• Une présidentielle 2017 qu’il faudra bien vite oublier...

    Une présidentielle qu’il faudra bien vite oublier...

    Nous sommes à moins de 50 jours du premier tour de l’élection présidentielle et je dois vous dire tout simplement que je suis totalement dépité pour ne pas dire défait. Politiquement parlant j’entends ! Depuis des semaines, on ne parle même plus de l’avenir de la France et donc du nôtre. Seules les affaires axées sur la droite et son extrême permettent de monopoliser les chaînes de télé et la presse spécialisée. Des médias qui passent leur temps à déverser leur gerbe partisane et souvent d’une manière qui ne les grandit pas. Quel dommage que certains aient comploté contre le seul candidat qui pouvait guérir la France de cinq années de socialisme destructeur. Oui, vous l’aurez compris, je suis de celles et ceux qui pensent que le PenelopeGate, rebaptisé l’affaire Fillon est un complot monté de toutes pièces. Toutes les lectures que j’ai pu faire, tous les reportages que j’ai pu voir me conduisent à cette conclusion bien loin d'être hâtive. Un complot à hauts risques et qui pourrait se retourner contre ses initiateurs, je me comprends... Je ne viserai personne ici, je préfère garder certaines pensées personnelles pour moi-même. A l’heure actuelle, on joue - une nouvelle fois - la carte de la peur au travers le Front National mais plus rien n’empêchera celles et ceux qui sont tentés par ce vote extrême qu’il faudrait enfin à minima : respecter. Depuis presque une semaine, on nous reparle d’un plan B et les mauvais perdants de la primaire aimeraient revoir leur poulain se (re)mettre en place. François Fillon persiste, il s’obstine et désormais, je le dis tel que je le pense, c’est une erreur. Un erreur qui peut conduire la droite à ne pas être présente au second tour. Aujourd’hui, Alain Juppé a purement jeté l’éponge car incapable de rassembler, il savait très bien qu’il inciterait beaucoup à se diriger vers Marine Le Pen. Pour une fois, cet homme que je ne porte pas dans mon cœur, obtient donc toute mon estime pour cette sage décision qui est assurément le fruit d’une fine réflexion jointe à une fine analyse de la situation actuelle. Je pense que le 23 Avril, à 20 heures, les français découvriront les photos de Marine Le Pen et Emmanuel Macron sur leurs écrans de télévision. S’ensuivront 2 semaines d’appels au vote Macron qui passera à plus de 75% et qui sera donc un président par défaut et qui, en moins de 3 mois, en décevra le plus grand nombre. Ce type est l’héritier du Hollandisme. Il trompe son monde pour des raisons purement électoralistes et beaucoup, ouvriront les yeux quand il sera malheureusement trop tard. Le regretté Coluche avait donc raison : la politique, c'est 5 ans de droit et tout le reste de travers...J'ajouterai surtout qu'en politique il ne faut pas redouter l'odeur de la merde. Et puis au final, je pense que François ne renoncera pas car Pénélope n'aime pas quand il se retire... LOL


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :