jot Mini d’Adonit pour certains usages sur mon iPhone 7 Plus. Recherchant un stylet pour utiliser avec ma tablette Samsung Galaxy Tab, mon choix s’est porté sur la marque (inconnue jusqu’alors) Broonel. Elle propose un stylet très intéressant : le Silver Pro Works utilisable sur l'écran tactile d'un Sony Xperia XA1 comme sur celui d'une tablette Android ou iOS, une multitude de produits donc. Sélectionné dans son coloris noir, j’ai été agréablement surpris par le dessin général du produit. Il tient parfaitement bien en main et n’exige aucune connexion pour être utilisé. A peine sorti de sa boîte, un simple appui sur son bouton d’allumage et c’est parti pour la prise de notes, les dessins, les surlignages et j’en passe ! Une fois allumé, j’avoue que je trouve un peu gênante la puissance d’éclairage du témoin lumineux blanc. Souvent pour m’en débarrasser, je pose mon doigt dessus et puis c’est tout ! Mise à part ce détail qui n'a que très peu d'importance, le stylet fonctionne avec une pile AAA fournie à l’achat. Elle est d’ailleurs de bonne facture puisqu’il s’agit d’une pile de la marque Toshiba, pas d’une pile dont on ne connaît pas du tout la marque comme celles vendues chez Lidl (je n’ai rien contre l’enseigne) et que les constructeurs nous imposent souvent avec leurs produits ! La bonne idée de Broonel est que la longueur de la mine est réglable selon la convenance de l’utilisateur. Suffit simplement de tourner cette dernière pour l'allonger ou la raccourcir. Personnellement, j’opte pour une mine longue la plupart du temps, je trouve qu'il en découle une utilisation plus confortable. Je suis plutôt un adepte du stylet. J'ai utilisé l'excellent SPen de Samsung grâce à plusieurs modèles de la gamme Galaxy Note durant plusieurs années. Avec ce stylet Broonel comme celui du sud coréen, je retrouve un confort d'écriture jusqu'alors inégalé et qui plus est : idéal et appréciable durant certaines tâches. L’aspect négatif de mon achat réside dans l’emballage puisque le stylet est loti dans un logement en mousse qui est tout simplement rangé dans une boîte en carton blanc sans la moindre mention ou détails concernant le contenu. Malgré tout, si l’emballage déçoit, quel plaisir de découvrir l’objet quand il pointe le bout de sa mine !

    Les plus : le design général du produit, la longueur réglable de la mine, son bouton on/off, sa bonne prise en main et sa compatibilité avec bon nombre de produits (Android, Windows et iOS).
    Les moins : son emballage pas du tout à la hauteur du produit, la puissance du témoin lumineux et son prix de vente (40€).


    votre commentaire
  • L’ère Macron : un éternel recommencement…

    Comme je le disais voici quelques jours sur mon compte Twitter, il y a longtemps (quelques mois) que je n’ai pas rédigé un billet politique. Ne trouvant plus de mots ou les bonnes expressions pour en parler le plus justement possible, j’ai préféré attribuer du repos à ma plume. Malgré tout, rares sont les jours durant lesquels je n’aborde pas la politique avec mes proches ou des gens que je connais et que je rencontre au fil du hasard. Faut dire que la politique mène le monde et berce notre quotidien. A moins de vivre complètement en retrait de tout ça… Aujourd’hui, je vais tout de même vous dire ce que j’en pense ! Macron que je n’ai pas élu, n’est qu’un mélange des deux présidents qui l’ont précédé. Le monsieur vire un jour à gauche puis à droite le lendemain tel un homme qui se laisse porter par le vent qui souffle plus ou moins fort selon le lieu où il se trouve. Macron, ce jeunot (ça me fait plaisir de dire ça car il a mon âge !) qui a soif de tout contrôler excelle dans un domaine : celui de la communication. Ah il communique le gars et peut-être un peu trop pour que tout soit réellement spontané. Il a beau y faire, on la sent bien la communication aiguisée jusqu’au boutisme. Je n’apprécie pas le personnage qu’il est et ce qu’il dégage. J’ai du mal à savoir de quel bord il est, politiquement parlant j’entends et je ne porte jamais ma confiance à un homme qui me renvoie beaucoup de trouble. La bobosphère et la médiasphère l’ont fait accéder au pouvoir mais il doit surtout sa victoire au FN. Un candidat qui se retrouve face au FN au second tour peut parfaitement anticiper sa victoire dès le soir du premier tour. Macron l’a d’ailleurs prouvé avec sa petite sauterie de La rotonde, le soir du premier tour de la présidentielle… En ce début Octobre, je dresse tout de même un constat : le monsieur fait déjà beaucoup de déçus - malgré tout le temps qu'il lui reste pour faire ses preuves - parmi ceux qui ont osé croire en lui. Sur ce plan-là, il parvient même à décevoir plus rapidement que son géniteur politique (un certain François Hollande) ! Combien de fois ai-je dis pendant la campagne présidentielle qu'il ne fallait rien attendre d'un banquier et encore moins de la part d'un mec qui lance son propre parti en décidant son nom de baptême sur ses propres initiales ? Je n’apprécie que très peu le personnage à l'ego surdimensionné et je déteste encore plus ce déferlement médiatique autour de son couple qu’on cherche presque à nous vanter comme étant un modèle. Tout ça parce qu’il est marié à une dame bien plus âgée que lui (!) et que pour une fois, ça arrange bien les chiennes de garde qui, pour certaines, semblent en avoir assez d'aboyer après ce qu’elles appellent la domination masculine qui relève tout bonnement de leur imagination. On ne peut pas vanter un tel couple qui n'aura aucune chance de passer sa retraite ensemble...! La Brigitte est devenue la nouvelle coqueluche de certains journaleux, faut juste se faire à l'idée qu'on va en bouffer pendant encore quelques années et qu'on est libre d'éviter tout ce ramassis de conneries qui démontre simplement de la complaisance outrancière et finement calculée.. La France pensait avoir connu le pire avec le flan, il se pourrait bien que le pire (un gros bordel) ne se soit pas encore produit comme elle le pensait… Personnellement, je vais attendre de voir ce que va faire l'arrogant dans les prochains mois. A défaut d’être en marche, je vais courir vers la machine à café afin de me prendre un p’tit noir bien serré, juste histoire de me calmer…


    2 commentaires
  • J’ai envie de dire à cette enceinte : « iLuv you » !

    Comme je travaille régulièrement à 2 endroits différents de mon appartement, j’en avais assez de sans cesse devoir débrancher mon enceinte bluetooth Olixar, constamment reliée à mon ordinateur de bureau, j’ai donc décidé de m’en procurer une deuxième afin qu’elle me suive un peu partout ! Après un choix plutôt compliqué – j’avais retenu 3 références de constructeurs différents – j’ai choisi l’enceinte Bluetooth/WiFi de la marque iLuv. En effet, cette dernière, certes plus onéreuse que les deux autres, offraient un panel de possibilités non négligeable et attrayant pour le geek qui m’habite… Et comme je souhaitais tester l’assistante virtuelle d’Amazon, je me suis dit « go ». Une fois le produit entre les mains, je l’ai scruté de très près : aucun défaut d’assemblage, un design épuré et une facilité d’utilisation inégalable. Une fois connectée à votre box internet, Alexa peut se mettre au travail. Malheureusement, je pensais que le service du géant du web était disponible dans la langue de Molière et puis non… J’ai toutefois pu tester quelques demandes « in english » au travers des questions apprises durant mon collège ! Alexa répond rapidement à la question qu'on lui pose et l’interaction est optimale. Grosse déception donc concernant la compatibilité du service avec le français, même si je sais qu’un jour plus ou moins lointain, Alexa pourra me comprendre ! J’ai donc principalement testé cette enceinte pour un usage musical. Elle lit parfaitement bien mes playlists Deezer, le son est vraiment bon et se contrôle facilement par le biais du bouton gris (vers la gauche pour diminuer le volume, vers la droite pour l’augmenter), pas de grésillements et aucune saturation à relever. Durant mon test, il m’a fallu recharger 3 fois l’enceinte qui embarque une autonomie assez faiblarde de 3 heures. Désormais, du matin au soir, elle est reliée à mon pc grâce au câble (trop court) fourni, ainsi plus de souci d’alimentation. Pour terminer, je tiens à préciser que cette enceinte est compatible avec les smartphones Android comme le Motorola C ou les appareils iOS comme l'iPhone 8 Plus. Pour cela il suffit simplement d'installer l'application AudClick depuis le store d'applications de l'OS que vous utilisez.

    J’ai envie de dire à cette enceinte : « iLuv you » !

    Les plus : son design, les options offertes par l’enceinte, son bouton de contrôle du volume, la qualité de son haut-parleur et la matière antidérapante de sa base.
    Les moins : son prix de vente, service Alexa disponible en anglais et allemand.


    votre commentaire
  • Sur internet, il y a au moins une boutique à éviter...

    Je me sers que très rarement de mon blog pour dénoncer un site qui ne mérite aucune confiance. Mais après une mauvaise expérience avec une "petite" boutique en ligne que j'aurai préféré plébisciter, je me dois de vous en parler. En plus, ça peut éviter que d’autres - peut-être vous d'ailleurs - ne fassiez les frais de ce qui est semble-t-il un manque notoire de professionnalisme et de sérieux de la part du commerçant. Découvert par hasard, au travers l'article d'un blog le vantant, j'ai décidé de passer une commande sur le site www.shopbyd.com visiblement basé aux Etats-Unis. Possédant un code promo me donnant droit à une remise de 40%, j’ai commandé un bracelet sport respirant (imitant l'original) pour mon Apple Watch et un set de 3 watchdots (petites gommettes waterproof qui permettent de personnaliser les deux boutons de la montre pommée). Au bout d'environ deux semaines d'attente et après un délai d’envoi dépassé contrairement à ce qui était annoncé, j’ai reçu un colis contenant uniquement le bracelet. Un bracelet dont je ne peux me servir car il est de taille SM (j'utilise la taille ML) et donc déjà en vente sur Ebay ! Le site demande si le client possède une montre de 38 ou 42 mm mais impose la plus petite taille de bracelet... Je cherche encore la logique. Comme un idiot, j’ai osé croire que je recevrai les deux tailles comme Apple le fait avec les bracelets officiels. J’ai contacté le site moins d’une heure après avoir reçu le colis et en retour, on m’a demandé une photo de l’emballage ! Je me demande bien pourquoi d’autant plus que depuis ma réponse accompagnée d'une photo de l'ensemble (emballage et contenu), je n’ai plus de nouvelle du service client… Pensant que le colis avait été expédié depuis les USA, j’ai remarqué qu’il provenait d’Espagne et qu’entre-temps, le site ne vendait plus les WatchDots commandés et que ces derniers sont désormais vendus sur un site internet qui leur est spécialement dédié : www.watchdots.com qui me semble bien, après recherche, être lié au premier et sur lequel j'ai commandé un nouveau set de watchdots d'un autre coloris. Finalement, j'ai bien fait de payer ma commande avec Paypal qui protège les achats de ses utilisateurs et qui me permet de régler 95% de mes commandes en ligne depuis des années. Comme je ne suis pas du genre à perdre du temps, j'ai déjà lancé un litige Paypal à l'égard de cette boutique qui semble user d'une politique commerciale discutable et qui se cache bien de répondre clairement aux questions qu'on peut lui poser...

    Edit : Il aura suffit d'un message de Paypal pour que le vendeur me réponde enfin... Il me dit que les watchdots sont envoyés dans un paquet séparé mais sans suivi alors que j'ai opté pour des frais de port permettant de suivre le colis contenant les produits commandés. Mon litige Paypal est désormais devenu une réclamation car le vendeur me fait perdre mon temps. J'ai demandé le remboursement des produits manquants (commande ShopByD) et le remboursement de ma commande produite sur le site watchdots.com, avant d'avoir reçu mon colis incomplet et de découvrir le lien entre les deux sites. Affaire à suivre !
    Edit du 02 Octobre : Paypal a statué en ma faveur et m'a déjà remboursé la somme engagée. Fuyez donc ces deux boutiques en ligne (shopbyd.com et watchdots.com) que je qualifie tout simplement de malhonnête de par ma mauvaise expérience avec eux. Après, vous êtes libres de tenter votre chance !!!


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires